Test du jeu de société Mia London et l’affaire des 625 fripouilles

Comme toujours avec l’éditeur Scorpion Masqué, le résultat est top ! Qu’il s’agisse de Zombie Kidz Evolution, Flash 8 ou de Mia London et l’affaire des 625 fripouilles, les jeux sont rapides à comprendre, amusants à jouer et le matériel est toujours qualitatif et original. On vous en dit plus tout de suite !

 

OBSERVATION ET ENQUETE

L’univers :

Mia London, la fameuse détective, fait appel à vous afin de résoudre une affaire affolante ! Une féroce fripouille a commis un affreux méfait. Il faudra identifier le fripon parmi les 625 suspects pour le coffrer. Observez bien les indices et reformez le portrait du facétieux filou. 

Les caractéristiques :

Jeu : Mia London et l’affaire des 625 fripouilles
Auteurs : Antoine Bauza, Corentin Lebrat
Illustrateur : Nikao
Editeur : Scorpion Masqué
Distributeur France : Asmodee
Nombre de joueurs : 2 à 4
Age : 5+
Durée d’une partie : 10 minutes

Cette fois, rien à voir avec notre chouchou du moment (Imperial Settlers – Empires du Nord). Nous sommes ici sur un jeu purement familial, rapide et fun. Le livre de règles de Mia London et l’affaire des 625 fripouilles tient sur 4 pages. Deux minutes pour le lire et vous pouvez commencer votre premier partie.

Les jeux de Scorpion Masqué sont connus pour être intuitifs et bien produits. Le matériel de leurs créations est toujours agréable à manipuler et nous avons un vrai plaisir à jouer avec les éléments de jeu.

Bonne nouvelle, Mia London et l’affaire des 625 fripouilles ne fait pas exception. Le matériel est vraiment superbe, notamment les carnets d’enquête (sur la boîte ci-dessous vous pouvez en voir un).

 

 

BUT DU JEU

Les quatre cartes remises dans la boîte correspondent aux accessoires de la fripouille recherchée (Chapeau, Lunettes, Moustache, Nœud papillon). Cette fripouille cachée se repère donc à :

  • son chapeau,
  • ses lunettes,
  • sa moustache,
  • et son nœud papillon.

Les autres joueurs espèrent également trouver le coupable donc soyez bien attentifs ! Durant la partie vous devez donc (secrètement) réaliser le portrait robot du coupable en identifiant les accessoires qui caractérisent la fripouille responsable du méfait. Ce portait robot vous le ferez grâce à votre carnet d’enquête individuel. Un par joueur (ce sont les carnets de couleur violette sur l’image ci-dessus).

D’accord, mais comment trouver le coupable ?

 

COMMENT JOUER ?

C’est bien simple ! Première chose, le joueur le plus âgé est nommé Chef enquêteur. C’est lui qui fait défiler les 9 cartes de chaque pile d’accessoires en plus de son tour de jeu normal.

Cette vidéo de 01min18 résume parfaitement les règles du jeu si vous souhaitez avoir un aperçu rapide de son fonctionnement.

Je vous mets également le lien pour consulter les quatre pages de règles ici.

 

QUAND LA PARTIE SE TERMINE-T-ELLE ?

Après avoir suivi les quatre étapes (une étape par accessoire : Chapeau, Lunettes, Moustache, Nœud papillon), chaque joueur ouvre son carnet et révèle la fripouille qu’il pense correspondre au coupable recherché.

Le chef enquêteur sort alors de la boîte les 4 cartes Accessoire de la fripouille. Il révèle d’abord le chapeau et laisse à chaque joueur le temps de vérifier sa réponse. Puis, il continue avec les lunettes, la moustache et enfin le nœud papillon.

Le joueur qui a identifié correctement le plus grand nombre d’accessoires l’emporte.

En cas d’égalité : C’est le joueur qui a identifié correctement l’accessoire le plus bas dans le carnet qui l’emporte.

Ci-dessous, c’est donc Esteban qui gagne.

 

 

NOTRE AVIS

Petit prix, petite boîte, jeu familial, beau, coloré, décalé. En résumé, nous aimons beaucoup ce petit dernier de Scorpion Masqué !

Le personnage de Mia est branché, moderne, au style vestimentaire casual, citadin. Qu’on se le dise, l’enquêteur moderne a toujours son casque autour du cou, des lunettes rondes de la dernière mode et un bandana. Qui a dit que les enquêteurs devaient tous avoir un style vestimentaire déprimant ?

A l’époque, nous avions adoré les designs des personnages de Zombie Kidz Evolution et nous retrouvons ici la même fibre avec cette direction artistique colorée invitant à la bonne humeur et correspondant parfaitement à ce qu’on attend d’un jeu familial.

Cet éditeur ne nous a jamais déçu jusqu’ici. Chapeau !

Pour couronner le tout, Scorpion Masqué précise dans la règle du jeu : Nous finançons le remplacement de tous les arbres servant à la production de nos jeux. 

Mia London et l’affaire des 625 fripouilles est édité par Scorpion Masqué et distribué en France par Asmodee.

Pour retrouver l’ensemble de nos articles jeux de société, accédez à ce lien. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Post

Test du jeu de cartes Imperial Settlers – Empires du Nord

Next Post

Arctis Pro avec GameDAC, le meilleur casque gaming actuel ?

Related Posts