[Cinéma] Bac Nord, une claque bien française.

C’est enfin aunjourd’hui que sort le très attendu “Bac Nord”, de Cédric Jimenez (à qui on doit notamment le film la French). Rassemblant sous son égide un casting puissant (Gilles Lelouche, Karim Leklou ou la star montante François Civil), Bac Nord met en scène une affaire très médiatisée en 2012, où 18 membres de la Brigade Anti-Criminalité de Marseille furent accusés de trafic de stupéfiant, et de racket. Orchestré de main de maître, le scénario de Bac Nord délivre une histoire puissante, et avec un recul sur l’histoire qui permet à chacun de se faire son avis. Pourquoi Bac Nord perpétue ces films français de qualité ? A vous de le lire dans notre article.

 

Une histoire aux reins solides

Dans Bac Nord, vous suivez un trio de policiers, à savoir Greg, Yass et Antoine. En poste dans un des quartiers les plus criminogènes de France, ils n’ont pas d’autre choix que d’adapter leurs méthodes pour réussir à atteindre leurs objectifs. Car leur commandant ne leur laisse pas une grosse marge de manœuvre pour accomplir les exigences du préfet. Peu à peu, l’éthique s’étire et les lignes à ne pas dépasser se font plus floues. Payer un informateur avec de la drogue confisquée ? C’est objectivement pas malin, mais les enjeux sont énormes. Est-ce que cette grande affaire, au coeur du film, mérite de prendre des risques? C’est ce que pense le commandant de la brigade. A Greg et son équipe de réussir la mission, peu importe les lignes à dépasser.

L’ambiance de Bac Nord est assez lourde, et ne s’améliore pas alors que le film se déroule. La chaleur de l’été marseillais ne rafraîchit pas les esprits, et on se retrouve embarqués, bien malgré nous, dans une aventure très prenante. Le quotidien d’une équipe de la BAC à Marseille n’est clairement pas la chose la plus facile du monde, c’est un vrai défi quotidien. De voir nos personnages faire face, chacun à leur manière, amène un côté très humain, qui aide énormément à s’identifier à cette équipe de police. Le scénario, qu’on peut voir découpé en trois parties, se déroule de manière fluide, et amène beaucoup de brutalité dans sa façon de filmer, de montrer ce rapport de force constant entre la police et les malfrats, voire même entre eux.

Le rythme du film est plutôt bien mené, je trouve. On va passer de scènes rapides, très intenses, à des moments plus calmes, entre le commissariat, la maison de Yass, ou encore la voiture. Et ça repart crescendo. On peut découper le film en trois parties, qui à mon sens se complètent très bien, et sont le résultat d’un scénario bien exécuté. 

Un cast porté par un excellent scénario pour Bac Nord

Si on peut tirer son chapeau à Bac Nord sur un point, c’est la qualité d’écriture des personnages: chacun a son rôle, sa place et on voit tout le casting évoluer au-fur-et-à-mesure du film. Un Gilles Lelouche en leader d’équipe aux convictions qui s’effondrent doucement, un Karim Leklou tiraillé entre son envie de monter en grade et les zones dangereuses dans lesquelles l’équipe s’enfonce, et un François Civil en natif de Marseille, qui se bat autant pour sa ville que ses convictions. Ils sont présents à l’écran suffisamment de temps chacun pour qu’on s’attache à chacun d’eux, et qu’on cerne leur caractère. Ce qui donnera du poids aux scènes qui s’enchaînent, et donne cette profondeur aux persos, qui manque terriblement parfois. Ce trio fonctionne superbement ensemble, et portera ce thriller sombre haut la main.

Le reste du cast n’est pas en reste non plus, avec une Adèle Exarchopoulos en retrait, mais qui apporte un autre rythme, un autre enjeu au trio de tête. Enfin Kenza Fortas amène un peu de fraîcheur, de presque-innocence dans cette ambiance sombre, on ne la voit malheureusement pas assez. 

 

Un film à voir

Bac Nord est un film très bien réalisé. Puissant, impactant comme un coup de LBD dans le torse, il réussit à amener un réalisme assez glaçant dans nos salles obscures, sans trop de raccourcis. Si on pouvait reprocher quelque chose à Bac Nord, c’est la simplification de certaines choses, qui a amené le film dans une polémique, qui n’a pas vraiment de sens à mon avis. 
Des personnages très bien construits, qu’on suit dans leurs milieux, des moments humains, et surtout des scènes d’action vraiment très bonnes, Bac Nord réussit largement son objectif, à savoir nous faire entendre le chant des cigales, l’accent chantant et les coups de feu !

Sorti ce mercredi, je vous conseille fortement d’aller faire un tour au cinéma pour y voir Bac Nord! 

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
1
Share