Geek

Test du casque Backbeat Pro 2 de Plantronics

Test du casque Backbeat Pro 2 de Plantronics

J’ai eu le plaisir de tester le casque audio Bluetooth Backbeat Pro 2 de Plantronics pendant deux semaines, et encore une fois, l’entreprise de Santa Cruz, California a prouvé son talent pour offrir des produits au top !

Un design largement amélioré pour le Backbeat Pro 2

Si le Backbeat Pro  était également considéré comme un excellent casque, le principal soucis était son encombrement. Oreillettes gigantesques et pas forcément très design, le Backbeat Pro n’était pas forcément le plus fin des casques audio.

Le design a été entièrement repensé, et quand on me l’a présenté, je vous avouerais que je n’ai pas tilté tout de suite que c’était le Backbeat Pro 2. Plus compact, avec un aspect un peu futuriste, j’ai tout de suite accroché, avec des oreillettes enveloppant l’oreille, et une taille assez compacte quand même (30% de réduction de taille quand même !).

Tous les contrôles sont situés sur le même panneau, et sont très largement accessibles, avec des gants ou pas. A noter d’ailleurs que les contrôles sont mécaniques, et pas tactiles comme peuvent l’être ceux du Parrot Zik 3.

On retrouve donc sur l’oreillette gauche le bouton Play/Pause au centre, entouré d’un cercle qui permet de gérer Suivant/Précédent. Egalement présent sur la gauche, le bouton qui gère l’atténuation sonore (dont je vous parle un peu plus bas).  L’intérieur des oreillettes est également marqué d’un R et d’un L pour ne pas se tromper de côté en le portant.

Enfin, l’arceau aide à porter le pépére sur la tête pendant de longues périodes sans problème (car tout de même, 290 grammes ce n’est pas rien !).

( A noter que la version testée est la version Spéciale, qui inclut une puce NFC pour l’appairage, ainsi qu’une housse en dur pour le transport, et des couleurs différentes du modèle standard).

Qualités techniques au top

Plantronics knows its stuff on peut dire. Le problème d’encombrement mis de côté, le son du Backbeat Pro 2 est très équilibré: basses assez énervées, medium bien ronds, et aigus qui arrivent à se faire remarquer, et ça passe très très bien avec tout type de musique (j’ai essayé du Mac Miller, du Swedish House Mafia, du Airbourne, du Chopin). Le Bluetooth rend tout appairage facile (via NFC aussi), et c’est plutôt pratique quand on veut cuisiner en regardant une série par exemple.

Peu importe le volume, le son ne grésille pas, et le signal Bluetooth suffit à ne pas avoir de perte de signal même en changeant de pièces (je ne dis pas non plus que Jean-Charles du Poitou dans son château aux murs épais de deux mètres n’aura pas de problèmes à regarder Les Borgias dans son salon de 300 m²).

Un autre point fort du casque (et ça date de son aîné), c’est l’autonomie. Une semaine complète que je l’allume et la madame dans le casque me dit « Battery high ». Je pensais à un troll. Et en fait, non. Le Backbeat Pro 2 a 24 à 25 heures d’autonomie en une charge. Oui oui messieurs-dames qui travaillez dans la comm’ vous pourriez presque faire une journée entière de boulot avec le casque sur les oreilles sans le recharger.

Petite chose qui m’a déplu: le casque est équipé d’une détection du port de casque ou pas. En gros si l’appareil détecte que vous ne le portez plus, il coupe la musique, et la relance quand vous le remettez. Problème, le casque testé considérait systématiquement que je ne portais pas le casque, et donc bloquait certaines fonctions. Heureusement qu’il est possible de désactiver cette fonction.

Le Backbeat Pro 2 prend également en compte le format audio aptX (qui offre, sous couvert d’avoir des fichiers de bonne qualité, un échantillonnage de son proche du rendu CD. Pour ceux qui comprennent pas, c’est un excellent son). Il est également possible de brancher un câble jack 3,5 mm si jamais la batterie venait à se décharger (mais nous savons que ça n’est pas possible).

Une atténuation de son quasi inexistante

Qui dit changement de design dit aussi concessions sur la taille et l’encombrement. Plus particulièrement les oreillettes, qui au lieu d’une forme ronde pouvant recouvrir toutes les anatomies, préfère quelque chose de plus élancé. Résultat ? Une isolation phonique moins efficace, qui  se ressent beaucoup sur l’atténuateur. J’ai fort déchanté en écoutant de la musique dans le train et en entendant encore tout ce qui se passait autour de moi, alors que dans mon souvenir le Backbeat Pro premier du nom comblait tout à fait ce genre de choses. Dommage pour ça.

test-du-casque-backbeat-pro-2-de-plantronics-1-1024x683

Des performances globales plus qu’excellentes.

Si le Backbeat Pro 2 a un ou deux défauts, il brille quand même sur beaucoup de domaines, ce qui le rend très intéressant pour toute personne qui chercherait un casque audio Bluetooth dans les 250€. Malgré une atténuation que Plantronics peut encore améliorer, on reste sur un produit largement au-dessus des autres, et ce qui fait plaisir, c’est que l’entreprise écoute les retours ! N’hésitez pas à nous parler de vos expériences si vous vous laissez tenter. Batterie très endurante, qualité de son excellente, je ne peux que vous recommander le Backbeat Pro 2 de Plantronics ! #Moovelyout

Voir les commentaires (1)

1 commentaire

  1. Pingback: Test des écouteurs Backbeat GO 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Geek
@alekstarlord

Geek depuis le berceau (peut-être même avant d'ailleurs), je ne jure que par les nouveautés high-tech, les séries et les films, sans compter la musique ! Je parle donc de plein de choses trop cool ici.

Plus de Geek

geekslive10_1200x465-400x240

Geek’s Live 2017 : rendez-vous samedi au Carreau du Temple

Hadrien Miche9 octobre 2017
OnTune_Moovely_02-400x240

OnTune, le premier accordeur vocal

Tode19 septembre 2017
Parrot_Bebop2_Follow-Me_Moovely_01-400x240

Follow Me et Magic Dronies pour le Bebop 2 de Parrot

Tode6 juillet 2017
Cozmo-Lifestyle-006-400x240

Interview de Boris Sofman le CEO d’Anki pour la sortie en France de Cozmo

M!KE6 juin 2017
AdataSD128-400x240

ADATA Techology : des nouvelles cartes SD haute performance

M!KE19 mai 2017
critique-free-fire-400x240

Free Fire, un film TRÈS surprenant !

Alexis Stark Bears19 mai 2017