Test du Nikon D7500 : le meilleur reflex amateur au format DX ?

Sorti il y a quelques mois, le Nikon D7500 vient se placer entre le D500 (le reflex professionnel au format DX) et le D7200 (le reflex amateur averti voire expert le plus costaud chez Nikon, toujours au format DX). Alors, est-ce un D500 bridé ? Un simple remplaçant du D7200 ? En fait, ni l’un ni l’autre ! Et autant vous le dire dès à présent, j’ai été plus que comblé par cet appareil photo.

Le Nikon D7500

J’ai testé le Nikon D7500 équipé de son objectif 16-80mm f2,8 – 4. C’est simple, il s’agit du meilleur combo “kit lense” (comprenez “kit de base” composé du boitier et d’un objectif) que j’ai pu essayer, de toute ma vie ! D’habitude, les “kit lense” sont sympa pour débuter, mais si on a la possibilité on upgrade très rapidement avec un objectif plus puissant selon ce qu’on souhaite faire comme type de photo : une belle focale fixe pour du portrait ou de la photo animalière, un zoom à f2,8 constant pour parer à la plupart des éventualités, etc. Ce 16-80mm est une véritable tuerie (dans le bon sens du terme) ! De son vrai nom le AF-S DX NIKKOR 16-80mm f/2.8-4E ED VR, je l’adore, vraiment.

Pour mon utilisation il est tout simplement parfait : street photographie, paysage, portrait, il sait tout faire et ce, très très bien. Son ouverture f2,8 – 4 permet de pouvoir shooter sans se prendre la tête avec la luminosité ambiante et aussi de pouvoir obtenir un bokeh bien sympa.

Mais revenons-en au Nikon D7500. Ce petit boitier (72.5 x 135.5 x 104 mm pour 640 g) renferme un condensé de technologie au top. Capteur 20Mpx du D500, processeur d’images Expeed 5 toujours issu du D500, 8 images par seconde en mode rafale, module autofocus à 51 collimateurs avec un suivi AF-C 3D revu et amélioré, viseur couvrant 100% du champ avec un grossissement x0,94, écran tactile et inclinable, flash intégré, WiFi et Bluetooth permettant d’utiliser SnapBridge, mode vidéo 4K/UHD, pas loin de 1000 photos (sans utilisation du flash) avec une charge pleine de la batterie… Pfiou ! Comme vous pouvez le voir, sur le papier il ne rigole pas ce D7500 ! Mais dans la vraie vie, ça donne quoi ?

Au quotidien

Le Nikon D7500 est un véritable plaisir à utiliser au quotidien, surtout vous l’aurez compris, quand il est couplé au merveilleux 16-80mm. Je l’ai utilisé en appareil photo principal pendant plusieurs semaines pour toutes les occasions que je voulais immortaliser : du goûter pour Halloween, au tournoi de basket du petit, en passant par des petites sessions de street photography ou bien de portrait… Il sait tout faire, et il le fait très bien.

J’ai pu utiliser le D7500 pour obtenir de belles photos “pour les internets”, histoire d’aller plus loin en terme de qualité, de colorimétrie, de jeu avec la profondeur de champ, qu’avec mon smartphone. Ce dernier s’en sort bien pour Instagram, soyons clair, mais la simplicité d’utilisation de SnapBridge m’a permis d’échanger rapidement et facilement  des photos d’un autre niveau avec par exemple la famille via mon téléphone. Et aussi, oui, de poster sur Insta des clichés que je n’aurais pas pu obtenir avec mon smartphone. “Encore heureux” me direz-vous. Mais vraiment, le transfert sans-fil rapide et facile entre le reflex et le téléphone, ça change la donne sur la notion de “est-ce que je prends mon appareil photo reflex ou pas aujourd’hui…?”.

Internet, c’est cool… Mais bien entendu, j’ai pu aussi imprimer sans soucis des photos en 10×15, ou bien directement au format A4. Et si j’avais une imprimante A3, le résultat aurait été là aussi impeccable. On se rend encore plus compte de la qualité du D7500 avec du print.

Le Nikon D7500 se manie aisément. Petit, léger, tenant bien dans la main grâce à sa poignée, on peut sans soucis passer la journée avec lors d’une balade estivale (ou hivernal, il est très résistant). Les différents boutons et autres molettes sont accessibles sans effort et nous permettent de changer un mode ou un réglage en un éclair.

Autre point que j’ai beaucoup aimé : sa tolérance. Plutôt destiné à un public averti, le Nikon D7500 sait se laisser apprivoiser par les photographes débutants. La rapidité de son autofocus, sa montée (fulgurante) en ISO avec un bruit très contrôlé, sa plage dynamique bien étendue… Tout est fait pour que n’importe qui puisse le prendre en main sans soucis, et réussir d’emblée ses photos (j’espère que tu me lis, Giu !).

Conclusion

Avec ce modèle, Nikon signe pour moi un sans faute. Alors oui, certains aficionados pourront peut-être être tiraillés entre le D7200 et le D500… Mais il leur suffira de tester ce D7500 pour comprendre pourquoi cet appareil photo a le potentiel d’être celui qu’ils recherchent. Pour tous les autres, ceux qui recherchent un appareil photo reflex amateur averti, voire semi pro, dès lors que la recherche se tourne vers un appareil au format DX… et bien ils peuvent s’offrir le Nikon D7500 les yeux fermés. Il s’agit pour moi du meilleur appareil photo au format DX du marché. A 1449€ le boitier nu, et 2499€ en kit avec le 16-80mm, ce reflex n’est pas pour toutes les bourses. Mais la qualité a un prix, et le rapport qualité / prix de cet appareil et de cet objectif est quasi-imbattable.

2 comments
  1. Bonjour
    je viens d’acquerir le Nikon D7500.Je le découvre lentement avec un émerveillement.C’est un vrai petit bijou de technologie.
    J’ai un Nikon D3100 qui est un modèle de base.J’ai décidé de sauter le pas.Je suis très content de l’avoir fait.
    En plus j’ai un objectif TAMRON de 150-600 mm.Bravo à NIKON pour cet appareil photo

  2. Bonjour,

    Je voudrais juste savoir si avec cette appareil photo Nikon D7500 ont pourra pratiquer de la photo professionnel vue que je suis passionné par la photographie et j’adore beaucoup la photo de voyage et tourisme au plaisir Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
34
Share