Test du jeu de société Fallout

Il faudrait vivre dans une grotte pour ne pas connaître les jeux vidéo Fallout, et voici que Fantasy Flight Games, en partenariat officiel avec Bethesda, a sorti le jeu de plateau Fallout (la version française a été assurée par Edge Entertainment). Nous avions évidemment très envie de le tester, celui-ci proposant des quêtes variées, narratives, avec une mise en place spécifique par scénario. Notre avis, c’est maintenant !

 

SURVIVREZ-VOUS A CE MONDE ?

Bienvenue dans l’Abri 84, le dernier né de la série de projets de défense de Vault-Tec, fournisseur d’excellence d’abris anti-atomiques ! Dans Fallout, chaque survivant (joueur) va devoir accumuler de l’expérience, combattre des adversaires, piller, faire du troc et accomplir des quêtes.

L’objectif de chaque joueur est simple : survivre et parcourir les Terres Désolées pour trouver de quoi survivre demain. Si votre niveau de radiation augmente trop vite, vous en paierez les conséquences. Si vous tombez sur des ennemis plus puissants que vous, des blessures vous affaibliront…

 

 

Bonne chance à vous ! Je précise que je rédige ce test suite à 6 parties et que mes collègues, et moi-même, sommes un peu masochistes. On a mal (“Foutus ennemis !”), mais on y retourne toujours avec plaisir car les quêtes, récits de mise en ambiance (lecture de cartes en cours de partie) donnent vraiment de l’étoffe aux parties.

L’aléatoire des combats nous rend souvent fous… c’est vrai. Mais qui a dit que la vie était juste et agréable dans Fallout ?

 

 

QUI JOUONS-NOUS ?

Chaque joueur a un plateau personnel qui représente son personnage, l’un de ces 5 survivants :

  • Habitante des Terres Désolées,
  • Dissident de la Confrérie,
  • Super mutant,
  • Goule,
  • Résident d’abri.

En plus de sa carte de personnage (la carte à gauche sur l’image ci-dessous), chaque survivant a potentiellement des équipements, un compagnon, plusieurs jetons “Spécial”, des pièces, un état particulier, des cartes quêtes…

Dans Fallout, vous pouvez faire du commerce, interagir avec les situations décrites/lues sur certaines cartes, ce qui rend le jeu immersif. L’idée est d’être le plus débrouillard possible et d’organiser les journées/scénarios autour d’un seul objectif : survivre et prendre en XP.

Deux informations sont centrales sur le plateau individuel de chacun : deux jauges.

La jauge de radiation et la jauge de points de vie (les deux sont intiment liées car si les 2 jauges se dépassent, superposent ou se croisent, gare à vous !).

 

 

En plus du plateau personnel, chaque survivant a également sa propre figurine (toutes très détaillées, chapeau !) et matérialisée sur le plateau central de jeu.

Vous avez à la fois une partie gestion de personnage avec le plateau personnel mais aussi un aspect tactique sur le plateau (tactique car lié aux déplacements de votre personnage dans les Terres Désolées).

 

 

Chaque scénario propose une mise en place bien précise (laquelle est indiquée sur une carte à piocher dans toutes celles disponibles dans la boîte du jeu). Il suffit alors de positionner les tuiles comme indiquées.

 

 

 

En début de partie, certaines tuiles (les hexagones) sont placées face visible, d’autres face cachée (tuiles vertes ou tuiles rouges). Les tuiles rouges sont les plus périlleuses à parcourir et comme les tuiles vertes, elles ne peuvent être retournées qu’avec une action spécifique :

  • l’exploration (le joueur peut alors retourner la tuile et la place face visible : de nombreuses choses peuvent découler de l’exploration : découverte d’ennemi, d’un terrain irradié… A vous de découvrir tout cela en cours de partie).

D’autres actions sont évidemment possibles lors du tour d’un joueur. Il peut décider de :

  • se déplacer
  • accomplir une quête disponible
  • piochez et résoudre une carte rencontre
  • combattre un ennemi 
  • faire l’action campement pour récupérer des points de vie.

