Jeux de société : Discover Terres Inconnues, Cry Havoc

Gardons le rythme ! Après une première sélection jeux de société, découvrez aujourd’hui la nouvelle avec deux nouveaux jeux validés par Moovely.fr Au programme, un jeu d’exploration et de survie : Discover – Terres Inconnues, ainsi qu’un jeu de stratégie : Cry Havoc. 

DISCOVER – TERRES INCONNUES

Jeu d’exploration et de survie

Pour 1 à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Pour des parties constatées allant de 2h à 03h30 selon le scénario joué.

 

 

Chaque boîte de Discover est unique ! Chaque exemplaire est différent grâce à un mélange d’environnements, de scénarios, de personnages, de lieux, d’objets et d’ennemis. Par ailleurs, chaque boîte contient chacune six scénarios/aventures qui se déroulent dans deux environnements distincts (inconnus jusqu’à l’ouverture de la boîte).

Dans la nôtre, nous avons eu l’environnement Montagne Enneigée (dans laquelle se déroulent les scénarios 4, 5, 6) et la Vallée (dans laquelle se déroulent les scénarios 1, 2, 3). Pour un total de 6 scénarios. A l’heure de rédaction de ce test, nous avons terminé ces 6 aventures de notre boîte de Discover et avons évidemment envie de nous procurer une autre boîte pour jouer dans 2 autres environnements (six environnements existent actuellement : voir trailer).

Certains râlent contre ce système car cela veut dire acheter 3 fois le jeu pour avoir l’ensemble des environnements (six au total comme nous le disions au dessus). Chacun fait bien ce qu’il veut, en tout cas les six aventures de notre boîte nous ont clairement donné envie de découvrir les 4 environnements manquants.

Passons maintenant au vif du sujet. Avant de jouer à Discover Terres Inconnues, nous avions entendu ici et là qu’il ressemblait au jeu Le 7ème Continent, mais en plus familial. J’ignore comment les joueurs ont pu voir une ressemblance flagrante entre les deux mais la comparaison reste en tout cas flatteuse. Selon nous, Discover a finalement peu de choses en commun avec Le 7ème Continent, excepté le fait de découvrir du contenu au fur et à mesure de la partie et que les deux jeux ont effectivement pour thématique la survie. Par contre, les règles sont vraiment très différentes. Certes, dans Le 7ème Continent, vous explorez en révélant progressivement la face cachée de cartes tandis que vous révélez progressivement des tuiles dans Discover (photo prise en début de partie, ci-dessous, avant la découverte des tuiles). Le premier est 100% coopératif, le second semi-coopératif, mais les ressemblances s’arrêtent là.

 

 

Durant nos parties, Discover nous a surtout fait penser à Fallout, un autre jeu d’exploration et de survie et dans lequel il y a également des dés pour résoudre les combats (chose absente dans Le 7ème Continent). Bien sûr, qui dit dés, dit aléatoire, et qui dit dés dit blessures probables. Et c’est bien ici le coeur du jeu : dans Discover, vous devez explorer le territoire dans l’ensemble des tuiles du plateau (les tuiles sont disposées selon un plan indiqué dans le jeu, en fonction du scénario choisi) tout en survivant.

Chaque joueur (dans la limite de ses points d’action/d’endurance disponibles) peuvent effectuer les actions suivantes (plusieurs fois la même action s’il le souhaite) : 

  • Se déplacer sur le plateau et collecter : déplacez-vous sur une case adjacente en dépensant autant d’endurance (de points d’action) que son coût (certains terrains ont un coût plus important car le personnage évolue dans de la neige profonde, dans la montagne, ou encore sur une falaise).
  • Collecter : résolvez un pion Elément sur votre case, gagnez un pion Ressource sur votre case ou gagnez une ressource qui correspond à une source d’Eau sur votre case.
  • Explorer : révélez une tuile adjacente à votre case et placez des pions Elément et des pions Source d’Eau sur les cases appropriées.
  • Enquêter : résolvez une carte Exploration qui correspond au numéro du point de repère qui se trouve sur votre case.
  • Fabriquer : dépenser des ressources pour jouer une carte projet de votre main ou utiliser une carte projet déjà en jeu. Gagnez ensuite la carte Objet Fabriqué indiquée sur la carte projet.
  • Echanger : échangez n’importe quel nombre de ressources et d’objets avec un survivant qui se trouve sur votre case.
  • Cuire de la viande : si vous êtes près d’un feu, échangez n’importe quelle quantité de viande contre la même quantité de nourriture.
  • Rallumer le feu : dépensez un bois pour allumer un feu Eteint sur votre case.
  • Se reposer : soignez un de vos dégâts ou un dégât d’un autre survivant qui se trouve sur votre case. Attention, on ne peut pas soigner un dégât physique (blessure grave suite à un combat).
  • Piller : prenez une ressource ou un objet à une victime qui se trouve sur votre case.

