Test du jeu de société Brothers

Brothers est un jeu de société édité par Ankama et créé par Christophe Boelinger, l’auteur de Dungeon Twitter, Earth Reborn, Archipelago, Arboria et bien d’autres. Si Brothers a retenu notre intérêt, c’est qu’il se déroule dans l’univers de Wakfu, que je connais bien pour avoir vu tous les épisodes du dessin animé (série disponible sur Netflix) et que la mécanique de pose de tuiles me plaît généralement beaucoup. C’est donc avec un a priori positif que j’ai commencé ma première partie de Brothers, sans savoir si le jeu allait confirmer mes attentes ou non. Petite note : à l’heure actuelle, il s’agit du jeu le plus grand public testé par Moovely.fr Et c’est agréable, surtout en période estivale où l’on souhaite simplement jouer dehors, de manière improvisée, sur la plage ou dans un parc.

 

DES WABBITS ET DES BOUFTOUS

 

De quoi s’agit-il ?

Deux frangins, tous deux propriétaires terriens, passent leur temps à s’envoyer paître pour avoir l’avantage et ainsi laisser brouter leurs troupeaux sur la totalité des pâturages familiaux. Que vous incarniez l’amoureux des bouftous ou le passionné de wabbits, mieux vaut remiser votre pitié et votre instinct fraternel dans le fond de la grange. Car il n’y aura qu’un vainqueur : celui qui parviendra à disposer ses troupeaux astucieusement pour prendre le maximum de place !

Brothers se joue à 2 (sa configuration idéale selon nous) mais propose également une variante 4 joueurs. Il n’est par contre pas possible de jouer seul, à trois ou à plus de quatre. Les parties n’ont pas dépassé (pour nous qui sommes de gros joueurs) huit minutes. Ce qui nous a permis de faire 9 parties à la suite. D’abord 6 parties à deux puis trois parties avec deux autres testeurs pour tester le jeu à quatre joueurs. Qu’on ait testé le jeu à deux ou à quatre, les parties étaient extrêmement rapides et c’est normal, le jeu indiquant des parties d’environ quinze minutes.

Pour avoir également testé le jeu avec ma nièce (10 ans) le lendemain, nous tournions bien autour des 15/20 minutes par partie.

 

 

 

UN JEU AUX AIRS DE TETRIS ?

 

Dans Brothers, vous jouez à deux OU à quatre joueurs et vous affrontez pour la victoire. Le jeu n’est pas coopératif, ici c’est chacun pour sa pomme.

Pour ce test, nous nous baserons principalement sur notre ressenti et notre expérience de jeu à deux joueurs. Tout l’intérêt de ce jeu mignon et simple résidant principalement, selon nous, dans sa version “duel”. Le matériel est beau (illustrations des bouftous et des wabbits) et il n’y a rien à dire sur la qualité du carton (l’épaisseur des tuiles est idéale, surtout qu’on manipule beaucoup les tuiles en enchaînant les parties). Chapeau à ce niveau ! Ankama a clairement anticipé l’usure prématurée du matériel. C’est du costaud ! Il est vraiment agréable de tenir une tuile, de la garder en main en attendant de la poser (que ce soit une tuile de prairie : tuiles vertes ou les tuiles d’enclos : enclos bouftous ou enclos wabbits).

Pourquoi Tetris ?

Tout comme Patchwork, un jeu de duel également, Brothers est un jeu de pose de tuiles, de construction et d’imbrication. Le but est simple : arriver à placer plus d’enclos – de son camp – que son adversaire. En effet, chaque enclos ne pouvant être posé sur la prairie sera comptabilisé en point négatif (-1). Si un joueur ne peut plus placer d’enclos et qu’il lui en reste 4, il sera donc à -4 à la fin de la manche.

 

COMMENT SE JOUE BROTHERS ?

 

Chacun leur tour, les joueurs prennent une tuile Prairie/tuile verte (dans celles encore disponibles, disposées sur la table) et la posent pour constituer/agrandir la prairie. Une fois que toutes les tuiles vertes ont été posées (et constituent maintenant la prairie), les joueurs vont devoir poser leurs enclos respectifs.

Chaque joueur va pouvoir poser l’un de ses enclos (il joue le berger des bouftous ou le berger des wabbits (que nous préférons appeler des wappins 😉 ).

