Alienware M17 R2, la puissance brute !

Quand j’étais gamin, Alienware avait presque un mythe attaché à son nom. Ceux dont les parents pouvaient se l’offrir avaient accès à des PC ultra puissants et entièrement optimisés pour le gaming. Bon je parle des années 2000 donc il n y avait pratiquement pas de concurrence dans ce domaine à l’époque. En 2020, on peut clairement voir que la majorité des grandes marques d’informatique ont développé leur section gaming, Alienware représente donc Dell dans la compétition !

Aujourd’hui, je vous parle de leur dernier PC portable gaming, le M17 R2. Ce laptop n’est pas compact mais offre d’excellentes performances avec le matos dernier cri dont il est équipé. Dans les années 2000, Alienware c’était les Rolls Royce des PC gamer. Est-ce que leur M17 R2 perpétuera la tradition ? A vous de le découvrir dans ce test !

Visuellement, le M17 R2 est très réussi !

Nous avions découvert la nouvelle gamme gamer d’Alienware lors d’une présentation en Octobre 2019 (vous savez, quand on pouvait encore sortir). En plus d’un rafraîchissement avec des composants plus modernes, la gamme Alienware se met également à jour avec un nouveau visuel  industriel de produits: Alienware Legend !

C’est ce design qui accompagnera désormais toute la gamme, que ça soit écrans gaming, souris, casques, et bien évidemment PC fixes et laptops. Ce design lie tout la gamme d’une manière plutôt agréable. Fini les néons kikoolol de la mort, place à des découpes hexagonales, des bandes LED discrètes et un aspect sobre mais futuriste. 

Fermé, le dos du M17 R2 arbore un superbe i7 stylisé, en rapport avec le processeur qui l’équipe, ainsi que le logo de la marque, la tête d’alien (qui fait partie des éléments qui s’illuminent).

Bien évidement, c’est sur les tranches du PC que vous allez retrouver les connectiques qui équipent la bête: 3 ports USB 3.1 GEN 2, et 1 USB type C Thunderbolt, deux sorties vidéo (HDMi et miniDP), une prise réseau Ethernet (obligatoire pour un PC gaming) et une prise casque. On peut dire que le M17 R2 est solidement équipé. On regrettera simplement la répartition des connectiques entre le flanc droit, et l’arrière. Mais c’est essentiellement esthétique et question de ma logique.

Vous vous en doutez, le clavier est très large (le M17 R2 conserve son pavé numérique, ce qui est très appréciable.  Concernant les touches, la frappe y est très agréable tant en jeu qu’en utilisation plus classique. Le toucher est précis, agréable et réactif. C’est probablement une des meilleures surprises de ce PC portable (les versions précédentes brillaient déjà par leur qualité de clavier d’ailleurs).
Le Touchpad n’est pas forcément LE truc qu’on utilise sur un PC destiné au gaming, donc je vous dirais juste qu’il fait bien le boulot aussi. Attention cependant à sa taille, il m’arrivait parfois de me mélanger les pinceaux en appuyant sur une touche, tandis que le bas de ma paume touchait le touchpad et me faisait tirer à côté. Attention où vous placez vs mains !

De la puissance sous le capot !

Qui dit Rolls Royce du gaming dit configuration 1: moderne, 2: puissante. Est-ce que c’est le cas ? Oui !

On va donc composants internes ! Au programme: un processeur Intel Core i7-9750, 16 Go de RAM DDR4, une carte graphique GeForce RTX 2080 Max-Q, et  un disque dur  de 512 Go SSD NVME (c’est une génération de SSD récente, qui améliore de manière significative la vitesse de transfert des données >> c’est donc mieux !).

Globalement, le M17 R2 est ce qu’on appelle une power house. Il vous fera tourner à peu près tout en Ultra/Epique, au détriment d’un peu de bruit pour refroidir les composants qui tournent. J’ai pu le tester sur quelques jeux notoirement connus pour leur gourmandise, notamment Total War: Warhammer II, Hell Let Loose, War Thunder. Aucun souci à l’horizon pour ces jeux, même si ils ont poussé le refroidissement du PC à son max, et ça faisait un peu de bruit, mine de rien.

