Test de l’escape game You Have Sixty Minutes – Cannibale

Depuis l’arrivée des escape games en France, ces jeux d’évasion en temps réel ont la cote. Rien qu’à Paris, les amateurs ne savent plus où donner de la tête tant les escape rooms sont nombreuses. Le concept général d’un escape game ? Proposer à plusieurs personnes de travailler ensemble, en équipe, de résoudre une multitude d’énigmes et d’en venir à bout en moins de 60 minutes. Challenge ! Ici, nous vous donnerons notre avis sur la salle Cannibale, une expérience proposée par You Have Sixty Minutes. Cet escape game est très différent de ceux testés jusqu’ici pour le site. C’est une escape room angoissante qui ravira forcément les amateurs de sensations fortes. Rassurez-vous, cet article explique en priorité ce qu’est un escape game mais ne contient pas de spoiler sur la salle Cannibale en elle-même.

 

POUR LES AMATEURS DE FRISSONS

Habituellement, nous parlons des escape games comme d’une activité accessible à tous. Selon les enseignes, les escape rooms proposent différents niveaux de difficulté et des univers variés. Il y en a vraiment pour tous les goûts et on associait jusqu’ici escape games à “team building”, “agréable”, “amusant”. La salle dont nous parlerons ici tranche (sans mauvais jeu de mots) véritablement avec toutes les escape rooms que nous connaissions.

La spécificité de Cannibale ? La salle fait peur… Pour Moovely.fr dont l’équipe a déjà plusieurs fois été au Manoir de Paris (une maison “hantée”, horrifique), nous avons cru que Cannibale serait une salle facile et qui ne nous ferait probablement pas peur. Erreur ! Le Manoir de Paris est bien moins terrifiant que la salle Cannibale. Pour preuve, une personne de notre équipe est sortie de la salle, prise d’un début de panique (avant de revenir dans le jeu).

Si vous avez peur du noir, peur des films d’horreur et une aversion pour le sang (même faux), attention à vous… C’est une expérience que l’ensemble de notre groupe a vécu à 100%. La salle est immersive au point de vous faire douter de la réalité :

Est-ce vraiment un jeu ? 

 

 

Rassurez-vous, Cannibale reste un escape game durant 60 minutes. Certains escape games proposent une durée plus longue ou plus courte mais 60 minutes est la durée la plus fréquente.

Le principe, comme dans tous les escape games, est d’utiliser au mieux les modes de pensées et logiques de chacun afin de résoudre les énigmes le plus rapidement possible et de sortir avant le temps imparti.

Pour rappel, les escape games proposent des difficultés variables, veillez à vous renseigner en fonction des joueurs, de leurs préférences en terme d’univers (de décors) et en fonction de leur expérience. Est-ce leur premier escape game ? Sont-ils au contraire habitués ? Il faut bien entendu se renseigner sur le niveau de challenge d’une salle avant de la réserver.

Dans le cas de cette salle, visitez d’abord le site internet avant de prendre une réservation. Cette salle a une thématique gore et l’idée est de sortir victorieux de la salle, pas de perdre du temps parce que plusieurs membres de votre groupe ont une crise d’angoisse ou ne se sentent pas bien. Rien que la vidéo qui défile sur le site vous donnera un aperçu de l’ambiance (sans vous spoiler).

En ce qui concerne You Have Sixty Minutes, début février 2019, seules 37% des équipes ont jusqu’ici réussi à sortir victorieuses de la salle Cannibale.

 

You Have Sixty Minutes, Cannibale.

 

Le temps file ! Viiiiite !

Au départ, la première chose à faire est de fouiller la pièce dans laquelle vous vous trouvez. Une fois des objets ou indices récupérés il faudra chercher à les associer pour avancer dans le jeu. Sachant que des indices et objets, votre groupe ne cessera d’en découvrir pendant la mission.

Exemple : vous fouillez sous le lit et l’un des membres de votre équipe trouve une clé. Vous avez justement repéré un cadenas près de la cuisine. Foncez ouvrir le cadenas !

La communication entre membres de votre équipe est capitale. 

Ecoutez-vous et partagez vos trouvailles à voix haute :

J’ai trouvé une clé sous le meuble !
J’ai découvert un numéro caché derrière ce cadre ! 

 

You Have Sixty Minutes, Cannibale.

 

A savoir :

La salle Cannibale se joue de 2 à 6 participants.

Elle est conseillée pour des participants à partir de 12 ans accompagnés d’un adulte, et à partir de 16 ans si non accompagnés d’au moins un adulte.

“Concernant les femmes enceintes nous leur déconseillons vivement le jeu, car en effet le décor, l’atmosphère ayant été réalisée par des professionnels du cinéma, toutes crises de paniques est à éviter. De même, le jeu étant basé sur la peur et le thème de l’horreur, il est déconseillé aux personnes cardiaques ou encore souffrant d’épilepsie et de photosensibilité de participer.”

