Test du jeu Portal Knight

Portal Knights est un mélange de plusieurs genres très en vogue actuellement. On remarquera tout de suite le côté cubique du level design à la Minecraft, on y ajoute ensuite une grosse dose de RPG, un système de combat orienté action et le tout jouable entièrement en coop aussi bien locale qu’online et on obtient un jeu ma foi très sympathique.

 

Le début

Au lancement de l’aventure, nous devrons choisir la classe de notre personnage entre guerrier, archer ou mage. Rien de bien original mais pas besoin non plus de réinventer une recette qui a fait ses preuves et surtout le jeu se veut accessible au plus grand nombre. S’en suis une création de son avatar personnalisé assez limitée en options mais satisfera le plus grand nombre.

Nous avons ensuite droit à un inévitable tutoriel qui nous apprendra les bases du gameplay proposées par le jeu. Trouver des ressources, crafter son équipement, chasser, ouverture du portail qui nous permet de passer au monde suivant, explication des différentes stats que nous devrons remplir à chaque montée en niveau afin d’améliorer son personnage, tout y passe.

 

Et l’histoire ?

Niveau histoire, le monde que l’on aura à parcourir est brisé en une cinquantaine de morceaux et nous devons remettre en route un portail dans chaque morceau de ce monde pour pouvoir les relier tous ensemble à nouveau. Une fois que le portail du niveau est ouvert, nous ouvrons passer au niveau suivant et revenir dans ceux déjà visités quand on le souhaite via un système de téléportation disponible depuis le menu. Point noir du jeu, à chaque fois qu’on voudra changer de niveau, un temps de chargement vraiment long (30 secondes environ) nous fera patienter… Une fois celui-ci terminé, le jeu est par contre très fluide et nous offre des graphismes colorés mais loin des standards des gros triple A bien entendu s’agissant d’un jeu indé en monde ouvert, on ne peut pas non plus en demander trop. La mécanique de jeu nous fait par contre très vite faire la même chose. On arrive dans le niveau et nous devons trouver le portail, le rallumer en utilisant des morceaux de pierres de portail et nous passons au niveau suivant. Alors, même si on nous propose des environnements assez variés et un cycle jour/nuit, on ne peut s’empêcher de voir qu’on fait toujours la même chose. Pour nous occuper toute fois, nous devons récupérer des ressources qui diffèrent selon les niveaux afin d’améliorer son équipement, de se construire un campement, se faire des potions et j’en passe. Pour récupérer ces ressources, il nous faudra miner, chasser, tuer des monstres etc… Les habitués de Minecraft seront en terrain connu.

 

Conclusion

Après quelques heures passées sur le jeu en compagnie de mes enfants, j’avoue avoir passer un bon moment. Le jeu est accessible, la difficulté est bien dosée même si le jeu est très vite redondant à mon goût, on y revient pour y jouer une petite heure de temps en temps avec plaisir afin de continuer l’exploration de ce jeu aux graphismes tout mignon. Belle petite découverte donc ! Il est disponible sur PC, Xbox One, et PS4 à 30€ environ.

Note : 14/20 (Test réalisé par notre contributeur Erwan)

 

Gallerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
0
Share