Jeux Vidéo

Test du Setup SteelSeries : Rival 700, Arctis 7 et QcK Prism

Test du Setup SteelSeries : Rival 700, Arctis 7 et QcK Prism

SteelSeries, la marque de produits gaming, s’impose de plus en plus comme une référence. J’ai donc voulu tester les produits hauts de gamme de firme : la souris Rival 700, le tapis QcK Prism et le casque gaming Arctis 7.

 

SteelSeries Rival 700

Rival-700-3-1024x683

Quand on pense setup gaming, on pense forcément, en premier lieu, à la souris. Avec la Rival 700, SteelSeries signe ici un produit abouti et de très bonne qualité. Elle fait partie de la famille des grandes souris : elle mesure 124,85 x 68,46 x 41,97 mm. Sa forme asymétrique ne laisse pas place au doute, elle est destinée aux droitiers uniquement. Ses sept boutons personnalisables en font une souris très polyvalente. Malgré ce nombre conséquent de boutons, ils sont tous accessibles sauf le troisième bouton placé sur la tranche gauche à moins d’avoir un très grand pouce. La souris est livrée avec deux câbles, un tressé de deux mètres et un gainé d’un mètre de long.

 

Personnalisation maximale

Pensée pour s’adapter à chacun, la Rival 700 est personnalisable sur plusieurs points. Sur le plan technique tout d’abord, vous pouvez choisir entre un capteur optique ou laser. De base, la souris est livrée avec un module optique PixArt PMW3360, mais moyennant 29 € on peut acquérir un module à capteur laser PixArt 9800. Il suffit d’ôter les quatre petites visses sous la souris pour alterner entre les deux. Ce n’est pas le seul élément personnalisable. La plaque, couleur carbone, placée sur la partie supérieure de la souris est changeable, SteelSeries en propose sur leur site web. La petite plaque nominative à l’arrière de la souris, elle, peut être imprimé en 3D directement grâce aux plans fournis par la marque.

Grâce au logiciel SteelSeries Engine 3, vous allez pouvoir personnaliser davantage votre souris. Cela va de soi, tous les boutons sont personnalisables. Vous avez la possibilité de garder en mémoire autant de configurations que vous souhaitez. Lors du test, je me suis très peu servi de la souris pour jouer. Ayant sous la main un Macbook pro, vous comprenez pourquoi… Cependant, je me sers d’énormément de logiciels d’édition et pour cela, cette souris est une aubaine. Vous pouvez assigner une configuration différente pour chaque logiciel que vous lancez. Ainsi, nul besoin de mémoriser un raccourci pour les différents logiciels, le même bouton effectue une action spécifique en fonction du programme que vous utilisez. La sensibilité (CPP) est, bien entendu, réglable, allant de 100 à 16000. Pour les plus pointilleux, il est possible d’aller plus loin en paramétrant l’accélération, la décélération, l’accrochage d’angle et le taux d’interrogation.

 

Ecran OLED : plus gadget qu’utile

Rival-700-3-1024x683
Sur la tranche gauche de la souris se trouve un écran OLED monochrome de 128 x 36 pixels. De base, c’est le logo de SteelSeries qui est affiché, mais vous pouvez le changer. Pour cela, trois possibilités. On peut choisir dans le lot de gifs disponibles sur le site officiel, créer sa propre image à partir du pilote SteelSeries Engine 3 ou créer, sur un logiciel d’édition, notre propre image. Esthétiquement, on peut dire que ça a de la gueule, avoir son pseudo ou son logo affiché sur sa souris, c’est classe. Au-delà de ça, est-ce vraiment utile ? Pas vraiment. Il faut savoir qu’en plus d’afficher l’image de votre choix, l’écran peut interagir avec vos jeux (uniquement CS:GO, Dota 2 et Minecraft). Il peut afficher le score de la partie, le nombre de pièces d’or gagnés, son ratio frags/kill.

Seulement, l’écran est peu visible quand on joue, on voit très peu l’intérêt de regarder sa souris pour savoir ce qui se passe Ingame. Autre fonctionnalité, loin d’être gadget elle, le système d’alertes tactiles qui génère une petite vibration selon vos actions dans le jeu (compatible, uniquement avec les trois jeux). À l’image des vibrations que l’on peut retrouver sur les manettes de console de salon, vous ressentirez une vibration si vous êtes touchés par balle ou si vous êtes paralysés par un sort par exemple.

Prix : 109,99 €

 

SteelSeries QcK Prism

Rival-700-3-1024x683

Quand je l’ai eu entre les mains, je dois vous avouer avoir été impressionné par le design. « Whoua » ai-je même pensé. Le tapis de souris en jette, le rétroéclairage est magnifique et, associé à la souris, on obtient un setup très très propre. Le tapis est grand, 356,71 x 292,4 x 8,68 mm et il dispose de deux surfaces de glisse : une en tissu pour un contrôle précis et une autre en polymère pour des jeux de vitesse. Il se raccorde en USB à l’ordinateur.

De plus, le rétroéclairage (tout comme sur la souris) est personnalisable via le logiciel SteelSeries Engine 3. La barre lumineuse qui entoure le tapis est composée de 12 parties, toutes modifiables individuellement. Le tapis peut aussi se synchroniser avec les trois jeux compatibles. Si vous manquez de munitions par exemple, il se met à clignoter pour vous indiquer qu’il faut recharger. Il est clair que c’est un petit plus et ce n’est pas cette dernière fonction qui pousserait quelqu’un à acheter ce tapis.