Ci-dessous, vous voyez que la prairie (tuiles complètement vertes) ont toutes été posées. Toutes ensemble, elles constituent donc un plateau vert : la prairie pour cette partie. A chaque partie, le plateau vert n’est jamais le même puisqu’il est complètement recréé, selon le choix de pose des joueurs, à chaque nouvelle partie. Ce qui est cool pour un jeu rapide ! Cela lui donne une durée de vie bien supérieure à celle d’un jeu au plateau fixe et non modulable.

Ci-dessous, vous pouvez aussi voir que les joueurs ont commencé la partie puisque nous avons là 5 enclos bouftous posés (les enclos à angle droit) ainsi que 5 enclos wabbits (les enclos rectilignes). Dans l’image ci-dessous, chaque joueur a encore 7 enclos à poser. Chaque camp a donc 12 enclos à sa disposition.

Rappelons que chaque joueur pose une tuile maximum à chaque fois, avant de laisser son adversaire en poser une de son camp (soit une tuile bouftou soit une tuile wabbits en fonction du berger qu’il interprète à cette manche). Au cours d’une partie, chaque joueur interprétera un camp, puis l’autre.

Ainsi, vous jouez forcément les wabbits puis les bouftous, ou les bouftous puis les wabbits. La vidéo de nos confrères de Ludovox explique bien cela.

 

 

IDEAL POUR DES PARTIES EN PLEIN AIR

 

Comme expliqué plus tôt, le matériel de Brothers est d’une qualité telle que vous pouvez l’emmener partout. C’est un jeu que nous recommandons clairement aux joueurs qui veulent des jeux rapides pour leurs vacances. L’emmener à la plage ou dans un parc est même idéal puisque vous n’aurez pas peur d’abîmer le jeu. Par ailleurs, chaque tuile est suffisamment épaisse pour éviter qu’elle ne soit emportée par le vent.

Sur les treize parties réalisées, neuf l’ont été dans un parc (battu par de régulières bourrasques de vent). Et il est agréable de voir que les pièces du jeu ne bougent pas d’un iota.

 

Photo prise en cours de partie : Sandra (en face) jouait les wappins (tuiles bleues) et je jouais les bouftous (tuiles blanches).

 

NOTRE AVIS

 

Brothers est un jeu qui nous a immédiatement fait penser à Patchwork, un jeu dans lequel il faut également placer des tuiles de formes variées, sur un plateau, et qui joue sur l’optimisation de place pour faire entrer un maximum de tuiles sur l’espace vide du plateau. D’où l’impression, pour ces deux titres, de jouer à un jeu inspiré de Tetris.

Pour les joueurs qui ont besoin de comparatifs, nous sommes tous tombés d’accord sur le fait que Brothers est plus accessible que Patchwork et c’est très bien. C’est un jeu court et intelligent. Le plateau prairie n’étant pas fixe (les joueurs le créant chacun leur tour, tuile par tuile, au début de chaque partie), la rejouabilité est énorme. Le fait de jouer les deux frères, l’un après l’autre, permet de ne pas se lasser et de devoir gérer les contraintes propres à chaque camp (les enclos bouftous sont en angle droit, ne se posent pas facilement partout. Même chose pour les enclos wabbits qui font 3 cases de longueur, 1 en largeur). Nous devons nous adapter en fonction des enclos à poser. Chaque joueur cherche à poser son enclos à l’endroit qui embêtera le plus l’autre joueur. L’idée étant d’empêcher que l’adversaire pose l’ensemble de ses tuiles en bloquant l’espace disponible (l’espace disponible étant la prairie).

On ne peut évidemment pas poser une partie d’un enclos sur du vide (il faut forcément poser ses enclos sur de la prairie). Il faut donc penser à 2 ou 3 alternatives à chaque pose d’enclos, l’adversaire cherchant toujours à nous bloquer le plus possible. Calcul rapide, appréhension de l’espace et anticipation seront vos alliés pour tenter de poser tous vos enclos tout en rendant la pose de ceux de l’adversaire plus difficile. 

Un excellent petit jeu, facile à jouer et mignon. Bonus : sera encore plus plaisant à jouer pour les fans de Wakfu !

Brothers est un jeu édité par Ankama.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
21
Share