Test du Hub USB‑C 8‑en‑1 DUB‑M810 de D-Link

J’utilise depuis l’an dernier un MacBook Pro 2018. Comme sur la plupart des ordinateurs portables récents, les seuls ports disponibles sur ce MacBook sont des ports USB-C et un bon vieux port Jack. Mon ordinateur précédent, l’ultraportable Acer Swift 7 de 2016, ne disposait déjà que des mêmes ports.

Alors lorsqu’on a besoin de connecter son ordinateur à une clé USB, un vidéo-projecteur ou un écran en HDMI, son smartphone, et que sais-je encore, il est impératif d’utiliser un hub USB-C. J’ai pu utiliser celui de D-Link pendant plusieurs semaines, chez moi et au bureau. Jetons un œil ensemble ses spécifications techniques, ensuite je vous dis ce que je pense de ce produit.

3 ports USB 3.0 SuperSpeed, dont 1 avec Quick Charge (BC 1.2)
1 HDMI, prend en charge les résolutions 4K
1 port USB-C (Thunderbolt 3) avec synchronisation des données et alimentation jusqu’à 100 W
Lecteur de carte double logement SD/microSD/SDHC/SDXC
1 port Gigabit Ethernet RJ-45
Boîtier en alliage d’aluminium, plug & play, compatible Mac/Windows/Linux
Garantie D-Link de 2 ans

Comme on peut le voir, le petit hub USB-C de D-Link dispose de tout ce dont a besoin dans le quotidien. Le port USB-C disposant du Quick Charge me permet de charger rapidement mon smartphone. Le port HDMI 4K m’est aussi très utile, car mon écran 27″ à la maison n’est pas Thunderbolt 3 comme celui dont je dispose au bureau. Je peux transférer en un clin d’œil les photos et les vidéos issues de la carte SD mon appareil photo. Et lors de visioconférences à plus de 50 personnes où je dois faire une présentation, je n’hésite pas à me brancher au réseau directement en RJ45.

Le fait que ce hub puisse encaisser 100W me rassure lorsque j’y branche une multitude de périphériques en plus de l’alimentation de mon ordinateur portable.

 

Mon hub de référence, que j’utilise depuis deux ans environ, et le hub USB-C de Hootoo. Je l’avais acheté sur Amazon pour 40€, soit la moitié du prix du D-Link qui est disponible pour 80€ environ chez Amazon. Le Hootoo ne dispose pas du port RJ45, et avant d’avoir le D-Link, j’avais fait sans. Donc ce n’est pas sur ce point que je comparerais les deux.

Ce qui me fait préférer le D-Link est avant tout la qualité de fabrication. Le boîtier en alliage d’aluminium semble très solide, l’ensemble respire la qualité. Le port USB-C compatible Quick Charge m’est très utile pour recharger rapidement mes smartphones. Là où le D-Link m’a convaincu, c’est qu’il n’a jamais bronché même avec une multitude de périphériques branchés (le MacBook, un Canon 5D Mark II, une carte SD, un smartphone, mon écran 27″, mon Apple Watch…). Là où le Hootoo m’a parfois fait un peu faux bond dans le même genre de configuration. J’ai eu parfois une recharge lente du smartphone, un ralentissement de transfert de données, ainsi que quelques (rares) petites interférences en HDMI.

Conclusion

Je n’ai trouvé aucun défaut au hub USB-C 8-en-1 de D-Link. Très fiable, petit, léger, extrêmement solide, c’est le genre de périphérique où on met le prix, certes, mais on est alors tranquille pour un long moment. Il a toujours répondu à mes attentes, remplissant totalement ses tâches dans 100 % des cas.

Si vous cherchez un hub USB-C qui vous accompagnera partout (au bureau, à la maison, et aussi en déplacement) et très longtemps, ce petit hub de D-Link est le produit qu’il vous faut.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

Test du Arcwave Ion

Le groupe WOW Tech se lance dans une nouvelle aventure avec la marque Arcwave dédié aux hommes !…
Lire
Total
7
Share