Avis et découverte de L’Atelier des Sens, Paris 11e

Créé par Natacha Burtinovic en 2004, L’Atelier des Sens est reconnu pour la qualité de ses prestations, qu’il s’agisse de cours de cuisine, de pâtisserie ou d’ateliers d’initiation ou perfectionnement à l’œnologie. Moovely.fr a donc envoyé deux de ses rédactrices pour comprendre pourquoi ces cours sont aujourd’hui une référence sur Paris. Comme ces demoiselles sont des amatrices de vin, c’est donc vers la découverte du cours L’Art de la dégustation qu’elles se tournèrent spontanément. On vous en dit plus tout de suite.

 

L’ART DE LA DEGUSTATION

L’Atelier des Sens propose énormément de cours axés sur l’œnologie, tous visibles ici. Il y en a pour tous les goûts et de quoi satisfaire la curiosité de chacun. Rien que les noms des cours font rêver et intriguent :

Les cépages oubliés, Les Vignobles de France : la moitié Sud, Les clés pour comprendre le vin, Les crus de Bourgogne, Les Bordeaux classés, etc.

Il faudra qu’on y retourne !

En attendant, bien que consommatrices régulières, nous ne pouvions nous annoncer comme “expertes” du vin. C’est donc logiquement que nous avons préféré tester le cours L’Art de la Dégustation, un cours permettant d’appréhender les bases de cette science que l’on appelle l’œnologie.

 


 

LA DECOUVERTE

Qu’allions-nous précisément apprendre lors de ce cours ? Et comment se déroulerait-il ? Nous n’en avions alors aucune idée.

Le descriptif posté sur le site internet étant court et laissant la part au mystère quant à son déroulement, nous nous sommes rendues dans le 11e arrondissent de Paris, au 40 rue Sedaine, pour en savoir plus, ravies à l’idée de pouvoir (enfin !) se la raconter dans les dîners.

A priori, nous pensions avoir les bases. Et pourtant… ce cours nous a appris combien nous nous étions mis le doigt dans l’oeil !

L’Atelier des Sens allait nous épater sur bien des points.

 

Déjà, le lieu ! 

Les locaux rue Sedaine sont situés dans une cour intérieure dont on aimerait, à peine entrées, ne jamais repartir.

 

 

 

Alors que l’agitation parisienne est loin derrière nous, la pièce où nous attend l’œnologue se révèle à nous.

 

Sur la photo, le lieu où nous avons participé à L’Art de la Dégustation (avec 12 autres amateurs).
A droite, Joachim Faure, œnologue intervenant à L’Atelier des Sens.

 

Plus tard, les 12 autres participants se placent et le cours peut alors commencer !

 

OUBLIEZ CE QUE VOUS CROYEZ SAVOIR

Nous savions simplement que ce cours de 02h/02h30 maximum nous permettrait de déguster cinq vins. Pour le reste, ce fut la grande découverte.

Point par point, c’est parti !

  • Un kit ludique conçu pour le cours

En arrivant, après un tour de table pour se présenter brièvement, nous recevons notre livret, notre kit pédagogique pour la durée du cours.

 

 

Dans ce livret personnel (distribué à l’ensemble des participants), Joachim Faure, notre œnologue, nous partage sa définition de la dégustation :

La dégustation stimule nos sens, délie les langues, anime les discussions autour de nos tables car nous exprimons tous nos préférences. Le but de cette session est de dépasser le “j’aime”, “j’aime pas” ou le “je préfère plutôt ce vin là”. Par l’apprentissage des gestes et d’un vocabulaire approprié, cet atelier vous donnera accès aux fondamentaux de la dégustation. Vous y découvrirez entre autre pourquoi nous sentons telle ou telles odeurs (il n’y jamais eu de banane dans le vin!), pourquoi nous percevons telle ou telles saveurs, ce que sont les larmes, etc. et bien entendu, nous bousculerons quelques mythes !

 

 

  • De la lecture ? Mais encore ? 

