Présent

Test du Ricoh GR II – Un Ricoh GR en mieux ?

Test du Ricoh GR II – Un Ricoh GR en mieux ?

Cela faisait un moment que nous l’attendions ce Ricoh GR II, le successeur d’un des meilleurs compacts expert de ces dernières années, le fameux Ricoh GR (alias le Ricoh GR V). Avant que je vous donne mon ressenti sur cette nouvelle mouture, voici quelques chiffres et infos en guise d’introduction. Ensuite halte aux specs, l’idée de ce test est de vous donner mon impression sur ce compact « dans la vraie vie », pas dans un laboratoire en shootant des mires (ça, d’autres le font très bien et pour pousser un appareil photo dans ses moindres retranchements, il faut passer par là).

Quelques spécifications techniques du Ricoh GR II : 

– Le capteur est un APS-C de 16 megapixels
– La focale est une focale fixe équivalente à 28mm (au format 24×36) avec ouverture f/2,8 – f/16
– En terme de sensibilité, le GR II va de 100 à 25 600 ISO
– La vitesse d’obturation va de 1/4000 de seconde à 400 secondes, avec possibilité de pose B
– Il filme en Full HD (1080p) en 30i, 25i et 24i. En HD (720p) on peut le pousser à 60i.
– Il a un flash
– Il ne possède pas de viseur
– L’écran fait 3 pouces de diagonale et il n’est ni orientable ni tactile
– La batterie permet de faire près de 300 photos
– L’appareil possède les fonctions NFC et WiFi
– Son prix est de 799€ (au 31 juillet 2015. C’est une somme, mais dans la gamme des compacts expert c’est dans la moyenne. Et ça reste trois-quatre fois moins cher qu’un compact expert full frame…)

Je vois d’ici les possesseurs de Ricoh GR se gratter la tête en se disant « Mais… mise à part la connectivité sans fil, ces données sont quasiment semblables à celles de mon GR sorti il y a deux ans? ». Et bien oui.
Allez, salut, c’était le test le plus court de l’histoire !

Ricoh-GR-II-Moovely-7

Vous êtes toujours là ? Parfait. Parce que oui ok, le Ricoh GR II ressemble beaucoup au Ricoh GR, mais ça n’en reste pas moins un compact expert certes un peu long à prendre en main mais d’une grande qualité et qu’on a envie d’utiliser tout le temps. Car après tout, un appareil photo, ça sert à prendre des photos. Et ça le GR le fait très, très bien. Un exemple ? Voici ci-dessous une photo que j’ai prise aux Halles, les parisiens reconnaîtront l’église St Eustache. L’image provient directement du GR II, j’ai choisi un effet noir et blanc que j’ai pu sélectionner très facilement en appuyant sur le petit bouton « Effect » se situant sur le côté gauche de l’appareil comme le montre la photo ci-dessus. Qui dit compact expert dit personnalisation, j’ai donc pu modifier le type de noir et blanc pour qu’il soit en adéquation avec mes goûts, c’est à dire un n&b assez contrasté, avec un effet vignette. Je précise qu’il ne s’agit pas de filtre avec lesquels on joue après avoir pris la photo, comme sur Instagram : on voit sur l’écran en live l’image selon les réglages effectués. Jetons donc un oeil à cette fameuse église, puis à un crop 100% de la photo (c’est à dire une partie de la photo en taille réelle) :

Ricoh-GR-II-Moovely-7
Ricoh-GR-II-Moovely-7
Alors ? Ca calme un peu hein ? A l’heure où certains smartphones affichent fièrement 20 megapixels dans les specs de leur capteur photo, voilà ce qu’un vrai appareil photo, compact qui plus est, avec « seulement » 16 megapixels peut faire. Et c’est ça la puissance, la magie de la lignée des Ricoh GR : un traitement de l’image somptueux et une personnalisation poussée du boitier avec notamment les boutons Fn (fonction) qui sont configurables grâce à l’un des menus de l’appareil entièrement dédié aux options personnalisées. La prise en main et l’apprentissage du boitier n’est in fine pas si compliquée que cela une fois qu’on a compris la logique Ricoh (à chaque marque, ses repères…).

