Return to Jurassic Park, un DLC qui manque de saveur.

Jurassic World: Evolution s’asseoit comme digne représentant du regretté Jurassic Park: Opération Génésis, rien n’est moins sûr. On vous en parlait d’ailleurs ici, le jeu est plutôt sympa, malgré des mécaniques répétitives.

Aujourd’hui on vous parle du dernier DLC sorti, “Return to Jurassic Park”, où vous revenez dans le parc après les fâcheux incidents de 1993, avec la même équipe que dans le film.

Return to Jurassic Park est le DLC parfait pour les fans du premier film

On connait tous et toutes ce qui se passe quand on créée des dinosaures dans un parc, dont le parc informatique est géré par une personne peu scrupuleuse…Les dinos s’échappent et commencent à tuer tout le monde. Dans l’idéal, quitter l’île n’est pas une si mauvaise idée…

Mais laisser toutes ces infrastructures à cause de quelques dinos énervés c’est quand même dommage non ? Après avoir dépensé sans compter, autant essayer de ramasser les pots cassés. C’est le scénario qui se passe dans Back to Jurassic Park. Alan Grant, Ellie Sattler, Ian Malcom, et un jeune Cabott (que vous retrouvez adulte dans le mode de jeu principal) vous aideront à réhabiliter le parc original, en mieux. Est-ce que c’est faisable ? A vous de reconstruire les infrastructures de Nublar !

Pourquoi c’est génial ?

Parce que vous pouvez jouer avec tous les éléments visuels du film original! A vous les barrières d’époque, le circuit en voiture, le centre des visiteurs…Tout est fidèle à l’ambiance de Jurassic Park premier du nom, et ça c’est vraiment quelque chose qui fait plaisir. Lors des parties de Jurassic World: Evolution classique, on voit des technologies actuelles comme la gyrosphère, ou le mono-rail.

Ici, c’est plus circuit de Jeep magnétiques, barrières en câble, et hélicoptères d’époque. Sans compter le fameux enclos à Raptors (que j’ai bien évidemment essayé de détruire, mais il avait sa place dans le scénario donc ça n’a pas super bien marché…). En plus de ça, les dinosaures ont également subi un rétro-lifting, et vont retrouver leurs couleur d’époque. Ce qui est intéressant car les recherches sur ces futurs wazo se sont énormément développées, et on sait par exemple que les raptors avaient des plumes, et que T-Rex ne pouvait pas courir très vite, sans quoi ses os se seraient brisés.

L’histoire se répète mais n’innove pas

L’histoire vous fait revenir quelques jours à peine après l’évacuation de Jurassic Park. Bien évidemment, des structures sont endommagées, et certains pensionnaires sont en liberté. A vous de remettre tout le monde dans leurs paddocks respectifs, et de relancer l’économie de JP. C’est là où le bas blesse. Rien de très innovant, si ce n’est continuer ce que vous savez déjà faire de la campagne principale. Le seul plaisir des fans, c’est d’évoluer dans le parc original, et d’être guidé par les mentors du premier film. Sans compter que les événements scénarisés du DLC sont un peu trop prévisibles et peu cohérents avec le background qu’on connait.

En ça, c’est ce qui met en relief les soucis du jeu niveau rejouabilité. L’aspect gestion du jeu est au final assez flou, et très superficiel. Quoi que vous fassiez, les gens viendront dans le parc et feront gagner de l’argent. Ce n’est pas aussi poussé que les pointures du genre (Theme Park World en tête), et même si on a des options de nourritures, de budget ect… ça n’influence en rien vos résultats. C’est quelque chose de très dommage je trouve, car même avec un mode Sandbox, ben on a vite fait le tour.

Un DLC en demi-teinte.

Return to Jurassic Park amène une variété cosmétique très sympa, et le fait bien. Hormis cela, pas vraiment de nouvelles choses, pas d’élément rafraîchissant qui redonne de l’intérêt à ce jeu, et c’est très dommage.
Pour les aficionados de Jurassic Park 1, foncez, pour les autres ce DLC est dispensable.

Les Spinosaures n’aiment pas, mais alors pas du tout les Jeep.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
1
Share