Test de la meilleure montre GPS multisports : la Garmin fēnix 5X Plus

La Garmin fēnix 5X Plus. Ce nom seul fait frémir d’envie des centaines, que dis-je, des milliers et des milliers de sportifs amateurs et professionnels aux quatre coins du globe. La “5X Plus” est le top du top de la fēnix, elle compte tout ce qui se fait de mieux chez Garmin. Tout cela a certes un coût, mais ce dernier est amplement justifié. Je vous explique pourquoi cette montre GPS multisports est pour nous la meilleure du marché.

Spécifications de la Garmin fēnix 5X Plus

La 5X Plus a été conçue pour les athlètes “sérieux” et tous les amateurs d’activités outdoor. Je dis “sérieux” car à 1149,99€ (prix au 28/06/2019), il faut avoir une réelle utilité de l’outil pour investir ce genre de somme dans une montre GPS multisports. Alors, qu’a-t-on pour ce prix ?

  • Un boitier de 51 mm. Si vous souhaitez plus petit, il faudra se tourner vers la fēnix 5 Plus (47 mm) ou la fēnix 5S Plus (42 mm). 51 mm, c’est costaud. Il m’a fallu un peu de temps pour m’y habituer étant donné que j’ai un poignet vraiment fin. Pour vous donner une idée, j’ai opté pour le petit modèle de l’Apple Watch 4. Une fois habitué, j’ai porté la 5X Plus “H24” comme on dit, c’est dire qu’elle ne me gênait plus du tout.
  • Un verre saphir pour l’écran. La “Edition Sapphire” est réservé à la 5X Plus. Donc si vous voulez la protection ultime d’écran, vous devez donc vous tourner vers ce modèle. L’écran saphir est pour moi indispensable quelque soit la montre, et encore plus pour une montre multisports. Que ce soit un coin de table ou le pédalier de son VTT, on se sait jamais avec quelle surface la montre va être confrontée. Donc saphir.
  • Un oxymètre de pouls pour l’acclimatation. L’oxymètre permet d’afficher les niveaux de saturation de l’oxygène dans le sang. A quoi ça sert ? Ça nous montre comment notre corps s’adapte à l’altitude. Disponible uniquement sur la 5X Plus. Ne faisant pas de trail ou autre, cette option ne me concerne pas trop. Mais mes amis inscrits à l’UTMB (l’Ultra Trail du Mont Blanc, si cher à Léa) ou qui participent à la Diagonale des Fous rêvent tous de cette option. L’oxymètre sert aussi à mesurer le Sp02 pendant la nuit, permettant à la montre de nous fournir des données sur nos cycles de sommeil via Garmin Connect.
  • La fréquence cardiaque au poignet. “Elevate”, c’est son nom, nous permet de surveiller notre fréquence cardiaque sans avoir à porter une ceinture cardio-fréquencemètre. Le système nous permet non seulement d’obtenir des informations sur l’intensité de nos activités physiques et les calories brûlées, mais aussi de calculer un score d’effort. Cela nous aide alors à comprendre et évaluer le niveau d’activité que notre corps peut supporter.
  • La réception satellite GPS, GLONASS et Galileo. Autant vous dire qu’il est impossible de se perdre avec cette montre.
  • Des capteurs ABC : altimètre, baromètre et compas.
  • La navigation, et la cartographie intégrée. Nous avons droit aux cartes TopoActive Europe en couleur, et préchargées. Cerise sur le gâteau, et j’y reviendrai : le générateur d’itinéraires populaires Trendline, ultra pratique que l’on soit en mode running ou à vélo.
  • Des métriques de performances très poussés. Il est possible de télécharger des programmes d’entraînement avancés via Garmin Connect. Des métriques sont disponibles et permettent de surveiller nos performances, que ce soit des métriques d’ordre physiologiques, l’analyse de la foulée, l’anaérobie, la comparaison avec les entraînements antérieurs afin de savoir si l’entraînement actuel est optimal ou trop intense… De très nombreux métriques donc, pour une analyse fine.
  • Les notifications de son smartphone. Impossible d’être une montre connectée et de ne pas gérer les notifs. La fēnix 5X Plus gère très bien cet aspect, tout aussi bien qu’une montre équipée de Wear OS. Il est même possible de répondre aux messages reçus… si on a un téléphone sous Android. Avec un iPhone on recevra les notifications sur la montre mais on ne pourra pas y répondre (la faute à Apple).
  • Garmin Pay. Soit la possibilité de payer ses achats avec sa montre, en sans contact. Disponible uniquement sur la 5X Plus. J’y reviendrai plus en détails.
  • La musique, les livres audio et les podcasts, sur la montre.
  • Une vraie autonomie. 20 jours en mode montre intelligente, 13h en mode GPS avec de la musique.
  • Étanche. 10 ATM, soit 10 Bar, soit 100 mètres. De quoi pratiquer la plupart des sports nautiques tels que la natation, la plongé en piscine, la plongée en apnée ou la voile.