Ici, l’atout principal est le design et sur ce coup-là SteelSeries a fait fort. Ce tapis a vraiment tout pour plaire. Puis, vint le moment où j’ai pris connaissance du prix et ça m’a tout de suite refroidit : 79,95 €. C’est le prix d’une souris gaming, le prix d’un clavier mécanique voir le prix d’un casque. Ce n’est pas forcément le genre d’investissement que l’on s’accorde quand on souhaite réaliser son setup.

Prix : 79,95 €

 

 

SteelSeries Arctis 7

Rival-700-3-1024x683

Toujours dans cette optique de proposer du matériel design, SteelSeries signe ici, avec le haut-gamme de Arctis, un casque très sobre et épuré. J’ai eu entre les mains la version noire et sur le côté esthétique, rien à redire. On constate très vite que le confort a été un élément important dans la conception du casque. La mousse, placée sur les écouteurs, est très confortable même si je regrette un peu son épaisseur. Mes oreilles étaient en contact avec la partie en plastique, ce fut parfois dérangent. Le casque est livré avec un bandeau qui est censé soutenir votre tête, ainsi votre crâne n’est pas en contact direct avec l’arceau mais est soutenu par le bandeau, c’est beaucoup plus agréable. Vous pouvez même changer de bandeau, SteelSeries en proposent sur leur site à un prix de 14,99 €. Casque gaming oblige, il embarque un microphone rétractable, très pratique lorsque l’on ne l’utilise pas. Malheureusement, si vous êtes streamer/youtuber n’envisagez pas de commenter vos parties avec. Le son du micro reste correcte pour chatter en ligne, mais reste très médiocre lorsque l’on s’enregistre.

 

Un casque multi-branchements

Ce casque est un passe-partout de l’audio. Vous pouvez l’utiliser avec votre PC, votre Mac, votre Xbox One ou PS4, avec votre casque VR et même votre téléphone. Pour le brancher vous avez trois possibilités. La plus classique, c’est via la prise jack mais vous pouvez également le brancher en WiFi, grâce à un petit émetteur qui se raccorde en USB. Il est clair que l’option sans fil ne sera pas celle privilégié par les gamers, même si la batterie du casque est plutôt bonne (environ 15 h d’utilisation) et qu’il possède une portée de 15 mètres. Un raccordement filaire, que ce soit par prise Jack ou USB est bien plus pratique surtout quand on joue en ligne à des jeux où la réactivité prime.

 

Un spectre audio très (trop ?) neutre

Pour les plus connaisseurs, sa fréquence de réponse est entre 20 et 20000 Hz, pour une sensibilité de 98db une impédance de 32Ohm. Contrairement à la plupart des casques gaming, l’Arctis 7 n’accentue pas sur les basses. Peut-être même pas assez. Je n’ai joué qu’à des jeux où les basses ne se font pas du tout ressentir comme FIFA ou FarCry Primal. J’ai donc voulu tester avec de la musique car, SteelSeries affirme que son casque se veut polyvalent mais malheureusement j’ai été déçu. Le son manque clairement de basses, moi qui écoute beaucoup de rap, toute l’ambiance sonore est perdue à cause d’un son trop plat. Heureusement, il est possible grâce au logiciel SteelSeries Engine 3 d’ajuster quelques peu l’audio, c’est un bon point.

Prix : 179,99 €

 

Conclusion

Si vous avez une centaine d’euros à investir dans une souris, n’hésitez pas une seule seconde, la Rival 700 est LA souris qu’il vous faut. Très polyvalente, vous trouverez votre bonheur en l’utilisant, que vous soyez un gamer ou non. Les possibilités de personnalisation, ses 7 boutons programmables, ou encore son design m’ont vraiment séduit. Je vous avouerai même avoir un petit pincement au cœur en devant la rendre à la fin de ce test.

Le casque quant à lui, est aussi un bon investissement, malgré ses petits défauts. Si vous l’utilisez pour jouer et communiquer avec votre team ingame, il vous conviendra parfaitement. Si vous comptez l’utiliser pour streamer ou enregistrer vos vidéos Youtube, passez votre chemin.

Finalement, le tapis c’est un choix délicat… Je vous le conseillerais si vous avez vraiment tout votre setup prêt et que vous avez envie de vous faire plaisir. Posé sur votre bureau il saura donner un charme particulier à votre installation mais il n’est clairement pas indispensable. Si vous avez peu de moyens, optez pour un tapis de souris classique qui vous coûtera bien moins cher.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux Vidéo
@JtByMilka

Moi ? Micael j'ai 19 ans. Youtuber à mi-temps. Fan de Jeux-Vidéos, de high-tech et de musique, j'essaie de vous transmettre ma passion.

Plus de Jeux Vidéo

lcs-eu-2017-3-400x240

eSport : pari réussi pour les LCS EU 2017 à Paris

Albert Tumanyan5 septembre 2017
kirbyblowoutblast-400x240

Test du « mini-jeu » Kirby’s Blowout Blast

Hadrien Miche20 juillet 2017
flipwars-400x240

Test de Flip Wars : un petit jeu addictif en multijoueur

Hadrien Miche17 juillet 2017
arms-feature-400x240

Notre test du jeu ARMS sur Nintendo Switch

Hadrien Miche23 juin 2017
E3-21017-400x240

E3 – Ce qu’il fallait retenir

M!KE14 juin 2017
injustice-2-listing-thumb-01-ps4-us-06jun16-400x240

Test du jeu Injustice 2

M!KE12 juin 2017