Le cours aurait été frustrant si nous n’avions pu participer activement au cours. L’Art de la Dégustation a véritablement été une expérience participative, commune, amusante et ludique. Pour preuve, nous avions à noter (avec l’aide de Joachim) chacun des vins goutés.

Joachim nous donnait évidemment des clés et termes de référence pour pouvoir goûter et jauger chacun des vins afin de ne pas les noter au hasard.

 

 

Grâce aux fiches de dégustation papier distribuées avec le kit, nous avons pu apprendre à définir un vin par des critères précis :

  • Analyse visuelle 

Nous devions écrire sur la feuille les couleurs que le vin nous évoquait, avant de partager l’ensemble, à voix haute, en groupe.

  • Analyse olfactive

Quelle est son intensité ? Quelles sont les odeurs auxquelles ce vin me fait penser (nous devions fonctionner par analogies).

  • Analyse en bouche

Chaque élément devait être noté sur 10, chacun de notre côté, en l’inscrivant sur notre feuille personnelle :

-La sucrosité

-L’acidité

-La consistance

-La chaleur

-L’astringence

-le piquant.

  • Le tout se terminant par un critère amusant, “L’hédonisme”, consistant à donner une note sur /20 pour donner notre jugement de valeur sur le vin et définir les émotions ressenties pendant la dégustation de celui-ci. 

 

 

Les cinq vins testés lors de ce cours sont réputés, mais les notes des 12 participants étant très variables, nous avons pu constater que les goûts des uns et des autres sont plutôt différents. Et ce n’est pas grave.

Il faut simplement savoir assumer ses goûts, même si le vin en question est un grand cru et qu’il ne nous plaît pas. Il suffit alors de l’expliquer avec par exemple : “Sa consistance est trop importante” ou encore “Parce qu’il est trop acide à mon goût”, etc.

Le j’aime pas devient alors plus intéressant puisqu’il s’assortit d’une analyse réelle, basée sur des critères compréhensibles.

En effet, si chacun utilisait les mêmes mots, expliquer pourquoi un vin nous plaît ou non serait facile, car contrairement à ce que nous entendons tout le temps, pour parler d’un vin, les termes suivants ne s’utilisent pas :

Moelleux,
Charpenté,
Rond.

Avec beaucoup d’humour et nous démontrant pourquoi ces mots ne voulaient rien dire, Joachim nous a permis de découvrir ce qui nous plaisait, ou non, dans un vin. Et de prendre conscience que les vins que nous avions bien notés avaient souvent des critères en commun.

Des critères qu’il faudra retenir et transmettre à notre caviste afin qu’il nous conseille le mieux possible.

 

 

Pour parler d’un vin et être sûr de faire comprendre ses goûts personnels à un caviste ou à un connaisseur, il faut parler de Sucrosité, Acidité, Consistance, Chaleur (alcool), Astringence, Piquant (gaz) tout en parlant des vins que l’on aime habituellement, dans l’idée néanmoins de sortir des sentiers battus.

 

 

Nous préférons ne pas révéler les cinq vins testés (autant que la surprise soit totale, bien que les vins changent régulièrement lors des cours).

 

 

 

NOTRE AVIS

Participer à un cours de L’Art de la Dégustation est une expérience vraiment étonnante puisqu’elle balaye nombre de termes que nous prenions pour acquis jusqu’alors. Il n’est jamais trop tard pour apprendre ! A 32 et 34 ans, nous sommes sorties de ce cours enrichies et ravies.

Animé par un passionné qui n’a cessé de nous questionner sur nos ressentis lors de nos analyses, ce cours nous a vraiment étonné par son aspect accessible, interactif et instructif. Cela nous a donné nos premières armes pour parler d’un vin comme il se doit.

Nous tenons à remercier l’équipe de L’Atelier des Sens pour son accueil ainsi que Joachim pour la qualité de son cours et sa bonne humeur.

On recommande !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

Test de la Nest Cam

Nest, qui a racheté DropCam avant de se faire racheter par Google, vient de lancer sa caméra d’intérieur…
Lire
Total
6
Share