Verdict ? 

Tout passe super bien, avec une moyenne de 60/70 FPS pour chaque session, sans problème. En même temps, avec des composants comme ça, l’inverse aurait été très surprenant. Niveau puissance, ça tape, et c’est sans compromis. Rajoutez à ça un superbe écran Full HD avec probablement la meilleure luminosité du marché, et une fidélité de couleur excellente. C’est un régal de se balader dans le bocage normand en 1944, ou sur une plaine couvertes d’Orques qui vous chargent.

Une réflexion que je me suis fait cependant, étant gros joueur de FPS, c’est le taux de rafraîchissement de l’écran. Sur une machine aussi puissante que le M17 R2, on s’attend à mieux que 60Hz de fréquence. Et pourtant, c’est le cas. Ca fait un peu mal quand on a déjà envoyé plus de 3000€ dans la bête. Cette option reste possible, mais il faudra encore rajouter un billet dans le panier.

Le PC testé est équipé d’un seul SSD, mais peut en accueillir deux, ce qui va singulièrement aider avec la taille des jeux actuels. Niveau upgrades, ça sera la seule option, les 16 Go de RAM étant soudés à la carte-mère. Ce PC permet de voir venir, et de le garder plus de 6 mois, ce qui est mine de rien un gros plus. Il restera pertinent suffisamment longtemps pour que son prix soit rentabilisé !

Le M17 R2, un PC d’appartemement.

Une chose est claire, le M17 R2 ne manque pas de ressources quand on parle de puissance brute. Cependant (mais ce n’est pas forcément un souci), on ne peut pas dire que ça soit un petit PC transportable. Avec ses 2,6 kg, et son châssis qui fait honneur à son écran de 17 pouces, c’est une machine relativement importante quand même. 

Il sera parfaitement à l’aise sur un bureau, plutôt qu’à se faire trimballer partout avec vous. J’ai essayé de le prendre avec moi au boulot, et déjà: impossible de le rentrer dans mon sac à dos tactique, qui a quand même pas mal de place ( le RUSH24 si jamais vous voulez vous faire une idée). Il a fallu que je le mette dans un gros totebag, et j’étais pas serein dans les transports (le fait que la config testée atteigne les 3000€ n’a probablement pas aidé).

Ce qui brillera pour le M17 R2, c’est les matériaux assez résistants qu’on va retrouver. Le châssis est composé de plastique, mais aussi de métal, d’acier, d’alliage en magnésium…il est plutôt solide. 

Autre chose qui vous fera laisser le PC sur votre bureau: le bloc d’alimentation. On avait vu des blocs d’alimentation dédiés, mais quand on pense PC portable, on pense mobilité. C’est pas évident de se balader avec le PC et son bloc d’alim dédié, qui rajoute quasiment 1 kg de plus à la config. Vu le montre de puissance, il lui faut bien ça, mais c’est pas idéal dans le sac, encore une fois. Sans alimentation, on est sur 3-4h max d’autonomie, tant de composants gourmands dans un tel châssis, ça consomme énormément. Ça peut paraître faible, mais c’est dans la moyenne de ce type de produit, pas d’inquiétude !

Conclusion

Alienware frappe très fort avec le M17 R2. Puissant, racé, presque élégant même, il fait encore quelques fautes, dues à des drôles de choix chez Dell. Mais c’est un produit qui s’impose dans les meilleurs PC portables gaming actuels, de par ses performances excellentes. Il établit des standards pour l’industrie à venir en terme de légèreté, solidité de construction et de puissance, et s’avère être un excellent produit pour ceux qui veulent le meilleur (sans forcément avoir un écran 144Hz).

C’est un PC qui pérpetue la tradition d’Alienware, mais aurait besoin de légers tweaks pour être parfaits. Encore merci à la marque et l’agence d’avoir pu tester ce produit d’exception !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
48
Share