Une petite carte récapitulative est fournie dans la boîte (une par joueur). Ce qui permet de ne pas oublier la multitude des actions possibles. Une carte très appréciée pendant les parties.

Au delà de ces actions possibles, chaque joueur interprète un survivant qui a des particularités propres (chaque joueur a le choix entre 2 fiches Personnage en début de partie). Le mieux étant d’avoir des personnages complémentaires, avec des capacités variées, pour que le groupe survive plus facilement.

 

Ici, je joue Patty Pingler qui possède actuellement 2 ressources : une pierre et une eau pure. 

 

Rappel au passage… Discover est un jeu coopératif, mais il ne l’est pas à 100%. En effet, un joueur finira toujours par choisir le moment opportun pour finir l’aventure seul, vous laissant alors à votre triste sort. Mais attention, jouer dans son coin ne pourra jamais vous apporter la victoire, il vous faudra jouer finement car il est rarement possible de remporter une partie sans avoir jouer en collaboration avec les autres joueurs pendant l’immense majorité du scénario. 

 

 

Le plus dur n’est pas de manquer d’eau (dégât de déshydratation), d’être affamé (dégât d’inanition) ou encore d’être empoisonné (dégât de maladie) mais d’être blessé physiquement. En effet, les dégâts physiques (intervenus suite à une chasse d’un gibier OU d’un monstre) sont les seuls dégâts graves, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas être soignés durant la partie.

 

 

Ci-dessus, mon personnage a déjà 2 dégâts physiques. A 4 dégâts, un personnage meurt. Les autres joueurs continuent néanmoins la partie. 

 

Comment contrer la menace de blessures physiques ? Comme je vous l’expliquais, les combats sont résolus à l’aide de dés, et si l’ennemi vous touche vous prenez un dégât grave DONC il faut impérativement avoir des ressources (récupérées sur le plateau pendant votre exploration) afin d’en défausser pour relancer éventuellement les dés de combat (si vous le souhaitez). Cela vous évitera de mourir trop tôt dans la partie et maximisera vos chances d’échapper à une blessure grave.

Ainsi, vous pouvez :

  • pour un bois dépensé, relancer le dé gris (dé de combat du joueur)
  • pour une pierre dépensée, relancer le dé rouge (dé de combat de l’ennemi)
  • pour un poison, appliquer +1 au dés gris
  • pour une trouvaille, appliquer -1 au dé rouge.

Quel que soit le scénario, ne foncez pas tête baissée vers l’objectif (au cours d’un scénario vous avez plusieurs objectifs, révélés un par un, jusqu’à l’objectif final). Pourquoi ? Tout simplement parce que Discover est un jeu de survie et qu’il faut que les joueurs s’équipent, trouvent des ressources, les dépensent (soit pour se soigner soit pour créer des objets). Surtout, n’oubliez pas que les objets (équipements créés) vous aideront à survivre plus longtemps.

Exemple : si vous avez une carte qui vous propose de dépenser 3 morceaux de bois pour aller découvrir l’équipement associé dans la pile de cartes des objets, vous savez que vous allez perdre 3 bois MAIS gagner un équipement. Sachant que récupérer des ressources sur le plateau n’est pas difficile, il suffit de se déplacer sur la case contenant la ressource et de la récupérer. L’idée étant de garder précieusement (pour survivre à la phase Nuit, contenant souvent des demandes du type “Tous les survivants doivent dépenser une eau OU Tous les survivants doivent dépenser une nourriture, etc”.

Il vous faudra donc garder des ressources pour répondre à des besoins éléments mais aussi pour créer des objets et se rendre la vie, en quelque sorte, plus douce.

En bref, Discover – Terres Inconnues est un jeu qui fait honneur au genre du survival (survie). Alors que certains tests lus sur internet parlent d’un jeu de société familial, nous avons un avis très différent sur la question. Il s’agit là d’un jeu immersif mais exigeant, demandant un réel investissement et une concentration exemplaire des joueurs. Non pas que le jeu soit difficile car son principe est simple : parcourir le monde (le plateau) pour en révéler ses surprises. Mais une fois que chaque joueur a fait son tour, vient la Phase Nuit, une étape consistant à lire (de haut en bas) ce qu’il se passe pendant celle-ci. Souvent, les joueurs doivent dépenser leurs ressources, parfois dans des quantités étonnantes (“Deux nourritures et une eau !”) et cela rend la survie plus compliquée. Sans compter que parcourir le plateau vous révèlera des animaux à chasser, des monstres à combattre (ou à éviter quand trop dangereux…), des ressources précieuses, des sources d’Eau, et bien d’autres lieux cachés que le jeu vous révèlera pour votre plus grand plaisir pendant la partie.

