Le Apex Pro de Steelseries, longue vie au roi !

Apeès avoir pu passer quelques soirées en tête-à-tête avec l’Apex Pro de Steelseries, il est grand de vous en parler. Car outre le fait que ça soit un très beau clavier gaming, on y trouve un nouveau type de switch: l’OmniPoint. Est-ce que ça changera la donne dans les années à venir ?
A vous de le découvrir dans notre test du Apex Pro !

 

 

 

Un visuel très soigné pour le Apex Pro

A l’instar de tout ce que fait Steelseries, on a du très beau matériel: un châssis en aluminium, que recouvre un plastique gris sombre très sobre, un petit écran AMOLED tout à droite du clavier,  avec en prime une molette clickable et un bouton. En dessous, vous pouvez faire passer le câble dans trois “rangements” pensés pour éviter que le câble arrache tout si, imaginons, il venait à tomber.

Un super set de touches avec ce fameux switch Omnipoint (62 touches sur les 104 que possède le clavier sont équipées de ce switch), ainsi qu’un périphérique entièrement RGB (à vous la customisation) et un repose-main magnétique complètent le tout.

Comme beaucoup de marques orientées gaming, Steelseries a su se démarquer en offrant un design assez sobre. Finies les couleurs fluo des années 2000 et place à quelque chose qui s’intégrera à tout set-up, gaming ou pas.
Mais c’est vraiment dans le noir que ce clavier brillera (ahah), car chaque touche peut s’illuminer indépendamment des autres.

Côté visuel, le Apex Pro c’est oui.

Un switch très intéressant, précis et réactif pour le Apex Pro

Avant de parler des Omnipoints, on va revenir sur ce que c’est qu’un switch. C’est quoi un switch ?

Pour faire simple, c’est les touches de vos claviers. Y’en a à peu près 40 000 différents, je vais pas vous faire un topo pour chaque, mais il faut prendre en compte trois caractéristiques importantes:

  • La distance d’activation: chaque touche doit parcourir une certaine distance dans son “emplacement” pour que la  frappe soit prise en compte par le clavier.
  • La force d’activation: chaque touche nécessite une certaine force pour être enfoncée, de l’ordre d’une pression de 40 à 60 grammes (comme une queue de détente d’arme à feu par exemple).
  • le temps de réponse: combien de temps le clavier met pour pour prendre en compte la frappe et la répercuter en action concrète

Jusque là, rien de très complexe. Je rajouterais que pour le gaming, globalement on va privilégier des swtichs très sensibles histoire d’avoir le meilleur temps de réponse en jeu, ainsi qu’une force d’activation plus importante, pour éviter de claquer son flash ou son ult par erreur (non ça ne m’est jamais arrivé…).

Les switch du Apex Pro, c’est un peu la quintessence de tout ça, car ils sont réglables (jusqu’à un certain degré) au niveau de la distance d’activation: on peut aller de 0,4mm jusqu’à 3,6mm de sensibilité pour que l’action soit notifiée au clavier, et donc prise en compte. La customisation est donc très large quant aux façons de jouer de nombreux profils gamer.

Le clavier a également un temps de réponse de 0,7 millisecondes (c’est très très rapide), qui est un gros avantage sur tout ce qui est compétitif (en fonction des différents autres switchs sur le marché, on obtient plus souvent des temps de réponse de l’ordre de 5-6 millisecondes. C’est une énorme différence, sans l’être, en fonction de vos attentes.

En jeu, est-ce que ça change quelque chose ?

 

Oui et non. Si vous êtes le genre de personne à jouer à haut niveau, le Apex Pro sera LA solution ultime niveau clavier. Un temps de réaction fulgurant, un beau produit, et surtout ces fameux Omnipoints en font un périphérique pensé pour la performance. Et il le fait terriblement bien.

Si jamais vous jouez à des point&click, là par contre il ne pourra rien faire pour vous.

J’ai pas mal poussé le clavier sur des jeux comme Apex Legends, Starcraft II, Insurgency: Sandstorm ou PUBG. Force est de constater que le clavier fonctionne parfaitement comme une extension de mes pensées. On appuie, ça part. Pouvoir jouer avec la sensibilité des touches est quelque chose de surprenant. Auquel je n’aurais pas pensé avant, mais qui est désormais un must-have, et je ne regrette absolument pas mon ancien clavier. C’est, à mon sens, l’équivalent d’un katana pendant une invasion zombie (en vrai cette histoire c’est complètement con, car le fil du katana s’abîmerait tellement vite qu’il vaut mieux une hache. Mais bon…).

Une dernière chose: les switchs orientés gaming peuvent être relativement bruyants, en fonction de leur type. Le Apex Pro se situe dans la moyenne basse, et fait un bruit plutôt étouffé lors des frappes, ce qui est tout sauf désagréable, pour mes mates et moi (J’ai souvent eu la remarque que mes touches faisaient du bruit en jeu, malgré les réglages de micro. Mais ça, c’était avant).

Conclusion

Le Apex Pro de Steelseries est clairement dirigé à des gamers qui veulent les meilleures performances possibles. On ne partira pas sur ce genre de clavier  pour de la dactylographie, ça tout le monde l’a compris.
Personnellement, entre les différentes customisations de touches, de couleur (l’application Steelseries Engine permet de paramétrer tout le clavier), et la précision des switchs, c’est un superbe clavier qui a tout à fait sa place dans le set-up de joueurs exigeants.

Niveau tarif, on le trouve quasiment partout aux alentours de 230€.  C’est un budget, il est vrai. Mais entre jouer avec un P1911 et un M416, tu préfères quoi ? 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
51
Share