Simetierre, une adaption fidèle ?

Avec le succès fracassant du film “Ça”, il semblerait que l’auteur d’épouvante Stephen King et son musée des horreurs soient revenus avec le vent en poupe.

Simetierre est une oeuvre chère à mon coeur, pour plusieurs raisons: une fin pas joyeuse du tout, des thèmes abordés assez durs, et surtout une ambiance poisseuse à souhait.

Après l’avoir vu en projection, voici ce que j’ai pensé de Simetierre !

“Le docteur Louis Creed, sa femme Rachel et leurs deux jeunes enfants quittent Boston pour s’installer dans une région rurale du Maine. Près de sa maison, le docteur découvre un mystérieux cimetière caché au fond des bois. Peu après, une tragédie s’abat sur lui. Creed sollicite alors l’aide d’un étrange voisin, Jud Crandall. Sans le savoir, il vient de déclencher une série d’événements tragiques qui vont donner naissance à de redoutables forces maléfiques.”

Une relecture moderne assez intelligente

La famille Creed court après le temps. La vie citadine semble être trop dévorante pour le couple, qui décide de déménager avec leurs deux enfants dans une zone BEAUCOUP plus calme. Les responsabilités de Louis, docteur, seront bien plus souples et permettront à la famille de passer plus de temps ensemble. Mais dès leur arrivée, de nombreux signes apparaissent à la famille, et progressivement l’influence d’un Wendigo s’invite à leur table et va progressivement corrompre tous ceux qui sont proches.

Un peu comme un somnambule qui se rapproche chaque fois un peu plus de tomber d’une passerelle, les personnes à proximité du Simetierre perdent la boule et vont jusqu’à faire des actes innommables sans vraiment comprendre pourquoi. C’est assez intéressant de voir tous les petits signes surnaturels progressivement affecter tous les membres de la famille, et faire ressortir de vilaines choses enfouies.

Le Wendigo dans Simetierre

Le Simetierre est un lieu souillé par une créature surnaturelle appelée le Wendigo. C’est une créature issue d’un autre univers, à l’instar de “Ça”, qui aurait élu domicile dans un ancien domaine Micmac, une tribu locale d’Amérindiens. Son arrivée force les aborigènes à fuir, non sans laisser des signes d’avertissement à mesure qu’on approche de son repaire.
Si on ne voit pas vraiment cette créature, son influence s’étend bien plus loin que le marécage où il vit, preuve en est, la famille Creed, ainsi que Jud, la subisse.

Une fois qu’une personne découvre le Simetierre, impossible pour elle de l’oublier, encore moins de ne pas y emmener d’autres personnes. C’est un besoin quasi inconscient, qui se réveille lorsqu’une mort arrive. Le corps est emmené jusqu’à la zone souillée, et enterré. Jusque là rien d’incroyable. Une fois le cadavre enterré, quelque chose en prend possession. Un esprit, ou une parcelle de la malveillance du Wendigo ? Je ne saurais le dire. Mais en tout cas, quelque chose revient avec la personne ou l’animal, et va devenir de plus en plus violent et maléfique.

Personne ne sait de quoi se nourrit le Wendigo, mais on se doute que ce n’est pas d’amour et d’eau fraîche.  Peut-être de la violence créée par ceux qu’il ranime ?
En tout cas, les réanimés ont une durée de vie de 10 ans, ça n’annonce rien de bon dans le film.

Est-ce que tous ces éléments aident à construire une bonne histoire ?

Pas forcément. Si globalement, le film est soigné, l’histoire se veut assez sérieuse, mais ne s’en donne jamais les moyens. Pourquoi ?

En retirant un des éléments qui fait de l’histoire originale de Simetierre son côté super creepy, tout le scénario perd de son impact. Ce qui est intéressant dans l’histoire originale, c’est cette sensation de corruption omniprésente, mais très rampante, insidieuse. Comme l’odeur doucereuse d’un cadavre mal enterré. Quelque chose de rampant, d’inéluctable, la notion de destinée se brouille devant tant de malfaisance.

L’impact de la personne tuée par le camion est, à mon sens, une erreur qui aura justement coûté au film son côté vraiment malaisant. Avoir choisi de rajouter une petite fille à la famille Creed n’est pas forcément ni intéressant, scénaristiquement parlant, ni vraiment innovant pour une version plus moderne du film. Quoi de plus affreux que de voir un gamin de 6-7 ans possédé par un esprit meurtrier ? Clairement pas le choix fait pour ce film.

Simetierre tente timidement d’asseoir une ambiance poisseuse, mais n’est clairement pas assez audacieux sur le sujet.C’est LE gros problème de ce film: pas assez de gore, de prises de risque qui aboutirait à un film d’épouvante EXCELLENT.

Conclusion

On se retrouve avec un film très abordable, pour un public large. Mais la fenêtre est manquée pour un film d’horreur/épouvante dans la veine de ce qu’on peut faire actuellement (je pense notamment à Héréditaire. Avec un peu plus d’efforts Simetierre aurait été un bon film, mais trop de volonté à avoir une oeuvre lisse, et abordable lui nuit fortement. Si vous souhaitez vous épargner deux heures….Evitez d’aller le voir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
0
Share