Il vous faudra constamment jongler avec les ressources, anticiper le pire et prendre l’initiative d’aller au bout du plateau découvrir les tuiles non explorées. Le tout est de ne pas se dépêcher, de bien préparer la suite de l’aventure en prévoyant toujours plus de ressources que pas assez. En bref, soyez prudent mais fouillez autant que possible les environs pour vous créer des équipements. Bonne chance !

 

 

CRY HAVOC

Jeu de stratégie

Pour 2 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Pour des parties constatées de 02h30/03h00 à 3 joueurs.

Cry Havoc est un jeu de conquête et de stratégie que nous attendions avec impatience. Il s’agit ici d’un jeu massif, passionnant mais qui demande d’en connaître les grandes lignes pour éviter que ce test ne soit compliqué à lire. Nos collègues de Ludovox ont sorti une vidéo qui explique bien les principes du jeu.

 

Accéder à la vidéo Ludovox.

 

En terme de comparatif, nous aimons autant Cry Havoc que Lords of Hellas, un autre jeu dont le test est disponible sur Moovely et qui rejoint aujourd’hui notre panthéon des jeux massifs, chronophages, mais jouissifs ! Prévoyez bien 03h00 par partie, mise en place du jeu incluse. Cry Havoc est un jeu qui tient dans une grosse boite, chargée de figurines et proposant un matériel de grande qualité. Pour le jeu d’apéro, il faudra repasser (cf : Bears Vs Babies marche très bien pour ça). 

Etiqueté comme jeu de conquête ou jeu de stratégie, Cry Havoc se définit surtout par son système asymétrique de placement. Chaque joueur contrôle une espèce (parmi 4 disponibles) qui est prête à tout pour l’emporter sur ses adversaires: Trogs, Humains, Pèlerins, Machines. Chaque espèce a des capacités propres qui les rendent vraiment différentes les unes des autres.

Ce qui amène tout ce beau monde à se combattre est simple : une ressource précieuse se trouve sur une planète, des cristaux et tout le monde veut les acquérir (ou les protéger). Au delà des autres joueurs qui voudront remporter la victoire et vous mettre des battons dans les roues, une espèce locale, les Trogs, défendent la planète. Il vous faudra en découdre avec eux ! Précision : nous avons joué à Cry Havoc à 3 joueurs uniquement (le jeu se joue jusqu’à 4).

 

 

La clé ? Utiliser, personnaliser vos cartes, construire des bâtiments, contrôler des régions contenant des cristaux et valider les points de victoire lorsque la validation des scores est possible. Vous pouvez faire la course aux points en tuant ou en capturant vos adversaires. Autre possibilité (complémentaire à une autre stratégie mais pas rentable à elle seule) est d’utiliser des cartes Tactiques et Compétences.

En terme d’architecture, chaque partie de Cry Havoc contient au moins 5 rounds, chacun divisé en 6 phases :

1/ Evénements
2/ Piocher des cartes
3/ Actions (Se déplacer, Recruter, Construire une ou plusieurs structures et/ou activer une ou plusieurs structures, Piocher deux cartes tactiques et en garder une, Autoriser la validation des scores)
4/ Résoudre les combats
5/ Prisonniers
6/ Valider les scores (quand autorisé).

On ne vous cachera pas qu’il faut bien 2 parties afin de maîtriser les règles (beaucoup de possibilités) et d’apercevoir l’ensemble des stratégies possibles. La notion de timing pour effectuer telle ou telle action est également primordiale, sans compter la gestion de son espèce et l’armée qui la représente. Il faut habilement gérer la personnalisation/pioche de cartes/activation de ses cartes (à la Magic: The Gathering), la planification de ses invasions et la gestion de ses unités (recrutement). 

Cry Havoc force le joueur à s’adapter dès le départ. En début de round, des événements apportent des imprévus et obligent à adapter sa stratégie personnelle aux réalités du moment. Cela rend le jeu dynamique et challengeant !

A bientôt avec une nouvelle sélection de jeux de société. A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
1
Share