Dossier

Dossier : à la (re)découverte de la musique – la source : Qobuz

Dossier : à la (re)découverte de la musique – la source : Qobuz

Comme je vous le disais dans mon préambule, je suis un gros consommateur de musique. Autant vous dire que l’avènement des plate-formes de streaming audio a été pour moi une véritable bénédiction ! Avoir accès, légalement, à des millions de titres pour le prix de un ou deux albums par mois, que demande le peuple ? Après avoir utilisé pendant des années Spotify, je teste depuis plusieurs semaines les services du français Qobuz. Depuis, je redécouvre la musique…

Qobuz_Moovely_03

Mon utilisation de Qobuz

Avant de rentrer dans les détails de ce que propose Qobuz, je vais vous parler de mon utilisation du service de streaming de musique en illimité… qui propose bien plus que du streaming, en fait. J’écoute principalement de la musique au casque, que ce soit au boulot ou bien dans les transports en commun. Avant c’était principalement via mon smartphone (un iPhone 6), maintenant je mixe entre ce dernier et un DAC nomade. C’est quoi un DAC ? J’en parlerai dans un prochain article…

J’ai donc installé l’application Qobuz sur mon iPhone. Sachez que l’appli est disponible sur Android, mais aussi sur Windows Phone et Amazon Kindle. Pas mal ! Mon premier réflexe fut d’aller dans les paramètres de l’application afin de passer le streaming en « CD – 16 bits / 44,1 kHz » et de même pour l’import (en Wi-Fi uniquement). Cela signifie que lorsque j’écoute de la musique via Qobuz, j’ai de la vraie qualité CD dans les oreilles. Et sincèrement, on entend la différence. Je reviendrai dans un prochain article sur les casques, mais on ne tire pas toute la quintessence et la qualité de son casque audio tant qu’on n’a pas écouté du « lossless » avec.

Du… lossless ? En fait, avec Spotify et la plupart des autres services de streaming audio, nous avons accès à de la musique compressé, le plus souvent du MP3. Au mieux, en 320 kbps (le « poids » du morceau par seconde, streamé). Le lossless c’est la musique non compressé, elle est « pure ». La vraie qualité CD, c’est comme si vous mettiez un bon vieux CD audio dans votre platine. C’est la base du lossless. Mais il existe encore mieux dans le monde de la musique non compressée : la Hi-Res 24-Bit, appelée aussi Hi-Res Audio. Là on touche à la qualité super mega ouf, avec au minimum du 24 bits / 96 kHz (à comparer au 16 bits / 44,1 kHz du CD audio). Je reviendrai sur la Hi-Res quand je vous parlerai de mon DAC nomade… Mais sachez que la qualité CD, c’est déjà ultra bueno, vraiment.

Je connais des amateurs de musique qui ne jurent que par le lossless. L’un d’entre eux, le very famous PP Garcia (dont je vous recommande les émissions high tech POWER ! sur Youtube) me répétait sans cesse « mais siiiiiiiii je te jure même toi tu vas entendre la différence entre du MP3 de m**** et de la bonne vieille qualité CD ». Même moi… Merci PP. Bon ok, j’essaie. Au départ, ce qui frappe lorsque l’on écoute de la musique en qualité CD, c’est la pureté du son, sa clarté. Quand je suis repassé après plusieurs jours en mode lossless, à de la qualité MP3… le choc. C’était tellement fade ! Sans profondeur

Qobuz_Moovely_03

Afin de ne pas cramer mon forfait de données 5Go, je me fais des sessions d’importation de musique sous Qobuz sur mon smartphone lorsque je suis chez moi en Wi-Fi, plutôt qu’en 4G. Et là je me félicite d’avoir opté pour la version 128Go de l’iPhone 6. Je n’ai jamais plus de 8-10Go de musique sur le phone… sachant que c’est déjà énorme ! En tout cas je ne suis pas freiné dans mes envies de bon son.

Le catalogue de Qobuz est plutôt bien fourni, je trouve la plupart des morceaux que j’ai envie d’écouter. Ce qui me plaît aussi beaucoup est la partie Découvrir qui permet, comme son nom l’indique, de découvrir les dernières sorties dans les catégories de son choix, que l’on peut filtrer : pop/rock, chanson française, électro, soul/funk/R&B, rap, etc. Et lorsqu’on trouve son bonheur, on a droit en sus a des informations précieuses sur l’artiste ou encore l’album.

