Jurassic World: Evolution, et si vous créiez le Jurassic Park parfait ?

Jurassic World: Evolution est un peu le jeu auquel tous les 90’s kids auraient voulu jouer après ce superbe film qu’est Jurassic Park (sortie en 1993 pour rappel. Oui vous aussi vous êtes vieux). Prenez un peu de Theme Park World,  des lézards pas forcément commodes, un design totalement adapté du film Jurassic World et les cinq îles iconiques des films (On les appelle Las Cincos Muertes, et même si on en voit que deux dans les films, Isla Sorna et Isla Nublar, Ingen avait bien mis la main sur les 5).

Alors, est-ce qu’on a réussi à dépenser sans compter ?

“Oui mais, John, quand les pirates des Caraïbes se détraquaient, ils ne bouffaient pas les touristes”

Ce qu’on a tendance à oublier en regardant les films, c’est qu’avant d’être un terrain de chasse pour les dinosaures, les parcs étaient sensé satisfaire le public en proposant plein d’activités en lien avec les sauriens: des endroits pour regarder les enclos de manière safe, des boutiques et endroits pour se restaurer, des moyens de transport adaptés… C’est à vous de penser à tout ça à mesure que votre parc grandira.

Quel intérêt de garder seulement des Galliminus alors que le mythique T-Rex est disponible ? Mais dans ce cas, il faut prévoir un enclos renforcé, et s’assurer que les normes de sécurité sont au plus haut. Toutes ces décisions évoluent au fur et à mesure que votre parc et vos moyens évoluent, attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre !

 

Au-delà du plaisir de créer des reptiles géants, et de les faire cohabiter ensemble (ou,à défaut, les voir s’entre-dévorer), c’est une gestion intelligente dont il faut faire preuve, tant au niveau des infrastructures que des enclos pour les dinos: certains aiment les zones densément boisées, d’autres les broussailles, d’autres ont besoin d’énormément d’espace (ce qui va impacter votre zone de construction en général)… Bref énormément de petites choses à penser, en-dehors de votre plan machiavélique pour rendre rentable un lieu où des créatures disparues de la planète ont été recréées.

La science du vivant dans Jurassic Park: Evolution

Clairement, quand on prend Jurassic Park Evolution, c’est pas pour les plages, ou la faune un peu sauvage des îles. C’EST POUR LES DINOSAURES.

Et là, on en a clairement pour ses simflouz: Cératosauus, Galliminus, Tricératops, Dilophosaure, Vélociraptor, Pachylosaure….bref toutes les stars des films de la licence sont à, et même beaucoup plus (ça a d’ailleurs été une des surprises au lancement du jeu, il va falloir mériter les têtes d’affiche).

Si dès le lancement de votre premier parc vous avez accès à différents dinosaures, ce ne sont pas ceux qui feront venir le plus de public dans votre parc, il faudra investir dans votre centre d’expédition, et votre centre de recherche pour obtenir des fossiles et en extraire l’ADN.

Cela remplira leur barre d’ADN, qui une fois remplie à 50%, vous permettra de créer ledit dinosaure. Plus la jauge d’ADN sera complète, plus le dinosaure aura de chances d’émerger vivant lors de son processus de clonage (car oui, un manque de matériaux génétiques fiables impactera la santé, la durée de vie et la customisation des dinosaures).

J’ai parlé de customisation, car comme abordé dans tous les films de la licence, les gènes des dinosaures sont altérés artificiellement en laboratoires, pour offrir des caractéristiques plus bankables aux créatures du Jurassic. Henry Wu a d’ailleurs une excellente discussion sur ce sujet avec le CEO de Jurassic World, Mazrani: il lui explique que si les dinosaures n’avaient pas été modifiés, ils seraient très différents de ce que les visiteurs du parc voient. Couleur, comportement… énormément de choses ont changé du Vélociraptor né à la fin du Crétacée et celui né en 2014 sur Ilsa Nublar (hormis le fait que ça reste une machine à tuer terrifiante hein).

