Hier

Faire de jolies vidéos avec le Bebop 2 de Parrot, c’est possible ?

Faire de jolies vidéos avec le Bebop 2 de Parrot, c’est possible ?

Il y a un an, Hadrien avait testé le Bebop de Parrot et ce drone grand public lui avait bien plu. J’avais pour ma part énormément apprécié la facilité déconcertante avec laquelle on pouvait voler, aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Absolument rien à voir avec mon quad FPV 250, qui demande des heures et des heures d’entraînement avant d’être apprivoiser (et encore). Ce qui m’avait un peu moins plu avec le Bebop, c’était la qualité de la vidéo prise avec le drone. Non pas qu’elle soit mauvaise, mais elle était en-deça de ce qu’on avait l’habitude d’avoir ne serait-ce qu’avec son smartphone. Alors, qu’en est-il avec le Bebop 2 de Parrot ?

Bebop2_Parrot_Moovely_4

Le Bebop 2

Je ne vais pas trop m’étendre sur le Bebop 2 en lui-même. Ce qu’il faut retenir c’est qu’il est comme le Bebop premier du nom, mais en mieux sur tous les plans. Il vole plus vite (jusqu’à 60km/h), il vole plus longtemps (jusqu’à 25 minutes)… Vraiment une version 2, pas juste une petite mise à jour produit.

Avec ses 500g il est extrêmement maniable, et on retrouve avec plaisir tout ce qui fait de la famille Bebop des drones ultra simple à prendre en main, pour un plaisir de pilotage immédiat. En effet, le quadcopter se pilote depuis son smartphone ou tablette (iOS et Android) et différentes aides font qu’il suffit d’appuyer sur une icône pour décoller et atterrir, le drone revient tout seul à son point de départ s’il perd la connexion Wi-Fi avec le smartphone ou la tablette. Et si on ne touche à rien, il effectue un beau vol stationnaire… Ma nièce de 6 ans l’a pris en main très rapidement ! J’avais presque plus peur qu’elle fasse tomber mon smartphone à vrai dire… Le drone ne craignant rien avec son vol stationnaire si la petite ne touche pas aux commandes.

On peut aussi piloter le Bebop 2 avec un Skycontroller, une radiocommande qui permet plus de précision ainsi que plus de portée Wi-Fi. On peut dès lors pousser le drone dans ses retranchements en mettant tout à fond dans les options (la vitesse max, la rotation max, etc.) et en activant les « bank turns », c’est à dire les virages inclinés. Un vrai kiff !

Bebop2_Parrot_Moovely_4

Les vidéos

Ce qui me plait le plus avec les Bebop c’est… Flight Plan. Cet add-on au logiciel de pilotage disponible sur iOS et Android est certes payant (19,99€ en achat in-app…) mais grâce à lui, on peut réaliser un plan de vol aux petits oignons ! Lorsque vous lancez Flight Plan, vous avez une vue carte du type Plans ou Google Maps, et vous définissez le chemin que le drone doit emprunter. Vous avez la main sur tout : altitude, vitesse, rotation, point d’intérêt (le drone vole dans une direction mais il garde en ligne de mire un point que vous avez défini). C’est simple, et pour ma part j’aime passer du temps à peaufiner mes plans de vol.

La première vidéo ci-dessous a été réalisée en mai 2016. Il y avait pas mal de vent et le Bebop 2 a bien assuré pour maintenir son cap, faire ses rotations coulées, et bien garder la piscine comme point d’intérêt.

Pour la seconde vidéo ci-dessous, j’ai utilisé Flight Plan une fois sur place lors d’une petite randonnée en Bretagne, en août 2016. J’avais mis à jour le drone avec le firmware 3.3.0 qui entre autre augmente la bande passante vidéo et par conséquent la qualité de celle-ci.

Mon avis

Pour garder des souvenirs de vacances, filmer un trip en VTT ou des jumps en snowboard, le Bebop 2 nous fournira de jolies vidéos et grâce à Flight Plan on aura la possibilité de réaliser des prises de vue bien fluides avec de beaux travellings, des jolies rotations, etc. Alors oui ce n’est pas la qualité d’une GoPro HERO4 Black mais ce genre d’action cam coûte quasiment le même prix qu’un Bebop 2 (549€ pour ce dernier au 21/09/2016, contre 499€ pour la GoPro). Et l’action cam, elle ne vole pas. Pas toute seule en toute cas. Donc pour moi le rapport qualité/prix du Bebop 2 est vraiment très intéressant.

Je n’utilise pas de télécommande du type Skycontroller car je fais mes vols à vue à courte distance, puis une fois Flight Plan lancé j’appuie sur « PLAY » et c’est parti, le drone part faire ses prises de vue et revient une fois qu’il a fini. Notez que si jamais vous perdez la connexion Wi-Fi, le drone continuera son plan de vol et reviendra une fois qu’il aura terminé. Dans tous les cas il est important de ne pas perdre de vue son quadcopter quand il est dans les airs.

Le Bebop 2 est donc un chouette « jouet » pour les grands (et pour les petits aussi, sous surveillance) qui veuillent faire voler un drone en toute simplicité, et il permet de réaliser des vidéos HD bien sympa.

Les jolies photos de cet article proviennent du blog de Parrot.
Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hier
@todephotographe

Photographe // Gamer // G33k // Addict aux burgers et aux mojitos // Aime les V6 mais aime aussi les électriques // FPV Racing wanabee

Plus de Hier

materiel-unlock-escape-adventures-400x240

Test du jeu de cartes Unlock ! Mystery Adventures

Philippine17 novembre 2017
Capture-d’écran-2017-11-13-à-13.16.50-400x240

Test du jeu de cartes Time Bomb

Philippine15 novembre 2017
Stranger_Things_Moovely_01-400x240

Stranger Things ou le fait d’être un ado dans les années 80

Tode5 novembre 2017
banner_shotten-totten-400x240

Test du jeu de cartes Schotten Totten

Philippine31 août 2017
dodow-400x240

Test : s’endormir avec le Dodow

Hadrien Miche3 août 2017
banner-400x240

Test du jeu de cartes Final Touch

Philippine31 juillet 2017