Test du jeu de société Crazy Tower

Dans Crazy Tower le but du jeu est simple : construire petit à petit une tour sans la faire s’écrouler ! Sauf que… parmi les joueurs se cache parfois un saboteur qui veut plutôt rendre la structure fragile. Que la tour s’effondre pendant votre tour le rendrait très satisfait de lui-même… Edité par Synapses Games et distribué par Asmodee France, Crazy Tower est vraiment amusant (Eh non, il n’est pas si facile de construire une tour quand la gravité et notre main tremblante nous jouent des tours !).

 

QUE LA TOUR MONTE !

Quel plaisir de manipuler les blocs en bois de ce jeu ! Crazy Tower est un jeu familial comme le laisse à penser sa grosse boîte et la présence d’enfants et d’adultes sur l’illustration. Vous pouvez même penser qu’il s’agit ici d’un simple jeu de construction alors que ses différents modes et effets de cartes le rendent vraiment addictif. Là où nous avions cru qu’il s’agissait d’une copie de Splash (un jeu de dextérité et de construction édité par Atalia), nous avons été surpris (et c’est un sentiment que nous adorons : qu’un jeu nous prouve que notre première impression était fausse).

 

 

Ici, rien à voir avec Splash. Les blocs font immédiatement penser à Tetris et il existe cinq effets différents dans les cartes Etage. Il ne s’agit pas seulement de poser un bloc et espérer que celui-ci ne fasse pas s’écrouler la tour mais bien de vous adapter à des cartes qui vous obligent à respecter certains placements. 

Caractéristiques
Nom : Crazy Tower 
Auteurs : Alexis Harvey, Félix Leblanc, Mathieu Auger, Manuel Bergeron
Illustrateur : Chris Setra
Editeur : Synapses Games
Age : à partir de 8 ans
Durée d’une partie : 15 minutes
Nombre de joueurs : 1 à 4

 

COMMENT JOUER ?

Une fois votre mode de jeu choisi (compétitif, saboteur, ou solo), il vous suffit d’effectuer l’une des deux actions suivantes :

  • Poser un bloc de bois sur la carte Etage qui est sur le dessus de la tour.
  • Prendre la première carte Etage de la pile, la dévoiler et la poser sur la construction. Il faut ensuite poser un bloc sur cette nouvelle carte Etage. Et tout le sel du jeu est là ! Car il existe 5 types de cartes, chaque type ayant son effet : 

 

Chaque personne joue une fois et laisse ensuite son voisin de gauche jouer. Ainsi de suite.

 

LES REGLES EN 1 MINUTE 19

Rien ne vaut une vidéo pour expliquer et montrer comment se joue Crazy Tower.

Si vous êtes particulièrement curieux et voulez carrément accéder aux règles du jeu, voici le lien vers le pdf des règles. Elles tiennent sur 3 pages et sont claires et efficaces !

En 5 minutes nous avons démarré notre première partie.

 

COMMENT GAGNER ?

Selon le mode de jeu choisi (compétitif, saboteur, solo) il existe différentes façons de gagner :

 

 

NOTRE AVIS

Crazy Tower est un jeu facile d’accès qui apporte habilement une profondeur et une rejouabilité énorme dans ses règles. Ce n’est clairement pas ce que nous attendions de Crazy Tower.

Notre première partie a tout de suite surpassé notre a priori sur ce jeu très coloré, brandé famille et qui nous semblait (à nous gros joueurs) un peu simplet. Résultat, nous avons joué huit fois à Crazy Tower depuis son déballage. La sauce a pris !

Nous avions eu tort de juger le jeu trop “simple” pour nous et nous sommes ravis de vous en parler aujourd’hui.

P.S pour amateurs d’apéro : le jeu est encore plus drôle une fois quelques verres descendus. Les joueurs qui ont souvent la tremblote et des problèmes de visualisation de l’espace, des volumes et des poids vont se retrouver penauds tout en riant de leur maladresse.

Crazy Tower nous reconnecte avec notre enfance et la simplicité d’un moment ensemble. Un jeu que l’on emmènera avec nous cet été, c’est une certitude.

A mettre entre toutes les mains !

Pour retrouver l’ensemble de nos articles jeux de société, accédez à ce lien. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
0
Share