Feed et la “nourriture du futur”

Depuis peu, je m’intéresse à ce que je mange, pas forcément l’envie de me priver, mais plutôt de mieux manger, de manière saine. Sauf que, en tant que flemmard de la cuisine, je préfère me ruer sur des plats ne nécessitant pas de préparation, et bien évidemment ce n’est pas le mieux. Puis un ami m’a parlé de Soylent (on y reviendra), et récemment avec les pubs Facebook je suis tombé sur Feed. Avec Alexis on a testé et on vous donne notre ressenti !

 

Pourquoi Feed ?

A la base, il y a eu le concept Soylent inventé par un informaticien qui avait la flemme de faire ses repas. Le but de sa poudre ? Remplacer ses repas, mais à la condition de couvrir tous les besoins du corps humain. Il commence à vendre sa poudre en 2014, puis d’autres boîtes ont suivi comme Feed en France.

Chez Feed, l’idée est venue d’Anthony Bourdon. A la tête d’un groupe juridique, ce monsieur avait très peu de temps. Deux options s’offraient à lui: sandwich fort peu savoureux, ou sauter un repas. Ni l’un ni l’autre ne vendent du rêve, et Anthony a commencé à bosser sur ce qu’on appelle la Superfood.

Ce qui m’a séduit chez Feed, c’est l’approche moins “hardcore”, on ne vous dit pas de remplacer toute votre alimentation par leur poudre, mais juste le kebab/soda du midi. C’est plus sain et cela choquera moins la gastronomie de notre pays. Et entre nous, manger plein de fibres dans un drink, ça passe largement mieux que se taper une assiette de brocolis (Oui on aime pas trop les brocolis).

 

Ça donne quoi le goût ?

Hadrien: J’ai pris un pack découverte et j’avais donc des bouteilles avec de la poudre déjà dosée et des barres. Si la première bouteille est bien passée, les suivantes beaucoup moins. On ressent beaucoup la farine d’avoine, puis le goût, et enfin vous êtes chanceux si vous n’avez pas de grumeaux ! La boisson et les barres sont très denses, pourtant on a pas l’impression de manger beaucoup, mais je vous garantis que l’un comme l’autre m’ont calé. Les bouteilles plus que les barres qui m’ont donné une de ses faims vers 18h. Du coup, j’ai pu essayé “légumes du jardin” mon préféré, suivi de chocolat puis fruits rouges.

Alexis: J’ai également pris un pack découverte Feed pour 19,90€. 5 repas sont inclus, trois sous la forme de bouteilles de poudre, soit sous forme de barre énergétique. C’est vrai que se pointer au boulot avec une bouteille pleine de poudre, soit ça fait passer pour un mec qui va à la salle, soit un toxico. Heureusement, je ne suis ni l’un ni l’autre, et midi arrivant, je m’empresse de faire à manger, c’est-à-dire mettre de l’eau jusqu’au trait sur la bouteille, secouer vivement, ouvrir et boire.

J’avais clairement un apriori en avalant ça, et la première impression qui m’est venu a été: “Oh on dirait une sorte de soupe aux flocons d’avoine”. C’est donc le goût qu’a la Superfood. Rien de fou, un peu de saveur mais ça reste léger peu importe les goûts choisis (petit kiff sur les légumes du jardin cependant).

Niveau faim, ça cale. On dirait pas comme ça, mais après je n’avais plus faim. Exactement quand vous calculez la bonne dose de nourriture. Pas ballonné, ou sur une envie de prendre quelque chose d’autre. C’est assez impressionnant.  Par contre, vers 18h, la faim se réveille, et c’est un peu comme Godzilla contre Mothra: MEGA DALLE. Peut-être que je suis habitué à de trop grosses portions (très probable même), mais j’avais vraiment très faim quand tout a été digéré.

Concernant les barres, c’est un petit pavé assez dense, qui remplit bien son office. J’ai trouvé ça un peu salé à la rigueur, mais c’est comme une barre Granny énervée donc ça passe mieux. Et encore une fois satiété après avoir fini la barre au chocolat. D’ailleurs mon cerveau, bien qu’étant conscient d’avoir mangé me demandait un peu plus. C’est toujours bizarre de manger une simple barre et d’avoir tous ses apports journaliers d’un repas entier.

 

Remplacer son alimentation entièrement par ça ?

Hadrien: Si j’adore le concept, j’aimerai être moins “intolérant” afin de vraiment apprécier. Je faisais des grimaces à chaque gorgée, un mal nécessaire on va dire ! Cependant, je ne suis pas contre remplacer mon alimentation par ça et garder, bien évidemment, des repas normaux pour des occasions ou juste pour le kiff. Avec mon déménagement récent, je n’ai même pas équipé ma cuisine et je pense que je vais un peu stocker de la nourriture comme Feed.

Alexis:  Comme c’est bien précisé, Feed n’a pas vocation à remplacer tous les repas, c’est plus un substitut au Mcdal local, en plus simple et très rapide à consommer. De temps en temps, je suis totalement d’accord pour en prendre, le goût n’est ni désagréable, ni très fort donc on peut le boire tranquillement dans sa salle de repos en regardant une série sur son téléphone (ce n’est qu’un exemple de consommation). Qui plus est, Feed c’est 100% vegan, sans gluten, sans lactose, sans noix. Donc hormis les hypocondriaques maladifs, tout le monde peut en manger.

 

Alimentation du futur, vraiment ?

Que vous soyez très concernés par l’écologie ou non, vous n’êtes pas sans savoir que nous consommons plus que nécessaire. On pourrait rajouter dans le débat les viandes aussi, qui, si on en consommait pas, permettrait de résoudre la faim dans le monde… Bref, ces repas sont fait à partir de plantes, c’est vegan à 100%, et les petits rajouts permettent d’être bon à 100%. Plus d’excès, plus d’obésité, plus de consommation excessive pour juste manger un steak. A un moment ou un autre, la question se posera de comment nous nourrir ? Ces fameuses poudres seront sûrement la solution et on reviendrait à une consommation plus raisonnable des autres produits. Enfin, économiquement, ces poudres sont aussi peu chers à produire, et donc très abordables pour tout le monde.

 

Alors oui ou non tu continues ?

Hadrien: La question que je me pose… Dans un sens, j’aimerai vraiment, sachant qu’en plus ils améliorent les recettes. Cependant, elles sont encore trop peu nombreuses pour me dire qu’au final je n’ai le choix qu’entre 4-5 parfums, c’est triste. Si la gamme s’élargit beaucoup plus, alors oui j’y songerai. Pour l’instant, je met cette idée en pause.

Alexis: J’ai essayé Feed principalement pour le délire “Wow tu as testé les smartfoods t’es trop un ouf”. Je cuisine quasi tous les jours mes repas, et c’est vrai que quand la méga-flemme me prend, je suis à peu près aussi productif qu’un légume. Une bouteille dans le sac, et boom, le repas est prêt. Le fait que j’ai une belle heure de pause chaque midi fait que Feed ne s’adresse clairement pas à moi, mais si le temps me manquait vraiment, c’est clairement une alternative à laquelle je penserais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Post

Test du casque PXC 550 Wireless de Sennheiser

Next Post

Test du jeu de plateau Flick’em Up – Dead of winter

Related Posts