Arctis Pro avec GameDAC, le meilleur casque gaming actuel ?

Aujourd’hui on parle son et gaming avec le test du casque Arctis Pro avec GameDAC de chez nos amis danois de Steelseries. D’abord fabricants de tapis de souris, puis de matériel dédié au gaming PC, la marque a parfaitement réussi son atterrissage au sein des plus grands de ce domaine et offre d’excellents produits pour ceux qui recherchent design et performances. Le Artics Pro avec GameDAC s’inscrit dans la génération actuelle de casques, et surfe sur le haut de gamme. Qu’est-ce que le Artics Pro avec GameDAC donne après plusieurs semaines d’utilisation quotidienne ?

Une esthétique sobre et réussie pour le Arctis Pro avec GameDAC

Une fois de plus, Steelseries offre un casque à l’apparence sobre, mais très classe: un arceau en métal léger, qui relie deux gros écouteurs avec une mousse très confortable et respirante (Airweave fabric), une bande qui sert à reposer le casque sur la tête, à la façon d’un masque de ski, un micro rétractable intégré au casque, des contrôles simples (volume et mute micro), et enfin, 5 zones d’éclairage RGB à paramétrer avec le petit logiciel Steelseries Engine 3, dispo gratuitement.

Outre le casque, on trouve également dans la boîte un petit boîtier DAC, qui se branche en USB au PC et au casque via une prise à la forme spéciale.

Globalement, le casque respire la qualité. On a un produit qui pèse à peine 326g, bien supporté par la fameuse bande de “masque de ski” et surtout, super agréable à porter. Les charnières en aluminium ont l’air bien plus résistantes que celles en plastiques des anciens modèles, ce qui est un bon point pour le casque.

J’ai des lunettes, et le problème majeur avec tous les casques, c’est que les branches finissent par faire mal après quelques heures d’utilisation continue. Heureusement, le confort du Arctis Pro avec DAC est au rendez-vous, et m’a permis de faire de grosses sessions de jeu pendant le confinement sans le retirer, même s’il peut paraître assez massif.

Le GameDAC, quant à lui, est un beau petit boîtier assez simple d’apparence: on le relie au PC via un câble USB to mini-USB (qui l’alimente aussi), et on branche le casque via un autre port mini USB. Equipé d’un écran OLED, on peut paramétrer pas mal de choses simplement, que ça soit un source PC ou PS4, l’équalizer, le type de son qu’on veut… Équipé de patins antidérapants, il siège fièrement sur le haut de ma tour PC sans souci.

Hé Alexis, c’est-ce quoi un DAC ?

Un DAC, c’est un petit appareil qui traduit un format numérique en format analogique (j’avais d’ailleurs découvert ça quand je vous avais parlé des casques HiRes de Pioneer)

Il existe deux type de son dans le monde: analogiques et  analogique converti. Un son, c’est une onde, une vibration. Une onde qui se propage dans l’air, atteint vos tympans, qui à leur tour interprètent cette vibration en un son. Vous avez forcément vu cette courbe quelque part, que ça soit dans les paramètres son de vos PC, téléphones ect… C’est à ça que ressemble un son.

Le son analogique converti,lui, comme indique son nom, est un son qui a été retranscrit d’une source numérique, pour justement être apprécié par vos petites oreilles.

Dit comme ça, c’est pas forcément clair je sais, alors on va partir sur un exemple très simple: imaginez une chaîne Hifi.

Rien de très compliqué jusque là. Quand vous branchez un MP3 (si ça se fait encore) ou un téléphone à cette chaîne HiFi, l’appareil va recevoir du son numérique, et va devoir le traduire en son analogique (vous savez, le son “naturel”) pour que vos tympans puissent traduire ça. La plupart des appareils ont un convertisseur interne, souvent très moyen. Avoir un DAC dédié permet d’avoir un son plus précis, plus détaillé si la source de base est correcte.

La transition de son numérique ( avec plein de 0 et de 1, comme dans Matrix) à un son analogique se fait grâce à un DAC. C’est cet appareil qui va faire la traduction d’un langage à un autre.

Le Artcis Pro, comme indiqué dans son nom de produit, arrive avec son propre DAC, pour permettre d’avoir le meilleur son possible en sortie. Ce qui est ultra important quand vous jouez à certains jeux très demandeurs de situation awareness (Quand tu traques un joueur sur Warzone et que tu sais à quel étage il est, et que lui t’entend pas, c’est presque gagné d’avance). Sur le papier, ça semble être une excellente idée. Mais en pratique, est-ce que ça l’est ?

Arctis Pro avec GameDAC, son plutôt bon ?

Bon, on va poser les choses clairement tout de suite: le DAC de ce casque est plus un argument marketing qu’autre chose. C’est d’ailleurs un sujet abordé par Steelseries via ce post sur leur blog, le casque est certifié HiRes, mais ce format n’est pas intégré aux jeux actuels. Donc en soi, le DAC vous servira pour écouter de la musique…Et c’est tout. On peut passer le casque en stéréo HiRes via le DAC, mais clairement, c’est pas le bon produit audio pour. C’est comme avoir un écran 8K, et y balancer une vidéo en 240p: inutile. Le casque n’a pas d’assez bonnes membranes pour vraiment donner du corps à un son plus précis, c’est dommage d’avoir un élément intéressant mais dénué d’intérêt.

Hormis ce souci d’emploi raté du GameDAC, la qualité de son du casque est plutôt bonne, même si assez timide sur les basses.La majorité des casques gaming ont un rapport aux basses assez proche, souvent accentué un poil trop. Ici c’est très naturel et surprenant, ce qui est assez chouette mais peut dérouter (je suis le genre de personnes à mettre les basses à fond, et ce retour à quelque chose de plus naturel m’a fait bizarre sur les premiers jours). Le casque est excellent en aigus et medium, mais manque d’un tout petit truc pour vraiment briller.

Il est possible de bénéficier d’un son surround virtuel, le DTS Headphone X 2.0, que je n’ai malheureusement pas pu tester. Mais après avoir fait quelques recherches sur le net, ce n’est apparemment pas super réussi, comparé à d’autres systèmes.

Au niveau du micro, on est en présence d’un excellent modèle. La captation sonore se fait très bien, que ça soit sur Discord, ou Twitch. Le petit plus du casque je trouve, c’est la possibilité de personnaliser la couleur de l’éclairage du micro en fonction de si il est allumé ou pas, ce qui évite quelques bêtises en live, par exemple.

Outre la possibilité de faire vos réglages via le GameDAC, l’application Steelseries Engine 3.0 vous permettra, comme pour tous les périphériques récents, de peaufiner plus facilement l’éclairage, ou bien le type de son que vous voulez.

Conclusion.

Le Arctis Pro avec GameDAC est un très bon casque, mais va souffrir d’un DAC qui ne lui sert pas à grand chose à l’heure actuelle.

C’est bien de penser à l’arrivée de nouveaux formats audio de haute qualité, mais en attendant, est-ce que ça vaut le coup d’investir quasiment 80€ de plus que le Arctis Pro standard qui fera tout aussi bien le boulot ? Pas sûr.

C’est un casque aux finitions superbes, et au son excellent,  qu’on ne me lise pas comme déçu. Mais je trouve dommage d’avoir amené ce GameDAC qui ne sert pas à grand chose malheureusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

Jeu concours HOMIDO Mini

Avec les  lunettes VR Homido “mini” pour smartphone découvrez la réalité virtuelle et emportez-la dans la poche ! Très simple…
Lire
Total
0
Share