Test du Google Home : un assistant à la maison

Google Home est sorti en France cet été et je le teste depuis. L’assistant connecté de Google est pratique, mais est-ce qu’il s’utilise vraiment au quotidien ? L’occasion pour moi de revenir dessus après le passage de “l’effet waouh” et même si une enceinte Mini est arrivée depuis, le résultat est le même.

 

Google Home

Tout d’abord, revenons sur l’appareil. Il s’agit d’une enceinte connectée en Wi-Fi et qui va être capable d’interagir avec vous pour peu que vous utilisez la phrase magique “OK Google”. En soi, l’enceinte possède un bouton physique pour désactiver le micro et une zone tactile où on pourra gérer le volume et l’activer sans parler. Sur cette zone, il y a des LED qui permettent de voir quand l’Assistant est actif et aussi connaitre le volume sonore.

Enfin, au niveau du prix, elle est vendue 149 euros (59 euros pour la version Mini). Son design passe partout et vous pourrez changer la base avec des coques interchangeables.

 

Configurer l’appareil

Une fois le Google Home branché électriquement, il suffit de lancer l’application du même nom (iOS ou Android) et de suivre les instructions afin de connecter l’appareil à votre Wi-Fi. Ensuite, vous aurez un petit tutoriel qui vous montrera les possibilités de l’appareil.

Le plus intéressant arrive après. En effet, on va pouvoir déclarer des pièces, connecter nos différents appareils compatibles (Philips Hue, Spotify, etc.) afin de pouvoir interagir à la voix.

 

Son utilité ?

Que propose le Google Home ? L’appareil peut répondre à vos questions, comme une recherche sur Internet classique, vous rappelez certains événements de votre agenda, ou bien interagir avec vos objets connectés. De mon utilisation personnelle, si je n’avais pas d’ampoules connectées, l’appareil ne me servirait clairement pas.

L’Assistant est disponible aussi sur smartphone, mais par commodité, je l’interpelle depuis mon salon et en sortant de chez moi avec mon téléphone dans le seul but d’éteindre ou d’allumer les lumières. Bien évidemment, il fait plus comme m’allumer la TV, ma barre de son et Netflix, je l’utilise rarement pour la musique (Spotify), mais c’est possible ! La reconnaissance vocale fonctionne bien, mais elle réagit à n’importe qui… d’ailleurs mes amis adorent tester les limites de l’appareil…

A propos des enregistrements : alors oui l’appareil est connecté aux serveurs de Google et à chaque utilisation de la phrase clé, les données seront envoyées. Cependant, vous pouvez voir ce qu’il a récupéré en vous rendant sur la page “Mon Activité” sur votre compte Google et ainsi supprimer au besoin certaines données.

 

Conclusion

Pour finir, le Google Home est un joli gadget visant à faciliter (pour ne pas dire flemmard) notre interaction avec les objets connectés. Il permet de répondre à vos questions sans forcément utiliser un ordinateur ou un écran. Cependant, il reste limité en France avec des interactions en moins par rapport aux américains. Tout cela va bien évidemment s’améliorer avec le temps… Si j’avais donc un conseil, c’est de lui préférer sa version Mini et de l’acheter que si vous avez de la domotique compatible avec. Bien évidemment, j’effleure tout juste les possibilités car je suis dans un appartement qui n’est pas le mien. Je pense m’équiper davantage une fois dans mon chez-moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
0
Share