La Garmin fēnix 5X Plus au quotidien

J’ai porté la montre à mon poignet quasiment 24h/24 pendant plusieurs semaines, ne la retirant que lors de la douche. Dans mon quotidien, je me suis servi de la fēnix 5X plus pour avoir l’heure (ça paraît logique mais toutes les smartwatch ne donnent pas l’heure sur une journée complète selon les activités…), payer mes courses, me proposer un itinéraire pour ma sortie en VTT, regarder discrètement mes notifications en réunion, changer la musique que j’écoute dans les transports en commun sans avoir à sortir mon smartphone de ma poche (ou de mon sac si je suis en trottinette électrique dans les rues de Paris), calculer mon nombre de répétitions lors d’exercice au CrossFit… et j’en passe. Je vais m’attarder sur quelques points qui m’ont particulièrement plu avec cette montre multisports.

La navigation & le générateur d’itinéraires populaires Trendline

Les cartes TopoActive de Garmin sont basées sur les données cartographiques Openstreet Map (des données libres). Directement depuis la montre, il est possible de générer un parcours depuis l’endroit où on se trouve. Cela fonctionne aussi bien pour la course à pied que pour le vélo. Le circuit généré sera une boucle, nous permettant donc de revenir à notre point de départ. J’ai adoré cette fonction, il suffit de dire par exemple qu’on souhaite courir 10 kilomètres et la montre nous propose différents itinéraires. Ça m’a permis de découvrir des chemins que je n’avais pas l’habitude d’emprunter lors d’une sortie, alors que j’habite depuis 15 ans dans la même ville !

Il est possible de créer ses propres parcours dans Garmin Connect, de connaître des points d’intérêts “Autour de moi” et de les inclure dans un parcours, de se rendre vers des coordonnées GPS entrée manuellement, d’utiliser un parcours Strava…

Les métriques de performances

On a des métriques dans tous les sens directement depuis la montre. Sa VO2 Max, les calories brûlées, le temps au tour ou par segment, la fréquence cardiaque instantanée, la prochaine côte… C’est génial et véritablement utile ! En parallèle, la Garmin 45 testé par mrhightech est tout aussi efficace.

https://www.instagram.com/p/BzDz5ZGgrRQ/?utm_source=ig_web_copy_link

https://www.instagram.com/p/BzDMELkAVE5/?utm_source=ig_web_copy_link

Garmin Connect

Si la montre est ce qui se voit, Garmin Connect est la partie immergée de l’iceberg, accessible directement depuis son smartphone et aussi le web. Cette application nous permet de suivre, analyser et aussi de partager ses activité de santé et de sport. Tout est à portée, avec des vues simples mais aussi des vues plus détaillées nous permettant de pouvoir bien analyser nos performances et notre bien-être.

Dans Garmin Connect nous pouvons avoir accès à Garmin Coach, afin de profiter d’entraînements personnalisés s’adaptant à nos capacités. Et vue la masse d’informations accessibles la personnalisation est précise.

