[Cinéma] Uncharted, l’envol raté pour Drake ?

C’est officiel, Uncharted est arrivé en salles, et le moins qu’on puisse dire, c’est que le film divise. Les adaptations de jeux vidéo en films, on sait tous et toutes que c’est au mieux hasardeux. Récemment, on a eu Mortal Kombat, Werwolves Within et Resident Evil: Welcome to Raccoon City, et sur les trois films, un est très sympa, un autre moyen, l’autre une vraie insulte au matériel de base (je vous laisse deviner lequel est lequel). 

Autant des petits jeux, c’est facile à mettre en scène. Autant Uncharted, qui est probablement une des licences Playstation les plus appréciées des gamers, ça demande un peu plus d’efforts.

Les acteurs étaient également un peu sur la sellette, car visuellement, c’est pas forcément Tom Holland et Mark Walhberg qu’on imaginerait dans les rôles de Nathan et Sully. Au final, qu’est-ce que ça donne ? 

Synopsis:

“Nathan Drake, voleur astucieux et intrépide, est recruté par le chasseur de trésors chevronné Victor « Sully » Sullivan pour retrouver la fortune de Ferdinand Magellan, disparue il y a 500 ans. Ce qui ressemble d’abord à un simple casse devient finalement une course effrénée autour du globe pour s’emparer du trésor avant l’impitoyable Moncada, qui est persuadé que sa famille est l’héritière légitime de cette fortune. Si Nathan et Sully réussissent à déchiffrer les indices et résoudre l’un des plus anciens mystères du monde, ils pourraient rafler la somme de 5 milliards de dollars et peut-être même retrouver le frère de Nathan, disparu depuis longtemps… mais encore faudrait-il qu’ils apprennent à travailler ensemble.”

 

Adapter un film en jeu vidéo

Adapter un jeu vidéo est une chose assez difficile: les fans ont des attentes extrêmement précises, étant donnés qu’ils ont passé des dizaines d’heures sur les différents titres et connaissent tout par cœur. Contrairement aux scénaristes, la plupart du temps. 

Uncharted est dans la lignée des Indiana Jones, des histoires rythmées par des scènes d’action spectaculaires, des personnages attachants avec des liens forts, et des méchants emblématiques. 

Ca c’est dans le jeu. 

Dans le film, c’est un peu plus compliqué… On retrouve globalement l’histoire de Uncharted 3, avec un jeune Nathan Drake qui fait à peine ses armes dans le milieu de l’escroquerie (Tom Holland et son physique assez juvénile se comprennent un peu mieux du coup). Sa rencontre avec Sully, joué par l’intemporel Mark Walhberg, démarre une collaboration qui durera (pour ceux qui savent) et les amènera à travers de sacrés aventures. Le duo fonctionne correctement, mais on a clairement pas cette relation fusionnelle que Drake et Sully ont dans le jeu, pas de relation mentor-élève… C’est le minimum syndical, et c’est dommage. Mais on peut pouvait pas s’attendre à mieux je pense.

Je vous avoue que j’ai été un peu gêné au début par les spectaculaires cascades que font les héros. Et c’est là qu’on voit la frontière entre jeu vidéo, et cinéma: de vrais acteurs en train de se battre dans le vide, sautant d’un carepackage à l’autre derrière un avion en plein vol c’est pas forcément crédible. Mais c’est dingue à voir. Une fois que c’est intégré, le loufoque de toutes ces situations prend le pas sur la logique, et Uncharted devient quelque peu divertissant. Ce n’est pas le film de l’année, loin de là, car on sent une certaine réserve, sur les acteurs, les péripéties… C’est un peu cheap. Mais ça fait le boulot.  Les scènes d’action sont bien rythmées, et sont très agréables à voir. Le souci, c’est ce qui se passe entre ces séquences. Les interactions entre les personnages sont très plates, très banales. C’est donc assez difficile de se prendre d’empathie pour Drake, Sully, ou Chloé. 

Cette frontière un peu trouble entre le jeu et le film, c’est aussi des moments comme les différents endroits où se passent le film écrits en grand sur l’écran quand ils y arrivent. On dirait des cinématiques, et j’ai trouvé ça plutôt cool. 

Enfin, les méchants sont stéréotypés comme on peut l’imaginer, ça n’apporte pas grand chose à l’histoire, si ce n’est quelques péripéties assez éclatées. Donc bof.

Uncharted est avant tout pour les fans

D’un point de vue purement cinématographique, Uncharted n’est pas un bon film. Scénario très (trop ?) classique, personnages peu attachants, cast assez peu impliqué (sauf Tom Holland, dont l’enthousiasme sauve un peu son personnage), c’est vraiment le film d’action basique, sans âme. Malgré la licence prestigieuse donc provient l’histoire.

Mais il n’empêche que, comme dans un jeu vidéo, beaucoup d’easter eggs sont présents. Et raviront ceux qui connaissent déjà la licence. C’est très exactement ce qu’a tenté de faire le film Tomb Raider avec Alicia Vikander: copier le jeu, avec une interprète nulle à chier, et essayer d’y insuffler un peu de vie, sans comprendre ce que les fans, et les novices attendent. On obtient quelque chose qui fera sourire pendant quelques scènes, mais rien qui tienne en haleine tout le long du film. C’est dommage, mais pas étonnant. A vouloir faire du fric sans connaître vraiment les licences, nous subissons des films sans âme, et qui peinent même à plaire au public ciblé.

Conclusion

Uncharted perpétue cette tradition d’adapter des super jeux vidéos en films plats. Malgré l’enthousiasme, malgré le budget, Uncharted peine à séduire. Ce n’est pas un mauvais divertissement, mais juste un film qui se voit une fois, et qui s’oublie dans la foulée. Si vous êtes fans de la licence, vous pouvez tenter le coup. Autrement, privilégiez Nightmare Alley, Encanto ou Les Promesses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
0
Share