Une fois le premier tour du propriétaire effectué, l’ergonomie du Ricoh GR II semble relativement simple et intuitive, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus. Nous avons la fameuse roue pour choisir le mode (priorité vitesse, ouverture, etc.), une molette à l’avant pour modifier le paramètre du mode en cours (par exemple changer l’ouverture lorsque l’on est en mode Av), la correction de l’exposition, les sacro-saints boutons activant le mode macro ou le flash, etc. Tout est là.
Deux boutons ont retenu tout particulièrement mon attention : le bouton Effect dont je vous ai parlé un peu plus haut, ainsi que la molette cliquable ADJ. se trouvant en-dessous du bouton power. Cette molette est magique, elle permet d’accéder facilement aux réglages des ISO, à la qualité d’image (RAW, Large, Medium, etc.), au format de l’image (avec bien entendu la possibilité de choisir le format carré cher aux Instagramers dont je fais parti, d’ailleurs viens, follow-moi sur Insta –> todephotographe), le type d’autofocus et la mesure d’exposition (Multi, Centre & Spot). Ah, les différents types d’autofocus chez Ricoh… avec l’excellent mode Snap ! Avec ce mode, vous choisissez la distance minimum de mise au point, par exemple 2.5m, et l’appareil prendra des photos sans faire la mise au point et tout ce qui sera au-delà de 2.5m sera net. L’hyperfocal à la sauce Ricoh ! En street photography c’est extra. Ce mode Snap est réellement pratique car il nous permet de shooter très rapidement (voire furtivement) sans se prendre la tête avec la mise au point, nous laissant donc nous concentrer sur le sujet de la photo.
Mais il n’y a pas que la street photo où le Ricoh GR II excelle. En fait il est bon à peu près partout (en gardant à l’esprit qu’il s’agit d’un compact et non d’un full frame de 4kg avec focale fixe f/1.2).

Ricoh-GR-II-Moovely-7

Ricoh-GR-II-Moovely-7

(crop à 100% de l’image au-dessus)

Ricoh-GR-II-Moovely-7

Ricoh-GR-II-Moovely-7

Ricoh-GR-II-Moovely-7

Un adage est devenu courant chez les photographes : « le meilleur appareil photo est celui que l’on a tout le temps sur soi ». Depuis quelques années, ce meilleur appareil photo est en fait notre smartphone. Moi qui suis (sur)équipé en matos photo, j’ai pris 90% des photos des premiers mois de mon fils avec un Samsung Galaxy Note 1 (le Note 1, ce n’est pas le Galaxy S6 en terme de qualité d’image, mais ça va). Et bien quand je regarde les photos prises avec ce phablet et que j’ai imprimé au format 10×15, je ne pleure pas parce que la qualité n’est pas au top, j’ai les larmes aux yeux (en vrai je ne pleure pas hein) parce que ces photos véhiculent de l’émotion. C’est ça la photographie, non ? C’est ce qui m’intéresse lorsque je choisis un appareil photo : me permettra-t-il de capturer facilement des moments importants, des tranches de vie ou me fera-t-il louper les premiers pas du petit parce qu’il faut constamment chercher dans le manuel comment fonctionne l’appareil (sans parler des photos floues pas belles qu’il produit parce que je n’arrive pas à m’en servir) ?

Avec le Ricoh GR II non seulement nous avons un appareil photo que nous pouvons avoir quasiment tout le temps sur nous, mais il nous produit en prime des photos avec une qualité d’image hors du commun. Reste que ce GR II, mis à part le côté connectivité sans fil, est vraiment très, très proche du GR. Moi qui laisse sur Off les fonctions WiFi des appareils photo (j’utilise une carte Eye-Fi comme cela je n’ai pas à installer et paramétrer et gérer 15 applications constructeurs différentes sur mon smartphone) le GR d’il y a deux ans me contenterait probablement. Toutefois il serait dommage de passer aujourd’hui à côté d’un compact alliant performance, compacité et (après une courbe d’apprentissage assez rapide) simplicité. Si votre budget vous le permet et que vous cherchez un compact sérieux, ne cherchez plus. Vous avez trouvé votre bonheur.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Présent
@todephotographe

Photographe // Gamer // G33k // Addict aux burgers et aux mojitos // Aime les V6 mais aime aussi les électriques // FPV Racing wanabee

Plus de Présent

arms-feature-400x240

Notre test du jeu ARMS sur Nintendo Switch

Hadrien Miche23 juin 2017
HelloMoto-400x240

Motorola : Des smartphones pour toute la famille

M!KE20 juin 2017
HP_Envy_Her_01-400x240

Test de l’ultraportable HP Envy 13

Tode15 juin 2017
E3-21017-400x240

E3 – Ce qu’il fallait retenir

M!KE14 juin 2017
injustice-2-listing-thumb-01-ps4-us-06jun16-400x240

Test du jeu Injustice 2

M!KE12 juin 2017
Bosh1-400x240

Equipez votre maison comme un Bosch

M!KE9 juin 2017