Jeux Vidéo

Test de la manette Revolution Pro Controller by Nacon

Test de la manette Revolution Pro Controller by Nacon

Sony s’intéresse enfin de plus en plus à ce type de joueurs plus « exigeants » que sont les joueurs « eSport ». Et a pour le coup, déléguer la création de manettes orientées pour cette discipline à Nacon (filiale orientée eSport de Bigben) qui sortait fin Décembre 2016 son Pro Controller sous la coupe de manette « officielle » Playstation. Car oui, même si elle n’est pas fabriquée par le constructeur Japonais, il s’agit bien d’un périphérique officiel. Cependant, s’agissant d’un pro controller, la manette est filaire. Cela bien entendu pour éviter le plus possible l’input lag que nous pouvons rencontrer sur les manettes sans fil (et aussi car le sans-fil est interdit en compétition). VOUS VOILA PRÉVENU !

 

La manette

D’abord, le packaging. Très propre, sans être excessif la boîte contient la manette, le câble, une jolie pochette de transport pour y ranger la manette une fois notre session de jeu terminée mais également une petite clé qui permet d’ouvrir un compartiment de chaque côté de la manette afin d’y placer des poids (également fournis dans la boîte bien entendu) et nous laisse la possibilité de régler le poids de la manette comme on le souhaite. Très bonne idée je trouve. Personnellement j’ai besoin d’avoir une manette lourde dans les mains mais d’autres joueurs eux ne le souhaitent pas et c’est une très bonne idée de laisser le choix à l’utilisateur de régler à sa convenance ! Bien vu !

 

Nous trouvons bien entendu le pad tactile de la Dualshock4 qui s’est habillé d’un design aux logos Playstation comme ce qui avait été fait sur le modèle des 20 ans. Petite attention qui fera surtout plaisir aux fans mais qui prouve que Nacon a beaucoup soigné les détails de sa manette.
En ce qui concerne les gâchettes, les boutons sont en plastic dur et l’empâtement des L2 et R est un poil moins grand que ceux de la Dualshock mais également un peu plus dur à presser.
On trouvera également 2 nouvelles gâchettes au dos de la manette abritant chacune 2 boutons (nommée respectivement de M1 à M4). Si pour moi elles étaient horribles sur la manette Elite de Xbox et nous obligeais à modifier notre façon de tenir le pad, je les trouve au contraire  sur la Nacon très discrète et accessible.

Juste au-dessus de ces gâchettes, nous avons un petit interrupteur qui nous permet de changer de profil de réglage de la manette car oui, manette eSport oblige, la manette est totalement configurable ! Et quand je dis totalement, c’est TOTALEMENT ! Seul petit hic, pour paramétrer notre pad comme on le souhaite, il faudra le connecter à un ordinateur et installer un logiciel spécial à cela (disponible sur le site officiel de Nacon).

 

Prise en main

Passons maintenant au ressenti. Les plastics utilisés sont doux et très agréable en main. Pas de surface de type « grip » à l’horizon et ce n’est vraiment pas pour me déplaire. Le caoutchouc des joysticks est également bien au-dessus de ce que l’on trouve actuellement sur les Dualshock 4 made in Sony qui, en grande majorité, au bout de quelques mois d’utilisations finissent par s’arracher… Là au contraire on sent que le matériel va durer dans le temps. Pendant que nous parlons des joysticks, une grande différence est à noter par rapport aux Dualshock 4 qui est : ses joysticks asymétrique. Une première chez Playstation ! Toujours habitué à avoir les 2 joysticks l’un à côté de l’autre au bas de la manette et ce depuis la PS1, là on se retrouve devant une manette à l’ergonomie ressemblant bien plus à une manette Xbox. Les puristes crierons au scandale, moi je dirais plutôt question d’habitude…
Et d’ailleurs une autre habitude va devoir changer suite au parti pris des sticks asymétriques, c’est l’utilisation de la croix directionnelle qui elle se retrouve au bas de la manette à gauche du joystick droit. Car si pour les jeux de combats cela semble optimisé, pour la grande majorité des autres types de jeux, j’ai eu du mal à me repérer. Là où sur la Dualshock on arrive à positionner son pouce gauche de façon à pouvoir se servir de la croix tout en gardant le contrôle du personnage, c’est tout autre ici avec la Nacon. Je me suis régulièrement retrouvé dans des situations où j’ai dû enlever mon pouce droit du joystick droit afin de me servir de la croix directionnelle car je n’arrivais pas à m’y retrouver mais cela vient surtout de mes habitudes de joueurs Playstation avec des manettes Dualshock. Autre point sur la croix directionnelle, au lieu d’avoir la traditionnelle croix Playstation, nous avons là un cercle un peu comme ce qui se fait chez sur la manette Elite de Microsoft. Pareil, encore un parti pris qui pourra dérouter mais là pour moi, étant un inconditionnel de la croix « bâton » originelle Playstation ou de la légendaire croix du contrôleur SNES, elle ne me plait pas.

nacom6-1024x681

 

Paramétrage via logiciel

N’y allons pas par 4 chemins, j’ai été bluffé par les possibilités de paramétrage de la manette. On peut absolument tout régler selon notre désir et notre confort de jeu sous réserve bien entendu de prendre du temps pour le faire et s’y connaître un tant soit peu à ce type de réglage poussé.

