Les forfaits mobiles, le roaming et la 5G !

Après un passage éclair sur CNews, voici que je vous propose un retour sur toutes les questions que nous avons pu abordé. Il sera donc question des forfaits, du roaming et un peu de 5G !

 

Les frais d’itinérances / Roaming

La Commission Européenne a imposé la fin des frais d’itinérances (le fameux roaming) au 15 juin 2017. Dans les faits, cela veut dire que vos appels, SMS, MMS, et l’utilisation des données mobiles ne seront plus surtaxés en Europe. Cependant, afin d’éviter une concurrence entre tous les opérateurs, l’usage doit rester “raisonnable”. Cela signifie que vous ne pourrez pas acheter un forfait français (parmi les moins chers du marché !) si vous habitez en Allemagne et inversement. Les frontaliers apprécieront quand même ce changement !

L’annonce de Free Mobile n’a donc rien de neuf, mais l’effet est là et les autres opérateurs ne devront pas que simplement s’aligner afin de ne pas pris pour des suiveurs. Pour autant, Free ne les distance pas puisque le trublion du Net ne propose que de la 3G, là où les autres opérateurs intègrent la 4G à l’étranger. Par contre, l’opérateur propose du roaming en Amérique du Nord, Australie, Israël et Nouvelle-Zélande, qui est taxé très cher chez les autres opérateurs de l’ordre de 10€/Mo si vous n’avez pas d’option dédiée.

 

Les forfaits mobiles

Autre question qui a été abordée, combien faut-il payer pour ne pas se faire avoir ? Tout dépend de vos usages, mais actuellement, on s’en tire avec un bon forfait pour 20€. Les opérateurs font souvent des promotions pour attirer des nouveaux clients, mais rien pour garder leur ancienne clientèle… Avec les téléphones Android, vous pouvez voir la consommation des données, c’est un très bon moyen de savoir si on a pris un forfait adapté à ses besoins. Il ne faut pas hésiter à changer d’opérateur grâce aux forfaits sans engagement.

La couverture joue aussi, mais là encore dans les grandes villes, la différence n’est pas flagrante. Cependant, et cet avis n’engage que moi, les débits diffèrent selon les opérateurs. Ainsi, on a en premier Orange, suivi de Bouygues et Free puis SFR. Si vous consommez beaucoup de données, c’est une variable à prendre en compte.

 

La 5G !

Le gap avait déjà été énorme entre la 3G et la 4G (prenez l’ADSL vs la fibre optique comme comparaison), la 5G va proposer un gap similaire. Un relais 5G proposera au minimal un débit descendant de 20 Gbps et 10 en montant. C’est quasiment un facteur x 10 par rapport à la 4G (1 Gpbs max en débit montant).
En France, elle devrait être déployée commercialement en 2020. En attendant, elle est testée un peu partout et sera vraisemblablement disponible en Corée du Sud vers 2018-2019.

Ce qu’apportera la 5G c’est bien évidemment des débits plus importants pour tous et des nouveaux usages que les constructeurs font devoir inventer. On pense au Cloud Gaming, au streaming, mais aussi aux voitures connectées, à de la domotique, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts
Total
0
Share