Une autre chose que j’adore : pouvoir streaming sur ma TV la musique… en qualité CD. Ma TV étant reliée à mon système « Hi-Fi » (hum… en fait un ensemble 2.1 tout ce qu’il y a de plus classique), quand je connecte l’appli Qobuz en AirPlay (via ma Freebox Revolution) ou en GoogleCast (via mon Chromecast 2) j’ai une qualité lossless et là encore, on entend bien la différence par rapport à du MP3. Même si mon ensemble 2.1 n’est pas ce qui se fait de mieux, loin de là (heureusement que PP ne voit pas ça… My God).

Qobuz_Moovely_03

Ces quelques façons d’utiliser Qobuz suffisent à mon quotidien, mais Qobuz propose bien d’autres choses.

Bien plus que seulement une application pour smartphone

Avant toute chose, rappelons que Qobuz est un service de musique en ligne et qu’il s’agit d’un service payant.

Qobuz_Moovely_03

L’offre Premium correspond à ce que je payais pour Spotify (j’ai depuis quelques temps la chance d’avoir Spotify inclus dans mon forfait mobile. Pratique). J’ai pour ma part opté pour l’offre Hi-Fi, afin d’avoir accès en illimité à tout le catalogue en vraie qualité CD. Un savant petit calcul montre que l’offre Sublime est non seulement meilleure (elle nous donne accès à la Hi-Res !) mais en plus, moins cher que l’offre Hi-Fi à l’année ! Je pense que je passerai sur cette offre quand j’aurai investi dans du vrai matériel Hi-Fi à la maison. Et n’oublions pas que la vraie qualité CD c’est déjà une bonne gifle en plein visage et du pur bonheur pour mes oreilles que ce soit sur mes casques audiophile, mes casques « à la mode » mais un peu moins bon que les audiophiles, et mon kit 2.1 (deux enceintes et un caisson de basse) dans le salon.

Alors oui, 19,99€ par mois ce n’est pas rien. C’est deux fois plus cher que chez les principaux concurrents. Mais ces concurrents n’offrent pas la vraie qualité CD. Le MP3 c’est bien, on s’en contente et on aime ça depuis quoi, dix, quinze ans ? Plus ? Mais comme je le disais dans mon préambule nous avons aujourd’hui des systèmes Hi-Fi et des casques audio permettant de tirer toute la quintessence du CD Audio et donc de la vraie qualité CD. Autant en profiter. Avoir un smartphone à 300, 400, 800€, et écouter des MP3 à 96 kbps (de la basse qualité quoi) avec les écouteurs livrés en standard… my God quel gâchis. Et un bon casque ne coûte pas obligatoirement le prix du Samsung Galaxy dernier cri hein ! Bien au contraire… Mais ça c’est une autre histoire (pour un autre article).

Qobuz_Moovely_03

Donc on peut écouter du bon son, sur son matos quel qu’il soit (ordi, smartphone, tablette, smart TV, système sans-fil, etc.). On peut aussi acheter de la musique… en vraie qualité CD ou en Hi-Res si le morceau ou l’album est disponible sous ce format. « Pourquoi acheter de la musique si on paie déjà 20 boules par mois !? » pourriez-vous me demander. Et bien tout simplement parce qu’on aime l’artiste, son morceau ou son album, pardi ! J’avoue ne pas avoir des mille et des cents à dépenser en achat d’albums (je dois acheter des batteries pour mon quadcopter et ça coûte une blinde… mais je m’égare) et je profite à fond du streaming illimité. Mais de temps à autre, j’achète un album. Le dernier en date, l’album Hit de Peter Gabriel. En vraie qualité CD, bien entendu. Et ça, ça s’appelle capitaliser sur l’avenir. Parce que les albums que j’ai acheté sur une autre plate-forme (à la Pomme), en qualité moindre, ben c’est un peu les boules. Et je dois m’en contenter sur mon casque audiophile ou mon futur achat Hi-Fi de salon.