Vous voulez régler la sensibilité de vos joysticks ? C’est faisable ! Les vibrations de la manette ne vous conviennent pas ? Pas de problème ! Vous pouvez même régler l’intensité des vibrations des 2 côtés du pad de façon indépendante. Vous jouez à un FPS mais la sensibilité des gâchettes n’est pas assez forte ? C’est réglable également ! Votre jeu de plateforme vous oblige à sauter triangle mais vous préférez le faire avec la croix sans pour autant devoir tout refaire à chaque fois que vous passez la manette à votre ami pendant une soirée ? Pas de soucis ! Vous faites vos réglages sur un profil et votre collègue fera les réglages sur un autre ! Et en vous passant la manette vous n’aurez qu’à switcher sur votre profil grâce à l’interrupteur se trouvant au dos de la manette.

Les 4 nouveaux boutons présents également au dos du pad peuvent se paramétrer façon « macro ». C’est-à-dire, mettre une combinaison de boutons à faire (très utile dans les jeux de combats) et n’avoir qu’à presser M1 pour l’exécuter, ou bien y associer le bouton de tir et régler cette gâchette de façon à ce que cela fasse un auto-fire si vous restez pressé dessus, c’est aussi faisable.

Petit bémol tout de même, si vous voulez changer de profil car les 2 présents sur le pad ne vont pas (vous pouvez en stocker 4 différents sur la manette et autant que vous voulez sur le PC), il vous faudra obligatoirement passer par le logiciel et brancher votre manette à l’ordinateur. Ça n’a pas l’air d’être très contraignant à première vue mais si vous emportez votre manette chez un ami et que vous ne disposez pas du bon profil sur votre pad, il vous faudra tout paramétrer… Je préfère vous le dire car cela m’est arrivé et c’est du temps de perdu à ne pas pouvoir profiter avec ses amis de cette très bonne manette qu’est la Nacon Pro Controller 😉

 

Conclusion

N’étant pas un joueur avec un profil orienté eSport, j’avoue avoir trouvé l’annonce de cette manette comme une bonne idée mais je ne me sentais pas spécialement visé par ce type de périphérique que je pensais surtout réservé à une niche de joueurs exigeants. Un prix un peu élevé pour « juste une manette » ne me faisait également pas plus changé d’avis. Et bien ces quelques semaines à avoir pu tester la Nacon Pro Controller m’ont complètement fais revoir mon jugement. Que ce soit pour le joueur casual qui ne cherche pas à paramétrer le moindre détail mais qui de temps en temps veut pousser les réglages un peu plus loin ou le joueur confirmé qui passera plusieurs heures à peaufiner ses profils selon les différents type de jeux auxquels il joue, tout le monde y trouvera son compte. Les finitions du pad sont vraiment très bonnes, la prise en main est très agréable seule petite ombre au tableau pour moi, la croix directionnelle que j’aurais préféré plus classique…  En conclusion, si vous souhaitez investir dans une manette pro, vous ne serez pas déçu avec celle-ci ! Elle se trouve aux alentours des 110 € (voir même 70-80 !).

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux Vidéo
@Hadr1en

Rédacteur en chef de Moovely.fr

Plus de Jeux Vidéo

arms-feature-400x240

Notre test du jeu ARMS sur Nintendo Switch

Hadrien Miche23 juin 2017
E3-21017-400x240

E3 – Ce qu’il fallait retenir

M!KE14 juin 2017
injustice-2-listing-thumb-01-ps4-us-06jun16-400x240

Test du jeu Injustice 2

M!KE12 juin 2017
exorcisethedemons-400x240

Le projet Kickstarter de la semaine : « Exorcise The Demons »

Hadrien Miche1 juin 2017
Portal-Knights_20170526174950-400x240

Test du jeu Portal Knight

Hadrien Miche31 mai 2017
ImageMinia-400x240

Test du Setup SteelSeries : Rival 700, Arctis 7 et QcK Prism

M!KE18 mai 2017