Test du jeu Pandemic Legacy Saison 2

Il y a quatre mois, nous débutions le prologue de Pandemic Legacy Saison 2. Aujourd’hui début juin 2018, l’aventure s’est achevée. Ça y est… Nous avons finalement joué notre dernière partie. Sans aucun spoil, sachez simplement que ce jeu vous fera vivre une aventure intense, inhabituelle. Tantôt jouissive, tantôt cruelle. Et qu’une fois le jeu terminé, vous ne pourrez plus y jouer (son contenu aura en effet été détruit ou modifié pendant vos parties). Pour faire court, Pandemic Legacy Saison 2 est un jeu de société vraiment à part. Il est temps de vous en parler ici.

 

L’UNIVERS DU JEU

Dans cet article, il n’est pas question de gâcher les nombreuses surprises que vous réserve Pandemic Legacy Saison 2. Nous nous en tiendrons donc au partage de notre ressenti de joueurs.

 

 

Page d’introduction du livret de règles :

Il y a 71 ans, la fin du monde a presque eu lieu (//référence à Pandemic Legacy Saison 1).
Venu de nulle part, le fléau ravagea le monde. La fièvre, la toux, les plaies purulentes, puis la mort : la plupart des gens ne tenaient pas une semaine une fois infectés. Rien ne pouvait arrêter ça. L’humanité lutta de son mieux, mais ce ne fut pas suffisant.

Les derniers survivants tentèrent tant bien que mal d’éviter l’anéantissement total. Trois générations durant, nous vécûmes sur les mers, dans des stations flottantes appelées “havres”. Loin du fléau, nous pûmes ravitailler la terre ferme : antibiotiques, nourriture, médicaments et outils; tout ce qui pouvait empêcher les rescapés de disparaître complètement, et nous avec…

 

 

Lorsque nous démarrons le jeu mes trois potes et moi, le contexte mondial n’est pas joyeux, annonçant des parties aux nombreux challenges. A savoir aussi que pour l’ensemble de notre groupe, ce jeu était notre premier “Legacy”. Le premier jeu dans lequel nous avons arraché des éléments, collé des autocollants, écrit sur le plateau, sur les cartes… Et pendant lequel nous avons dû ouvrir des compartiments au fur et à mesure… Des compartiments abritant des cartes et bien d’autres choses…

 

 

En effet, si les jeux “Legacy” (Charterstone, Seafall, Gloomhaven…) rencontrent un succès aussi grand ces dernières années c’est parce qu’ils proposent de découvrir l’histoire et le matériel au fur et à mesure des parties.

Au début du jeu, vous n’avez pas accès à tout (certaines cartes, autocollants, événements, sont enfermés dans des boîtes que vous n’avez le droit d’ouvrir qu’à des moments précis). Evidemment, les joueurs n’ont qu’une envie : jouer le mieux possible, progresser efficacement dans le jeu pour pouvoir ouvrir les 8 compartiments du jeu.

Matériel de départ :

 

 

Et comme vous ne pouvez pas jouer le Prologue + les 12 parties d’affilée (sauf si vous êtes un groupe en vacances au même endroit et que vous avez plus de 30 heures devant vous), vous attendrez chaque nouvelle partie avec impatience ! Vous demandant si votre personnage survivra.

 

CE QUI LE REND SI ATTRACTIF

 

Si vous suivez nos tests de jeux de société, vous avez peut-être lu celui sur Pandemic (un jeu de plateau dans lequel tous les joueurs sont ensemble contre le jeu). Nous aimons beaucoup la version classique de Pandemic (rejouable pour sa part à l’infini) et l’idée d’essayer sa version “Legacy” nous plaisait beaucoup. Pour plusieurs raisons :

    • Le Pandemic classique est un jeu familial, aux mécaniques faciles à comprendre (conseillé à partir de 8 ans et pour des parties de 40 min environ). Sa version Legacy ne nous a pas parue plus compliquée (bien qu’elle soit conseillée à partir de 14 ans, pour des parties de 60 minutes environ). Cette version est juste plus exigeante car elle demande du temps et une organisation de groupe (le jeu se joue nécessairement avec les mêmes joueurs et sur 12 parties minimum pour être terminé).
    • Pandemic Legacy Saison 2 est un jeu coopératif (tous les joueurs sont à nouveau ensemble contre le jeu). Et ça, on aime !
    • Pandemic Legacy Saison 2 est indépendant de Pandemic Legacy Saison 1.
    • Nos actions pendant chaque partie ont un effet définitif sur la planète (sur le plateau) et notamment sur les villes (lesquelles, non ravitaillées, aident malgré elles à la propagation du fléau : la maladie qui ravage le monde) ainsi que sur nos fiches personnage.
    • L’expérience proposée se rapproche (par son côté unique) des live escape games/jeux d’évasion grandeur nature (des salles desquelles vous devez sortir avant la fin d’un compte à rebours, généralement réglé sur 60 minutes). Voyez vraiment Pandemic Legacy Saison 2 comme une expérience similaire, à la différence que celle-ci se joue autour d’une table sur 12 parties (au minimum). Pourquoi 12 ? Le jeu se déroule en effet sur 12 mois (normalement, 1 partie par mois). Sachant qu’en cas d’échec, vous pouvez rejouer un maximum de 2 parties par mois. Si les joueurs échouent à nouveau, le jeu stipule que vous devez passer au mois suivant, quoiqu’il se soit produit dans vos parties précédentes. Notre aventure a duré 18 parties (nous avons fait deux fois le prologue pour nous exercer aux mécaniques du jeu). Une fois les règles bien en tête nous sommes passés au mois de Janvier : le démarrage officiel de l’aventure !