Sur le site internet de Qobuz on a donc accès à la musique illimitée, à l’achat et au téléchargement de musique, et aussi à une partie magazine. Cette partie du site est donc un webzine qui est mis à jour très régulièrement, tous les jours voire plusieurs fois par jour. Il nous donne accès à des actualités, à des articles / guide sur la Hi-Res, des éditoriaux, des infos sur les nouveautés Classiques, les buzz du moment dans le monde musical, des infos concerts, des podcasts, un blog, et enfin un espace partenaires. On est loin de la simple application pour smartphone, non ?

Qobuz_Moovely_03

Conclusion

Lorsque j’ai commencé mes recherches pour ce dossier « à la (re)découverte de la musique » je n’avais pas de parti pris quant à l’importance du fichier audio en tant que tel. J’étais persuadé que de toute façon je ne saurais pas faire de différence entre un MP3 et un fichier de qualité supérieure. D’autant que mon ouïe a un chouya souffert de mes années collège à écouter du son à fond avec des intra, puis mes années lycée fac à écouter de la musique très très fort en boîte (et en « free »). D’où mon étonnement quand je suis passé de Qobuz à mes MP3 ou à Spotify, avec une véritable sensation de « creux » à l’écoute des fichiers compressés. Je vais être honnête avec vous, je continue à utiliser un peu Spotify, notamment pour ses playlists qui sont très nombreuses et qui me permettent d’avoir une ambiance sonore sympathique lors des soirées organisées à la maison. Là, pas besoin de qualité de ouf, le son n’est pas mis fort et ça sert juste pour l’ambiance. Et comme les playlists sont très mainstream, les gens aiment bien… Peut-être un point où Qobuz, qui fournit aussi de nombreuses playlists, pourrait un peu encore progresser.

Qobuz permet de tester son offre pendant une quinzaine de jours. Je vous encourage vraiment à essayer. Testez pendant une semaine puis écoutez de nouveau du MP3 : il y a de (très) grandes chances pour que la différence vous saute aux oreilles. A vous de voir ensuite si cette différence vaut 19,99€ par mois. Pour moi, le choix fut d’abord mûrement réfléchi, puis finalement sans appel : Qobuz est pour moi le meilleur service de musique en ligne. Musique illimitée lossless en streaming, achat de musique en ligne, et webzine musical… Essayer ce service français, c’est l’adopter.

 

Voir les commentaires (3)

3 Comments

  1. Fréfré

    16 mai 2016 dans 14 h 50 min

    Voilà un bon article qui définit bien l’ambition de Qobuz : rendre à la musique ce qui lui appartient, à savoir l’émotion, ce petit rien qui fait tout, ce plaisir qui nous emporte loin, bien plus loin que le MP3 ne le pourra jamais. S’abonner à ce prix-là, c’est avoir l’accès à un catalogue immense, avoir le plaisir de varier sa musique sans se priver de temps en temps de l’achat d’un disque que l’on aura écouté, comme au temps de nos bons vieux disquaires. « Le prix s’oublie, la qualité reste »

  2. Pingback: Dossier : à la (re)découverte de la musique - Préambule

  3. Pingback: Test des écouteurs intra-auriculaires EOZ One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dossier
@todephotographe

Photographe // Gamer // G33k // Addict aux burgers et aux mojitos // Aime les V6 mais aime aussi les électriques // FPV Racing wanabee

Plus de Dossier

Poulpeo_Moovely_04-400x240

C’est quoi le cashback ? Explication avec Poulpeo.com

Lea16 novembre 2017
Stranger_Things_Moovely_01-400x240

Stranger Things ou le fait d’être un ado dans les années 80

Tode5 novembre 2017
E3-21017-400x240

E3 – Ce qu’il fallait retenir

M!KE14 juin 2017
RolandGarros11-400x240

Dans les coulisses de Roland Garros avec IBM

M!KE8 juin 2017
logo-5g-400x240

Les forfaits mobiles, le roaming et la 5G !

Hadrien Miche17 mars 2017
Toit_photovoltaique_01-400x240

Qu’est ce que l’énergie solaire photovoltaïque ?

Tode24 février 2017