Le joueur peut décider d’effectuer 2 fois l’action “Se déplacer” s’il le souhaite. Chaque joueur alloue ses 2 actions comme il le souhaite (si la situation le permet bien entendu).

 

 

COMBATTRE !

Dans Fallout, les combats sont résolus à l’aide de dés. Les faces des dés représentent différentes parties de l’ennemi (tête, corps, bras, jambes) et il faudra souvent compter sur la chance pour vous en sortir. Au pire, certains pions spéciaux vous permettent de relancer des dés.

En tout cas, tuer des ennemis rapporte des XP, lesquels cumulés, vous permettent d’avoir de plus en plus de pions Spécial. Pour vivre vieux, soyons “Spécial” ! 

Dans Fallout, les ennemis sont nombreux, résistants. Ils sont des particularités propres qui les rendent réalistes, menaçants et surtout très dangereux  :

  • Agressif,
  • Armure,
  • Butin,
  • Radiations,
  • A distance,
  • Repli.

Nous pouvons vous le dire : la survie se fait dans la douleur ! Il faut vraiment être débrouillard dans le jeu et ne pas foncer tête baissée vers le premier ennemi à portée.

Créature, robot, humain, monstre, super mutant… Ils vous causeront bien des problèmes, croyez-nous, mais meilleure sera la victoire contre eux (si victoire il y a). Et il y aussi cette histoire d’allégeance à une faction qui pourra vous permettre de monter en points de prestige, mais n’en disons pas trop. A vous de découvrir l’univers.

 

 

NOTRE AVIS

Fallout est un jeu exigeant. En temps tout d’abord : il ne faut pas être allergique à la lecture car le jeu comporte 2 livrets : le livret d’apprentissage pour donner les fondamentaux aux joueurs, ainsi qu’un guide de référence. Jouer une partie de Fallout, cela se prépare, il y a ENORMEMENT de cartes, beaucoup de matériel et je déconseille à quiconque de ranger n’importe comment le jeu après une partie. Beaucoup de matériel, donc triez tout ! Veillez à prendre des photos des cartes de chaque joueur après une partie afin de ne pas oublier ce que chacun possède en fin de partie (argent, compagnon si le joueur en a un, lettres “Spécial”, points de vie, etc). Ce sont nos bons conseils. Maintenant, finissons sur l’avis.

Nous avons commencé à être à l’aise au bout de la troisième partie. Avec tout ce que Fallout permet de faire, il faut nécessairement un temps d’adaptation. La courbe d’apprentissage se fait au fur et à mesure. Aussi, ne soyez pas impatients. Prenez le temps de vous retrouver avec votre groupe de joueurs (toujours les mêmes idéalement du coup), de mettre une OST d’un jeu vidéo Fallout en fond, de vous immerger dans l’univers, de continuer l’aventure. Car plus vous avancez dans les scénarios, plus vous découvriez la variété des quêtes et savourerez la diversité des situations décrites.

Si vous ne comptez jouer qu’une partie ou deux, c’est vraiment dommage car c’est dans la continuité que le monde s’étoffera, que votre personnage s’adaptera de mieux en mieux à son environnement et aux rencontres qu’il fera.

Une belle aventure, que nous conseillons aux joueurs pour qui mettre régulièrement le nez dans les livrets n’est pas un problème. Fallout propose une expérience vibrante aux joueurs, avec des cas de conscience notamment intéressants (Vais-je… ou non, aider mon prochain ? / Vais-je partir à la recherche de cette demoiselle malgré les risques ? / Vais-je arrêter cette émeute ?). Côté Moovely.fr nous le recommandons à tous les fans de la licence Fallout et aux amateurs de jeux Legacy (Pandemic Legacy, Charterstone, Seafall…). Bien qu’il ne faille pas détruire le matériel dans Fallout, la dimension narrative est très ancrée. Elle est au coeur du jeu et ne rend l’aventure que plus visuelle et intense. Beau boulot ! 

Fallout est un jeu édité par Fantasy Flight Games, distribué par Asmodee, et édité en français par Edge Entertainment. A 4 joueurs, prévoyez 2 à 3 heures par partie.

 

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
1
Share