Gamescom calling: Steel Division 2 !

Notre reporter Cédric a pu nous ramener des secrets bien gardés de la Gamescom, notamment ses premières impressions sur le très attendu Steel Division 2 !

Pour ceux qui adorent les jeux de stratégie temps réels, il existe deux grands studios, SEGA pour sa série des Total War et Eugen system, qui nous abreuve de jeux de stratégie depuis près de 20 ans.

Dans le premier Steel Division, nous avions affaire au débarquement allié en Normandie et sa suite en tant que campagne. Dans le second opus, nous avons droit à un changement radical de décors ; adieu les bocages normands, ses plages et falaises. Bienvenue en Biélorussie, avec ses champs à perte de vue, sa campagne bucolique et ses marais.

Pourquoi la Biélorussie ? Tout simplement parce que c’est là qu’on pourra prendre part à la plus grande offensive du front Est durant la Seconde Guerre Mondiale, menée par les Russes lors de l’opération Bagration.

Aux premières loges de l’Opération Bagration !

Pour situer quelque peu cette opération, il faut se situer le 22 Juin 1944. A l’Ouest, l’opération Overlord a commencé quelques semaines plus tôt, créant ainsi un nouveau front pour les forces allemandes déjà tiraillées par l’armée Russe à l’Est et la perte au sud de l’Italie, affaiblit les forces de l’Axe. Les Russes vont déployer une imposante force qui va stupéfier tout les belligérants, de part sa taille et surtout par rapport à la taille de la ligne de bataille choisie. On parle de plus d’un million d’hommes, de machines déployés sur un front large de plus de 1000 Km. En face, le groupe d’armée Centre Allemand composé du 4e, du 3e Panzer et de la 9e Armée fait pâle figure en terme d’hommes et d’équipements.

Le jeu se jouera aussi bien en tour par tour, qu’en temps réel. Ce sera à vous de choisir parmi les unités qui vont composer votre force armée, si vous décider de faire une réalisation automatique des batailles ou bien de les mener tel un grand général ayant une vue complète du terrain. Ce ne sera pas une grosse difficulté pour tout ceux ayant déjà fait l’expérience du premier Steel Division et ayant joué à d’autres jeux de stratégie en temps réel.

Un réalisme très poussé dans Steel Division 2

Une des forces du jeu est le réalisme du détail poussé à un point peu vu sur ce genre de jeu. C’est à dire, que les unités aussi bien d’infanteries que mécaniques seront avec les mêmes caractéristiques d’équipements qu’au moment de leurs déploiements au moment de l’opération qui a eu lieu. Pas de mitrailleuse présente sur un type de char par exemple, ou bien un type de camouflage désertique qui n’a pas lieu d’être sur un Stuka car nous ne sommes pas en Afrique.

Du point de vue du moteur maison, même si l’on est en phase que l’on pourrait considérer de pré alpha, il est très agréable de passer d’une vue d’ensemble d’une bataille à un point de vue unitaire, sans qu’il n’y ai le moindre ralentissement. On peut donc apprécier le jeu d’un point de vue stratégique qu’aussi bien d’un point de vue cinématographique, avec des focals différentes et l’aperçu de détails au fur et à mesure que l’on zoom sur les unités que l’on veut voir de près.

A ce jour, nous n’avons pas de date de sortie officielle mais nous espérons de voir plus de détails sur l’année qui arrive; ainsi qu’une possibilité à un accès anticipé.

 

Un grand merci à Cédric pour ces informations qui vont hyper les fans de RTS très réalistes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
0
Share