Geek

Premières impressions sur Middle-Earth: Shadow of War

Premières impressions sur Middle-Earth: Shadow of War

 

Mercredi dernier se tenait dans un superbe hôtel parisien une présentation du prochain jeu de Warner et Monolith, j’ai nommé Middle Earth: Shadow of War ! Séquelle d’un jeu plutôt inattendu, Shadow of Mordor nous faisait découvrir le meilleur endroit pour partir en vacances, le Mordor. Le Ranger Talion, des forces du Gondor, dirige la garnison de la fameuse Porte Noire (vous savez, celle qu’on voit dans Le Retour du Roi, lors de la dernière scène de combat)

Pas de bol pour lui, l’avant-poste est attaqué par des puissants serviteurs de Sauron, qui flinguent sa famille, puis Talion. Sauf que… un spectre s’incarne dans le corps brisé de Talion, et le ressuscite. Qui est ce puissant mort-vivant ? Ni plus ni moins que Celebrimbor, le créateur des Anneaux de Puissance. Ils partent tous deux dans une quête de rédemption pour l’un, et de vengeance pour l’autre, avec un seul but: conquérir le plus de chefs Uruks ou Orques pour mettre des bâtons dans les roues de Sauron. Gameplay intéressant, timeline très peu explorée de l’oeuvre de Tolkien, Shadow of Mordor s’est avéré être une excellente surprise, avec un petit côté Assassin’s Creed très sympa, dans un univers très torturé.

la-terre-du-milieu-l-ombre-du-mordor-xbox-one-1387206960-009-1024x358

Un système de Nemesis amélioré

LE gros plus du jeu Shadow of Mordor était que chaque chef ennemi se rappelle de vous. On peut, en fonction de son niveau, passer une ou plusieurs tentatives à tuer un chef spécifique, ce qu’il n’oubliera pas de nous rappeler à chaque rencontre « Ah tu es revenu ? La dernière fois pourtant ça ne s’est pas bien terminé pour toi hein ? ».  Le chef Orque/Uruk gagnait également du galon s’il arrivait à vous tuer, le rendant de plus en puissant, et influent. Il pouvait donc être intéressant de feeder un chef ennemi pour le faire grimper dans les échelons, et ensuite prendre possession de lui, afin de faciliter l’accès aux Big Bosses.

Shadow of War nous a, dans le trailer de gameplay que vous trouverez en bas de cet article, dévoilé la nouvelle version du système de Nemesis. Les combats ne se font plus à la même échelle, et on peut maintenant prendre d’assaut une forteresse à la tête de ses troupes Orques/Uruks, chose qui n’était pas possible dans Shadow of Mordor. Il est également possible de choisir quels chefs vont vous accompagner pour ledit assaut: un chevaucheur de Warg, un Briseur de Portes… beaucoup de customisation possibles pour chaque combat. Chaque chef a son histoire, et pourra trahir, mourir, voire même devenir un de vos lieutenants de confiance. On le voit très bien dans le walkthrought, le tireur d’élite infiltré dans la forteresse permet de gagner BEAUCOUP de temps, et sauve même la vie de son maître en snipant le Nécromancien.

Apparition  également dans ce jeu d’un nouveau type d’unité: le Nécromancier. Pas besoin de dire que je vous spoile en disant qu’il se bat en utilisant les morts, et peut aussi avoir recourt à la vile magie de Sauron, vous maudissant (ce qui empêche Talion d’utiliser les pouvoirs de l’Anneau).

De belles surprises pour Shadow of War.

Si j’ai adoré m’immerger dans Shadow of Mordor, il s’est avéré répétitif pour des raisons assez simples: peu d’enjeux pour capturer les différentes régions, ennemis peu variés, et surtout un système Nemesis assez peu développé. C’est con à dire, mais on se sentait souvent un peu seul à casser la gueule aux Orques, se barrer, trouver un nouveau chef ect… Shadow of War semble beaucoup plus varié, car prendre une région aura des incidences sur l’histoire du jeu. Il faudra gérer les différentes forteresses en notre possession, en plus d’étendre ses conquêtes et son influence, ce qui, personnellement, me parle beaucoup plus.

Enfin, l’annonce d’un bestiaire plus conséquent m’a rempli de joie. Quel kiff de monter un dragon, et d’affronter les Nazguls ! De pouvoir tuer un chef Troll au corps-à-corps, puis de mettre à bas son trône. C’est le genre de choses épiques que je peux faire en soirée, puis aller me coucher tranquillement.

Middle Earth: Shadow of War s’annonce VRAIMENT très réussi, j’espère qu’il tiendra toutes ses promesses. En attendant, rendez-vous en magasin, ou sur les plateformes de téléchargement légal le 22 août 2017 !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Geek
@alekstarlord

Geek depuis le berceau (peut-être même avant d'ailleurs), je ne jure que par les nouveautés high-tech, les séries et les films, sans compter la musique ! Je parle donc de plein de choses trop cool ici.

Plus de Geek

OnTune_Moovely_02-400x240

OnTune, le premier accordeur vocal

Tode19 septembre 2017
Parrot_Bebop2_Follow-Me_Moovely_01-400x240

Follow Me et Magic Dronies pour le Bebop 2 de Parrot

Tode6 juillet 2017
Cozmo-Lifestyle-006-400x240

Interview de Boris Sofman le CEO d’Anki pour la sortie en France de Cozmo

M!KE6 juin 2017
AdataSD128-400x240

ADATA Techology : des nouvelles cartes SD haute performance

M!KE19 mai 2017
critique-free-fire-400x240

Free Fire, un film TRÈS surprenant !

Alexis Stark Bears19 mai 2017
microsoft-france-400x240

Moovely se fait interroger par Microsoft

Kevin Brun11 avril 2017