Dossier

Comment réussir ses photos d’action, ses photos de sport

Comment réussir ses photos d’action, ses photos de sport

Un de mes amis accompagne tous les week-end son fils sur les terrains de foot afin d’assister aux entrainements et autres tournois locaux. Equipé d’un bon appareil photo reflex et de non moins bons objectifs, il souhaite immortaliser les tirs surpuissants de sa jeune progéniture. Or jusqu’à présent, il n’y arrivait pas. « Tode, je dois faire quoi comme réglages ? ». Voyons un peu les différents points nécessaires pour réussir des photos d’action et des photos sportives sympa.

Le matériel pour les photos sportives et les photos avec de l’action

A priori il est possible de faire des photos d’action avec la plupart des reflex récents. Mais nous serons avantagés si nous avons en notre possession un appareil photo avec un autofocus bien réactif avec suivi 3D et un mode rafale pas trop mal (4 ou 5 images par seconde). Si notre reflex n’a pas tout ça, cela ne nous empêchera pas de réussir de belles photos; il faudra plus de temps, de concentration, mais ça ne sera pas mission impossible (mais parfois il faudra être aussi fort que Ethan Hunt 😉 ).

Comme d’habitude, presque plus important que l’appareil photo en lui-même : l’objectif. Là, il va falloir du zoom de qualité et donc, un peu (beaucoup…) cher. Attention, on peut très bien réussir de la photo d’action avec le zoom du kit de base, mais on sera assez vite limité. Alors, quoi comme zoom ? Un 18-200, ou un 70-200 (vous pouvez lire ici mon avis sur le Sony FE 70-200 mm F/4 G OSS et là mon avis sur le AF-S NIKKOR 70-200 F/2.8 ED VR II) par exemple. Stabilisé c’est encore mieux. Notez que l’on peut aussi faire de la photo d’action avec un grand angle, un 50mm, etc. Mais l’avantage du zoom c’est que l’on peut… zoomer. Et donc pouvoir faire toutes sortes de cadrages sans avoir à trop se déplacer.

Sony_FE-70-200mm-F4_Moovely_07

Sony A7 + Sony FE 70-200 F4. Pink Pack Surf Session Hossegor

Les réglages

L’autofocus doit être en mode « continu ». C’est le mode AI Servo AF chez Canon, appelé AF-C chez Nikon (tiens, ça paraît plus simple et logique sur Nikon… Private joke 😉 ). En fait dans ce mode, dès lors que nous allons appuyer à mi-course sur le déclencheur, l’appareil photo va constamment faire le mode sur le sujet que nous visons. Pratique pour un sujet en mouvement !

Priorité ouverture…? NON ! Priorité vitesse ! N’essayez pas le mode Manuel comme l’a tenté mon ami. Il nous faut figer l’action, ou suggérer la vitesse, et dans ces deux cas nous allons indiquer à l’appareil la vitesse d’obturation. Selon votre sujet vous devrez être au minimum à 1/200s (une fois en mode Priorité Vitesse, vous tourner la molette pour voir apparaître 200 à côté du S). Il ne faut pas hésiter à augmenter ce chiffre si vous trouvez que l’instant n’est pas assez figé. 320, 640… Pour une moto on pourra pousser jusqu’à 1250 voire plus !

Balance des blancs en auto, on ne va pas se prendre la tête.

Sensibilité (les ISO) : selon l’endroit où vous êtes et la lumière disponible, il faudra plus ou moins monte en ISO. Testez. Commencez à 200 puis montez pour voir ce que l’appareil peut faire au niveau de l’ouverture, par rapport à la vitesse que vous aurez choisi. Oui n’oubliez pas que lorsqu’on choisit une priorité, l’appareil photo s’occupe « du reste ». Donc en priorité vitesse le reflex gère l’ouverture, et en priorité ouverture l’appareil gère la vitesse. Si vous connaissez un peu votre appareil vous savez à partir de combien de ISO l’image commence à être trop dégradé. Certains reflex vont pouvoir pousser jusqu’à 3200 ISO voire plus, alors que d’autres vont nous donner des images pas au top au-delà de 1600 ISO… Là encore, testez encore et encore pour découvrir les limites de votre précieux.
Notez que plus la vitesse d’obturation est élevée, plus l’appareil va avoir besoin de lumière et plus nous serons contraint de monter en ISO… Le cercle infernale.

 

Sony_FE-70-200mm-F4_Moovely_07

Nikon D5 + Nikkor 70-200 f2.8. Match d’ouverture de l’Euro 2016.

C’est parti ! Shootez ! Encore et encore ! Avant cela prenez bien le temps de faire vos réglages pour pouvoir vous concentrer à 100% sur l’action, sur votre sujet. Et saisir LE moment. Ce moment où le petit aligne une praline digne d’Olive et Tom (quand il s’agit de son enfant, quoi qu’il fasse ça sera toujours une praline de toutes façons, c’est lui le plus fort, mon ami vous le dira), ce moment où votre ami en kite effectue un jump démesuré, j’en passe, et des meilleurs.

Sony_FE-70-200mm-F4_Moovely_07

Nikon D5 + Nikkor 70-200mm f2.8. Aux 24h du Mans 2016.

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dossier
@todephotographe

Photographe // Gamer // G33k // Addict aux burgers et aux mojitos // Aime les V6 mais aime aussi les électriques // FPV Racing wanabee

Plus de Dossier

E3-21017-400x240

E3 – Ce qu’il fallait retenir

M!KE14 juin 2017
RolandGarros11-400x240

Dans les coulisses de Roland Garros avec IBM

M!KE8 juin 2017
logo-5g-400x240

Les forfaits mobiles, le roaming et la 5G !

Hadrien Miche17 mars 2017
Toit_photovoltaique_01-400x240

Qu’est ce que l’énergie solaire photovoltaïque ?

Tode24 février 2017
IMG_3137-400x240

La photo urbaine de nuit

Tode13 janvier 2017
Sony_FE-70-200mm-F4_Moovely_06-400x240

C’est quoi la balance des blancs ?

Tode19 décembre 2016