Test du clavier ergonomique Surface de Microsoft

J’utilise plus de 8 heures par jour un ordinateur et forcément, je m’en sers pour écrire. J’ai toujours été habitué à un clavier plat, de temps en temps avec un repose-poignet et des fois sans. C’est récemment quand Microsoft m’a proposé de tester son dernier clavier que j’ai dit : pourquoi pas, ça a l’air marrant. En fait, pas du tout au début…

 

Un clavier atypique

Quand on regarde le clavier de plus près, on voit que certaines touches sont plus grandes que d’autres. On a aussi quelques raccourcis sur le dessus qui vont bien avec Windows 10 (genre Cortana ou afficher les différentes applications). Le clavier est donc complet. Cependant, on place différemment ses mains. Plus besoin de bouger, on les place une fois pour toute. C’est là que la magie opère. Déjà, le repose-poignet en alcantara est très agréable au toucher. Ensuite, ne plus avoir à bouger les poignets et à les tordre, cela permet de se reposer et de pouvoir enchainer des longues sessions d’écriture.

Ce confort n’est valable au final que derrière un fichier texte… Quand on commence à devoir utiliser sa souris, revenir dessus, puis repartir, on fait plus de mouvements “fatiguants”. D’ailleurs, c’est “bizarre” lorsqu’on a l’habitude de taper d’une seule main, de devoir naviguer autant sur le clavier. De plus, il m’a fallu quelques sessions afin de ne plus faire de fautes de frappe. L’apprentissage est plus ou moins long pour un bénéfice quand même utile : éviter le syndrome du canal carpien.

Parlons de son autonomie : le clavier est alimenté par 2 piles AAA (fournies) qui lui procure de quoi tenir de 12 mois. La trappe d’accès est sympa puisqu’elle est magnétique et ne nécessite pas d’avoir des ongles pour la retirer. Malheureusement, le clavier n’est pas rétro-éclairé…

 

Conclusion

Au final, le clavier est très sympa quand on l’utilise pour taper de longs textes. Pour des textes plus petits ou pour du jeu vidéo, il se montre moins adapté. Enfin, son prix est quand même de 149,99 euros, et à ce prix-là, le dongle Bluetooth n’est même pas intégré… Oui je fais encore parti des gens qui n’ont pas le Bluetooth sur leur PC de bureau, mais bon vu le prix, un adaptateur à 2 ou 3 euros, ça ne mange pas de pain. D’ailleurs, sur Amazon, on retrouve l’ancienne version (filaire) moins design pour seulement 50 euros. A voir vos besoins, mais la différence de prix ne me semble pas justifiée ici.

2 comments
  1. Merci pour cette présentation, je ne connaissais pas ce clavier.
    J’ai longtemps utilisé la version précédente avec fil. Les touches sont un peu plus hautes et la version encore avant qui était beige. A chaque fois, je vais au bout de l’usure du clavier. Quand certaines touches cessent de fonctionner au bout de plusieurs années.
    J’utilise actuellement le successeur sans fil de Microsoft (le noir ergonomique avec le trou au milieu).
    J’ai appris à me servir de mes 10 doigts pour taper sur un clavier et je ne peux plus retourner à un clavier droit. Une séparation entre les deux mains et l’inclinaison du clavier permet une position naturelle des mains (c’est-à-dire les coudes écartés, sans avoir les avant-bras parallèles). Un vrai bonheur pour les poignets. Ce type de clavier est plus difficile à utiliser d’une main par contre. Et n’a d’ailleurs aucun intérêt dans ce cas là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

Test de la Nest Cam

Nest, qui a racheté DropCam avant de se faire racheter par Google, vient de lancer sa caméra d’intérieur…
Lire
Total
0
Share