World of Tanks explose tout avec sa mise à jour 1.0

World of Tanks est un jeu qui, mine de rien, commence à dater. Pas dans le sens technique du terme, juste sur la longévité du soft. Sorti en 2009, et toujours très très suivi aujourd’hui, le jeu de combats de char a fait énormément de progrès tant au niveau gameplay que communautaire. Il ne manquait plus qu’un petit lifting graphique pour faire rentrer World of Tanks dans le standard des jeux AAA actuels. C’est ce que Wargaming a offert à son jeu phare le 22 Mars dernier. Une méga update, refonte du moteur de jeu, mais pas que… Bienvenue dans World of Tanks 1.0 les cavalos !

Un gros lifting pour World of Tanks

World of Tanks et moi, c’est une histoire d’amour qui dure depuis un petit bout de temps. J’ai commencé à y jouer en 2009 (à sa sortie sur PC donc) sous l’impulsion d’un pote: tous les deux avions une passion pour les chars d’assaut de la Seconde Guerre Mondiale, donc ce petit jeu en bêta avait un intérêt certain pour nous. Bien évidemment, on s’est aussi mis à jouer par rivalité, je ne jurais que par les blindés américains, et lui par les blindés Allemands. On s’est donc challengés et petit à petit, on est montés dans les tiers, en découvrant au passage toutes les mécaniques du jeu (qui s’avèrent plus complexes qu’on peut l’imaginer).

De ce fait, j’ai appris les moindres recoins de chaque carte, où se cacher, où faire tomber un arbre pour obtenir de la couvertures… J’étais très heureux de voir l’update graphique qu’amenait la 1.0, mais je n’étais pas prêt à tout redécouvrir. Car oui, la mise à jour a changé énormément de choses: équilibrage des cartes actuelles (on trouvait des plaines sur certaines cartes, qui rendaient l’endroit très dangereux à traverser, c’est désormais corrigé avec plus de relief), mise à jour graphique globale (si les cartes n’avaient jusque là pas diamétralement changé, je me rappelle de l’arrivée des modèles HD pour certains chars), nouveau moteur de jeu, particules…bref c’est comme redécouvrir un jeu en soi.

Le nouveau moteur graphique, Core, a été développé en interne, et envoie du très lourd niveau visuel. Si vous souhaitez nettoyer votre glacis avant en filant dans un cours d’eau, l’eau s’écoulera de manière dynamique autour du char. Pareil pour la neige, la poussière… C’est simplement magnifique. Autre petit détail qui me fait très plaisir en tant que fanboy (ça rime avec Tanatoy non ?), on voit désormais l’éclair lors que les obus sont tirés. Elle est derrière cette époque où lorsque vous ouvriez le feu, le canon reculait et laissait échapper un peu de fumée. On peut désormais suivre la destination des obus, et voir d’ailleurs s’ils ricochent sur un blindage trop incliné.

Un dernier truc tout bête, mais quand je jouais avant, j’avais tendance à muter la musique du jeu pour me concentrer sur le jeu en lui-même. C’est très compliqué désormais, avec un orchestre symphonique qui vous accompagne du lancement de la game à la fin. Bande-son que vous pouvez découvrir sur Spotify ici-même !

Bref, la 1.0 c’est une baffe monumentale.

Une porte ouverte pour le futur

Si la 1.0 de World of Tanks paraît “peu” novatrice sur le moment (et en fait tellement), c’est surtout que Wargaming continuera à développer son jeu sur les années à venir. La mise à jour a permis de monter le jeu sur une plateforme standardisée de jeu AAA, sur lequel de nombreux projets vont se greffer au fil des années. Quid d’un mode de jeu zombie ?
On sent Wargaming très dynamique sur cette volonté de pérenniser le futur, et ça fait plaisir !

(Si d’ailleurs vous pensez à continuer l’événement Warhammer 40 000, je suis ULTRA CHAUD BOUILLANT. ET SUR PC CE COUP-CI).

Un jeu qui n’a pas perdu ni en saveur ni en rythme

J’avoue avoir délaissé World of Tanks au fil des années, faute d’avoir des compagnons pour m’accompagner dans cette recherche de destruction. Avec les annonces dévoilées par Wargaming, je me suis surpris à y replonger avec plaisir. Devoir redécouvrir, apprivoiser le terrain, et surtout m’ébahir devant ces flammes de bouche est au final très agréable. Un grand bravo à Wargaming pour avoir réussi à surprendre, et dynamiser un jeu qui est cher à mon cœur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

Massa Tincidunt Vel

Structured gripped tape invisible moulded cups for sauppor firm hold strong powermesh front liner sport detail. Warmth comfort…
Lire
Total
1
Share