Mobilité

Test de l’enceinte The One de Klipsch

Test de l’enceinte The One de Klipsch

La marque Klipsch est une marque américaine créée en 1946 et qui est connue pour fabriquer de l’équipement audio d’excellente qualité. La haute-fidélité, ils connaissent bien, et les puristes apprécient beaucoup le « haut-rendement » procuré par le principe du pavillon (lorsque l’on souhaite que sa voix porte loin, on met ses mains en entonnoir devant sa bouche : on réalise ainsi un pavillon) sur leurs enceintes haut de gamme. Aujourd’hui nous allons vous parler d’une enceinte bluetooth portable, la Klipsch The One, qui nous prouve que le fabricant sait aussi nous proposer du matériel de petite taille mais capable d’envoyer du très gros son…

Klipsch_The_One_Moovely_03

Klipsch The One

Allez, on commence par quelques specs techniques :

  • Système audio 2.1
  • Bluetooth 4.0
  • Puissance 30W (50W en crête)
  • Une entrée auxiliaire mini-jack 3,5mm

Intéressant… Ce parallélépipède rectangle en bois contient donc deux haut-parleurs type large bande de 57mm de diamètre, ainsi qu’un haut-parleur de 114mm de diamètre dédié au registre grave. La caisse étant en bois véritable, et les boutons de commande étant cuivré, on tient là une enceinte bluetooth portable qui sent bon la qualité premium et qui, à priori, devrait envoyer du bois (justement) grâce à la double amplification de 30W. La The One pèse près de 4kg (3,86kg pour être exact) et mesure à peu près 32cm x 15cm x 13cm : l’enceinte est portable et sans fil, mais on ne la mettra pas dans son sac à main ou son sac à dos pour aller se balader avec. On aura toutefois la possibilité de la transporter facilement partout dans sa maison, dans la poser dans le jardin, et de profiter tranquillement des 8 heures d’autonomie offerte par la batterie lithium-ion rechargeable.

Klipsch_The_One_Moovely_03

L’avis de Tode

La The One est la troisième enceinte Klipsch que j’ai pu tester, sachant que les deux premières sont des KMC 1. Il s’agit là aussi d’un modèle d’enceinte portable bluetooth, plus petit, mais qui déjà envoyait les watts.

En ce qui concerne « les watts », c’est simple : la The One, c’est un truc de psychopathe… Le son est puissant, clair, les basses sont très présentes (j’adore), ça ne sature absolument pas même en poussant le volume dans ses moindres retranchements. Alors les fameuses specs, vous savez, les deux haut-parleurs ainsi que celui en charge des basses là… Le tout dans un magnifique caisson en bois véritable… Et bien c’est la parfaite combinaison pour un objet qui se veut non seulement magnifique, mais sur lequel on peut compter pour profiter de ses chansons favorites sans avoir peur d’avoir un son étouffé, faiblard. Il y a largement de quoi animer une soirée dans son salon et réveiller les voisins deux étages plus bas (true story). L’autonomie n’est pas en reste, on peut réellement utiliser la The One de nombreuses heures avant que la batterie ait atteint ses limites. Pour moi, il s’agit de l’enceinte audio nomade de l’année, tout siimplement.

Klipsch_The_One_Moovely_03

L’avis d’Alexis

Je ne connaissais Klipsch que de réputation. Quand l’occasion s’est présentée de pouvoir tester de visu un de leurs produits, ça a été le grand OUI.

Pour un premier contact, l’enceinte The One de Klipsch est réussie.

Pourquoi ?

La première chose que l’on découvre en déballant la bête, c’est la qualité de finition: matériaux nobles qui s’insèrent parfaitement dans une déco soignée, du bois, et du laiton qui offrent un aspect un peu intemporel avec une touche vintage dans un concentré de technologie. Techniquement parlant, c’est également un très bon produit, grâce à une utilisation très simple. C’est peut-être même quelque chose qu’on déplore sur un produit à ce prix-là, mais j’y reviendrais plus tard.

L’essentiel sur une enceinte se juge d’après trois critères chez moi:  design, usage (mobile, fixe…) et également son.  Klipsch montre clairement sa maîtrise avec les trois, mais pêche à rendre un si bel objet parfait de par la simplicité des connectiques: à peine de quoi l’alimenter, et brancher un câble jack 3,5 mm (celui qu’utilisent la majorité des téléphones notamment). Pas de port USB, d’appairage NFC ni de plaque de chargement sans fil (qui aurait pu se poser sur le dessus), pas de compatibilité avec Google Home… C’est un bel objet à qui il manque quelques caractéristiques vu son standing.

Le son est vraiment incroyable. On me l’a vendue comme « C’est le meilleur son que tu écouteras prochainement ». Etant un peu tâtillon, je me suis dit « On va voir hein ». Et verdic, c’est vrai. Un son riche, très bien calibré peu importe le genre de musique que vous écoutez (j’ai autant testé du Jazz que de l’Electro). On notera des basses un peu trop présentes globalement, mais ça rend le son bien pêchu. L’enceinte est très puissante, et remplira largement de grands espaces sans forcer, tandis qu’à petit volume elle suffira très bien pour une chambre.

Autre caractéristique très intéressante sur la Klipsch The One, sa batterie intégrée. 8 heures d’autonomie c’est plutôt large quand on en vient à déplacer l’enceinte d’espace en espace (c’est seulement à faire dans sa maison, je me vois mal la prendre en extérieur).

Si j’avais à retenir quelques idées sur The One: superbe finition, son incroyable, et surtout batterie qui permet de l’emmener dans différentes pièces !

Klipsch_The_One_Moovely_03

 

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mobilité
@todephotographe

Photographe // Gamer // G33k // Addict aux burgers et aux mojitos // Aime les V6 mais aime aussi les électriques // FPV Racing wanabee

Plus de Mobilité

Kobo_Aura_One_Moovely-6-400x240

Test de la Kobo Aura ONE

Tode11 août 2017
GS160_keyvisual_startseite_1140px-400x240

Gigaset GS160H : L’entrée de gamme le plus fiable

M!KE30 juin 2017
Motorola-Moto-G5-Plus-400x240

Test du Motorola Moto G5 Plus, comme un air de Nexus

Kevin Brun27 juin 2017
HP_Envy_Her_01-400x240

Test de l’ultraportable HP Envy 13

Tode15 juin 2017
Federation_industries_nautiques_Moovely_04-400x240

On a testé la location de bateau… sans permis

Lea8 juin 2017
meizum5-1-400x240

Test Meizu M5, un véritable dépucelage

Kevin Brun30 mai 2017