 

 

Notre groupe a terminé le jeu en 18 parties (avec les 4 mêmes personnes) :

  • Prologue (le tutoriel du jeu) : succès au bout du 2ème essai (l’apprentissage des règles dans la douleur mais dans l’enthousiasme, toujours !)
  • Mois de Janvier (dans le jeu) : succès en une partie.
  • Février : succès au bout du 2ème essai.
  • Mars : succès en une partie.
  • Avril : succès en une partie.
  • Mai : succès au bout du 2ème essai (c’était très juste ! Nous avons failli perdre).
  • Juin : succès en une partie. Nous étions tellement apeurés à l’idée que le jeu soit trop dur pour nous que nous réfléchissions avec soin avant de réaliser nos actions, demandant aux autres joueurs ce qu’ils en pensaient (chaque joueur réalise en effet ses propres actions mais le jeu étant un coopératif, il est important que tout le monde travaille de concert et propose les meilleures options possibles).
  • Juillet : succès. Néanmoins, le jeu est devenu plus difficile. Un personnage a trouvé la mort et l’un des joueurs a dû en prendre un nouveau (à noter qu’une fois tous les personnages optionnels morts, on se retrouve avec des cartes personnages moins fortes, moins personnalisées. Il faut donc éviter la mort des personnages, autant que possible, même si un sacrifice peut être la solution à une situation désespérée).
  • Août : ouf, succès !
  • Septembre : succès au bout du 2ème essai. Un deuxième joueur perd son premier personnage… Le niveau de challenge monte encore.
  • Octobre : succès en une partie.
  • Novembre : succès en une partie. Un troisième joueur perd son premier personnage.
  • Décembre : Chut, nous préférons laisser le suspens entier. Le fléau a-t-il gagné ? Ou serait-ce l’humanité ? Si le jeu vous tente, c’est entre vos mains que le sort du monde repose désormais. Bonne chance et plein de vaillance !

 

NOTRE AVIS

 

Quatre mois se sont écoulés entre la première et la dernière partie. Se retrouver chaque semaine pour jouer était le plan initial mais la vie des uns et des autres ayant leur lot d’imprévus, nous avons pris plus de temps que prévu pour terminer le jeu, prolongeant le plaisir, nous direz-vous. Et c’est vrai. Pandemic Legacy Saison 2 a fait partie de nos vies pendant 4 mois et lorsque nous devions décaler une session, nous en parlions quand même via Facebook, impatients de se retrouver pour tenter de sauver le monde. 

Chez Moovely.fr, nous ne pouvons que conseiller cette expérience, parce qu’elle est inédite. Parce qu’elle est difficile à expliquer aussi. Parce qu’il faut la vivre. Ensemble. Vous le verrez si vous décidez de vous lancer : le jeu évolue vraiment avec vous. Les joueurs doivent vivre avec les conséquences de leurs actes et persister à croire en la survie de l’humanité et, à plus petite échelle, à celle de leur personnage. 

Nous avons tellement aimé le principe même du jeu “Legacy” (lequel vit, se détruit et se construit) que nous avons décidé de commencer un nouveau jeu “Legacy”. Cette fois Seafall. Mais en attendant, c’est toujours de Pandemic Legacy Saison 2 qu’il est question. Les seuls conseils que nous donnerons seront de vous lancer dans l’aventure avec un groupe qui peut se retrouver, dans l’idéal, une fois par semaine. Notre expérience a montré qu’espacer trop les séances rend le jeu moins immersif. Plus dur aussi (forcément, on oublie des points des règles et des joueurs doivent les rappeler aux autres).

Quant à son prix, qui est souvent vu comme un frein, nous vous conseillons de détourner le problème en l’achetant à plusieurs si nécessaire (rappel : le jeu se joue de 2 à 4). Il est aux alentours des 70/80 euros en fonction des revendeurs.

Pour conclure, je confirme que c’est avec une sincère tristesse que mes trois compères et moi-même avons finalement dit adieu au jeu. C’était vraiment très bien. Dans l’effort comme dans la joie, dans la défaite comme dans la victoire, ce jeu a laissé sa marque dans nos vies de joueurs. Au point que nous avons hâte de tester un nouveau Legacy ! A suivre avec notre avis sur Seafall dans quelques mois.

 

Le saviez-vous ? Pandemic Legacy Saison 2 est disponible en 2 versions différentes. Vous pouvez choisir entre 2 illustrations de boîtes (le jeu est le même, seule la boîte change). 

5 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
8
Share