Dans  le jeu, ça se répercute  dans le fait que vous pouvez altérer des branches d’ADN pour donner des caractères spéficiques à vos dinosaures: changement de couleur, agressivité, meilleure digestion, intelligence plus développée, griffes plus dures, régénération cellulaire plus rapide… Tous ces attributs offriront au public de nouvelles choses, et surtout, feront venir plus de gens ! Par contre, les animaux, eux, verront leur espérance de vie baisser, et surtout, risquent de mourir pendant le processus de clonage beaucoup plus souvent. Alors un Indominus Rex violet fluo c’est cool, mais vu le coût de création du bestiau, est-ce que perdre plusieurs millions de dollar sur un caprice du destin vaut le coup ? C’est vous le boss.

 

Dernière chose, pour découvrir des fossiles, il vous faut envoyer des expéditions à travers le monde. Vous pourrez donc, en plus de déterrer des morceaux de dinosaures, découvrir les vrais lieux de fouilles où ont été trouvés des fossiles (chaque nouveau site de fouille donne lieu à une petite description dans le journal de bord).

La théorie du chaos dans Jurassic World: Evolution

Malgré toutes les précautions qu’on peut prendre, il y a toujours un élément aléatoire qui fait s’écrouler tous nos beaux protocoles de sécurité.

Hé oui, on l’oublie, mais les dinosaures sont des animaux vivants, avec des besoins,  des attentes… Certains péteront un câble à cause de la promiscuité, certains ont besoin de beaucoup de broussailles, ou d’arbres… Élever une certaine race de dinosaures aura pour conséquence de bien penser à vos constructions, en fonction de la surface à laquelle vous avez accès. Sinon, vous aurez beau construire des abris, les dinos auront toujours le temps de tuer quelques visiteurs avant que l’ ACU réagisse et endorme la bestiole.

Sans compter que les carnivores et les herbivores ne font pas bon ménage… hormis si vous souhaitez cloner de nouvelles bêtes continuellement, séparer les différentes espèces sera important sans quoi vous vous retrouverez vite avec ceux qui ont des grandes dents.

D’autre part, les cinq îles sont situées dans une zone tropicale, qui peut être sujette à des …tempêtes. Ces tempêtes peuvent mettre à mal votre parc, vos infrastructures, et vos visiteurs. C’est le petit côté random de Jurassic World: Evolution, tout va très bien, et d’un coup, des trombes d’eau, des générateurs qui tombent en panne, des barrières sans courant, des dinosaures qui se sauvent… bref vous connaissez le reste 🙂

Vous reviendrez j’espère !

Jurassic World: Evolution est donc ce qu’on attendait: un excellent jeu de gestion de parc d’attraction, avec les dinosaures emblématiques de la série. Ce n’est pas forcément un jeu très facile (maintenir des bénéfices dans un parc demande un peu d’efforts) mais ça en vaut la chandelle. Découvrir le jeu progressivement à travers les 5 îles différentes vous permettra d’apprendre de manière simple les mécanismes du jeu, et d’amener progressivement de plus en plus gros (et connus) dinosaures dans les enclos. Les fans de la licence s’y retrouveront parfaitement, avec plein de petits clins d’œil.


On se surprend à imaginer un meilleur parc que celui du film, ou à créer des animaux différents pour le plaisir, pour expérimenter… voire pour les faire combattre, puis les revendre. Ce qui n’est pas possible dans Zoo Tycoon.

Je regrette un peu l’absence de zone aquatique (oui le Mosasaure est quand même vachement cool), ou encore de volière, mais qui sait, ça pourrait bien arriver dans un DLC prochain.

Jurassic World: Evolution offre une expérience complète, fun et avec les dinosaures qui nous fascinent et terrifient grâce aux différents films de la série. Si vous hésitiez encore, vous pouvez désormais foncer, c’est totalement validé !

 

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
1
Share