Voici ci-dessous en images quelques informations tirées de mon Garmin Connect :

  • vue globale sur un mois,
  • détails des calories consommées/brûlées (j’ai connecté MyFitnessPal à Garmin Connect pour cela),
  • le stress,
  • les minutes intensives,
  • ma fréquence cardiaque,
  • l’analyse de mon sommeil,
  • le nombre d’étages que j’ai monté et descendu,
  • la vue globale sur une journée un exemple de parcours proposé pour un 10km,
  • une sortie en VTT (avec le petit) comparée avec la sortie sur le même parcours par d’autres possesseurs de montre Garmin…

C’est tout simplement incroyable tout ce à quoi on a accès. Et il ne s’agit que d’une partie des datas, il y a d’autres métriques !

Garmin Pay

Cela peut paraître gadget, mais payer avec sa montre est réellement pratique et ce, à plus d’un point. Nous arrivons à une période où de très nombreux magasins proposent du sans contact via leur petit terminal pour CB : s’il y a du sans contact, Garmin Pay fonctionnera. Dans Paris, il m’est arrivé une seule fois de me faire “piéger” dans un bar, où il ne prenait pas le sans contact (merci Araceli d’avoir payé pour moi, ah ah). Parce que durant tout le temps où j’ai eu la fēnix je n’ai plus pris d’argent liquide et CB avec moi. Et ce n’est pas les deux personnes que je connais et qui se sont faites voler leur CB ce mois-ci (l’une dans un bar, l’autre… pendant qu’elle faisait sa séance de running, hop la vitre de la voiture) qui vont me dire que c’est une mauvaise idée de n’utiliser que sa montre pour payer…

Pour être certain de pouvoir utiliser Garmin Pay, je vous recommande la carte max. Il s’agit d’une carte compatible Garmin Pay (et tous les autres “Pay” d’ailleurs) qui regroupe toutes vos CB. Cette carte est gratuite, et fait partie de max, un assistant personnel gratuit et 100% mobile.

Le style

J’ai eu plusieurs smartwatch et je trouve la Garmin fēnix 5X Plus très belle. Certes, elle est imposante (et de par ce fait, très masculine) mais j’ai pu la porter en toutes occasions, que ce soit bien entendu pendant une sortie en VTT mais aussi au bureau en mode chemise. A noter d’ailleurs que plusieurs fois en rendez-vous, j’ai eu droit à un petit hochement de tête approbateur de la part d’hommes et de femmes après qu’ils aient vu ma fēnix. Ils portaient eux-mêmes un modèle de la marque Garmin… Ça donne vraiment l’impression de faire partie d’une communauté ! Dans l’ensemble la montre plaît beaucoup, dégageant du sérieux, de la classe tout en étant baroudeur.

Conclusion

On l’a vu, la Garmin fēnix 5X Plus est très, très, très complète. Certains diront que c’est trop, mais il leur suffit tout simplement de se tourner vers une 5 Plus ou une 5S pour avoir “juste ce qu’il faut” en terme de fonctionnalités. La 5X Plus est réservée aux sportifs aguerris qui veulent le top du top, pour les accompagner aussi bien dans leur quotidien qu’à l’entraînement et bien entendu lors de compétitions.

Garmin renforce sa gamme fēnix avec un véritable bijou technologique. Imbattable, c’est la meilleure du marché, tout simplement. Le prix est entièrement justifié quand on voit tout ce à quoi nous avons accès directement via la montre et aussi à partir de Garmin Connect.

J’ai adoré :

  • l’autonomie
  • la prise en main très rapide et intuitive à partir des boutons situés sur le côté de la montre
  • Les métriques de performances avec suivi d’activité et de sommeil
  • Tous les profils disponibles en mode sport : course à pied, vélo, mais aussi triathlon, snowboard, natation en eau libre et j’en passe
  • les fonctions de musique : avoir du son directement sur la montre et en profiter en Bluetooth avec mes écouteurs true wireless, sans son smartphone
  • la carto et la navigation
  • Garmin Pay

Je ne suis pas assez focalisé sur le outdoor pour vouloir une 5X Plus, je passe plus de temps au CrossFit que sur mon vélo. Mais pour mes amis adeptes du triathlon (salut Matt !), la Garmin fēnix 5X Plus est tout simplement parfaite. Pour ma part je sais quel modèle de chez Garmin me correspond le mieux… Je vous en parle dans un prochain test ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
0
Share