“Vous n’êtes pas véritablement enfermé, en cas de crise de panique, vous aurez toujours la possibilité de sortir grâce à un bouton d’urgence. Néanmoins toute sortie du jeu est définitive.”

Pour en savoir plus, consultez la FAQ. 

Objectif : s’en sortir vivants.

Précision : quelques contacts physiques (non violents) rendent l’immersion encore plus forte.

 

You Have Sixty Minutes, Cannibale.

 

COMMUNIQUEZ ENTRE VOUS

Mais qu’est-ce qu’un escape game déjà ? 

  • Première chose, votre groupe est enfermé dans une pièce.
  • Il faut jouer ensemble car il s’agit d’un jeu coopératif. Vous allez devoir communiquer avec vos équipiers sur les objets, codes et énigmes que vous allez découvrir en fouillant la pièce. Votre équipe sortira-t-elle victorieuse ?
  • Vous aurez 60 minutes pour sortir, c’est-à-dire 60 minutes pour résoudre une multitude d’énigmes (trouver le code pour ouvrir le cadenas, associer des lettres, trouver des objets cachés contenant des indices, etc).
  • Il faudra faire preuve de logique et gérer les priorités. Le tout en gérant le temps. L’idée ? Sortir victorieux. Pour rappel, 60 min, cela passe très vite !

 

You Have Sixty Minutes, Cannibale.

 


L’OR-GA-NI-SA-TION !

Dans chaque équipe, différents rôles se révèleront spontanément. En jouant, chacun s’aperçoit assez vite qui a l’âme d’un leader, qui préfère fouiller la pièce, qui préfère la logique pure… Mais un escape game ne se gagne pas seul. Sachez faire entendre votre logique et point de vue au reste de votre équipe. 

Besoin de compiler les informations collectées ?

Un membre de votre équipe peut, quand nécessaire, récapituler les objets trouvés, ranger les objets utilisés dans un coin de la pièce, ou encore lister les énigmes encore à résoudre.  Partagez-vous les tâches, nommez vos trouvailles à voix haute, etc.

Pendant tout le jeu, vous verrez le temps défiler, ce qui génèrera du stress et de l’adrénaline. Vous aurez envie de réussir ensemble (et de survivre ensemble !).

Chacun aura sa propre logique, certaines choses vous paraîtront incompréhensibles et ce n’est pas grave. L’essentiel est d’avancer, en équipe, et d’apporter son expérience propre au groupe. Nous n’avons pas tous la même logique et il est plutôt intéressant d’avoir des profils différents pour un escape game. Ce qui semble évident à l’un ne le sera pas pour un autre. Cette sensation sera forcément ressentie à un moment ou un autre. Vous aurez tout le loisir de vous expliquer la résolution des énigmes une fois sortis donc ne perdez pas de temps à expliquer aux autres ce qu’ils n’ont pas compris sur le moment. Ce serait perdre du temps.

 

L’IMMERSION

Il existe énormément d’escape games sur Paris, chacun proposant souvent plusieurs salles, chacune avec une thématique propre (catacombes, vol à main armé, enquête sur un meurtre, soirée trop arrosée, etc).

Chaque escape game est différent d’un autre, de par le type d’énigmes proposé, sa difficulté, son thème. Dans tous les cas, la décoration est primordiale. Elle permet une immersion réussie ou non. Elle permet de se mettre dans la peau des personnages incarnés par notre équipe. Certains escape games ne donnent pas l’impression de vivre un moment unique.

You Have Sixty Minutes a particulièrement soigné la mise en scène de Cannibale… Disons que nos nerfs sont rapidement mis à rude épreuve.

 

 

 

LA VICTOIRE

La partie s’arrête lorsque l’une de ces deux situations se produit : 

    • L’équipe sort avant la fin des 60 minutes. C’est alors une victoire !
    • Votre équipe n’arrive pas à résoudre toutes les énigmes avant la fin des 60 minutes, et c’est une défaite. Le game master vous rejoint alors dans la pièce pour vous expliquer ce que vous avez manqué. Vous apprenez ainsi ce que vous auriez dû faire.

 

Côté Moovely.fr, c’est une défaite !
Actuellement (février 2019), 37% des équipes arrivent à sortir victorieuses de la salle Cannibale.

 

NOTRE AVIS

La salle Cannibale (pas de spoilers, rassurez-vous) a terrifié les 4 membres de notre équipe dont 2 ont vraiment eu la frousse (ce qui a désavantagé le groupe dans la réussite, c’est logique). Cette salle est à conseiller aux personnes qui cherchent une immersion poussée à son extrême et qu’une bonne frayeur sur 60 minutes ne tétanisera pas.

Alors… Survivrez-vous au cannibale de Paris ? 

Les créateurs de l’escape nous ont confié qu’une deuxième salle… La suite directe de la salle Cannibale était actuellement en préparation. Le chapitre 2 du cannibale de Paris devrait ouvrir en février 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
6
Share